Comment les enfants sont devenus amis avec des géants

Je m’appelle Uri et je vais d’école en école, et de centre de loisir en centre de loisir pour jouer à Donjons & Dragons avec des enfants [des séances hebdomadaires d'1h30, généralement en campagne]. (…) Dans le cadre de mes articles, considérez que mes joueurs se répartissent en deux tranches d’âge : les 8-9 ans (débutants) et les 10-11 ans (expérimentés). Parfois, il y aura des enfants plus jeunes ou plus vieux.

Il est très rare que des enfants finissent une campagne, à moins qu’ils aient été contraints par des circonstances indépendantes de leur volonté. Il est encore plus rare que des enfants finissent une campagne qu’ils ont conçue pour eux-mêmes. Aujourd’hui, j’ai envie de vous raconter un exemple de ce genre.

Un de mes groupes était chargé de combattre des géants des collines qui pillaient les plaines. Après une seule rencontre avec un géant des collines, ils abandonnèrent cette quête et choisirent une chaîne de montagnes au hasard comme prochaine destination parce qu’ils aimaient bien la manière dont elle était dessinée. Dès qu’ils eurent fini d’escalader les montagnes, les PJ furent bombardés par des rochers. Furibonds, ils chargèrent en direction de leurs assaillants. Le groupe trouva deux enfants "géants de pierre", qui se confondirent en excuses pour l’incident, affirmant qu’ils n’avaient pas vu les petites créatures entrer dans leur polygone de tir.

visuel représentant des géants armés qui essayent de casser la porte d'une forteresse humaine

En guise de compensation, les jeunes géants invitèrent les personnages des enfants à visiter leur tanière. Là, les PJ furent plus que satisfaits de vivre dans un panier et de grignoter une énorme meule de fromage ; deux objets offerts par la mère des enfants géants, une géante nommée Châle Rouge... parce qu’elle portait tout le temps un châle rouge.

Cependant, comme c’est souvent le cas avec des PJ heureux, leur nouvelle joie domestique ne dura pas longtemps. Un jour, de retour à la tanière des géants, les enfants trouvèrent Châle Rouge dans un état d’agitation peu caractéristique de son optimisme habituel. Ses enfants étaient partis s’entraîner au lancer de rochers le matin et n’étaient pas revenus pour le dîner. Elle avait demandé à sa tribu de l’aider à chercher ses enfants, mais les Anciens avaient refusé, arguant que tout ce qui arrivait était la volonté des pierres, et que tenter de défier cette force de la nature était à la fois impie et futile.

En voyant leur amie si triste, les PJ suggérèrent de leur propre chef de la rejoindre dans son expédition pour trouver et ramener ses enfants. Dès le lendemain matin, les persos des enfants et Châle Rouge se rendirent au terrain de tir. Là, ils trouvèrent du sang de géant de pierre et une plume colossale. En suivant la piste, le groupe tomba sur un gigantesque oiseau aux yeux bizarrement étincelants. Avec l’aide de la puissante Châle Rouge, les PJ vainquirent l’oiseau et découvrirent que les étincelles était une forme de poussière de fée, utilisée par des pixies [genre de fée (NdT)] malfaisantes pour envoûter les bêtes et les humanoïdes.

En utilisant des rituels magiques, le groupe remonta la source de la poussière de fée jusqu’à une montagne lointaine. En cours de route, ils déjouèrent une embuscade tendue par des gnolls envoûtés, une attaque de pixies et d’innombrables tentatives pour les soudoyer ou les dissuader de poursuivre leur quête.

illustration représentant un personnage à la peau grise, portant un châle rouge, dans un désert, une hache dans la main

Finalement, le groupe atteignit un volcan endormi rempli de monstres et de pièges. À leur grand désarroi, les enfants découvrirent que l’entrée était beaucoup trop étroite pour que Châle Rouge - dont ils se servaient comme d’une pièce d’artillerie très efficace - les suivît à l’intérieur de la montagne. Il ne restait plus qu’à la pauvre créature d’attendre anxieusement leur retour en s’assurant que personne ne les attaque par derrière.

À l’intérieur, les enfants passèrent une porte piégée, [puis combattirent] encore plus de pixies, et [traversèrent] une pièce avec des ombres meurtrières, perdant trois membres du groupe en cours de route. Enfin, ils retrouvèrent les deux jeunes géants, qui creusaient un couloir pour les fées. Les enfants annoncèrent qu’ils étaient là pour ramener les enfants à leur mère, mais ils furent accueillis avec des coups plutôt qu’avec des câlins, car les jeunes géants étaient fermement sous la domination des fées.

Bien qu’ils aient pris une sacrée raclée, le groupe finit par sauver les géants en lavant la poussière de fée de leurs yeux avec des siphons d’eau improvisés, délivrant ainsi les géants du contrôle des fées. Ignorant à nouveau les pots-de-vins et les menaces, les enfants retournèrent auprès de Châle Rouge après avoir traversé des couloirs de sang et de ruines. L’histoire se finit sur des retrouvailles larmoyantes entre Châle Rouge et ses enfants hébétés, mais indemnes. 

À ce moment, le clerc du groupe reçut un message animal venant d’un autre groupe d’enfants : ils demandaient une assistance immédiate pour un raid contre un ancien temple rempli de redoutables artefacts et de puissants mort-vivants. Après discussion, le groupe décida cependant de terminer l’année en tant qu’invités d’honneur des géants de pierre plutôt que de rejoindre une nouvelle aventure, laissant l’autre groupe se débrouiller face à des menaces insurmontables, à la Rorschach [des Watchmen wiki (NdT)].

Article original : With Giants


Note: 
Moyenne : 6 (151 votes)
Tags: 
Catégorie: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.