La Mission de PTGPTB

La Mission de PTGPTB version française

(telle qu'un nouveau traducteur -rejoignez-nous!- nous l'a décrite. Évidemment il s'agit d'une vile flatterie, mais enfin cela reflète bien le sorte de chose que nous essayons de créer) PTGPTB est pour moi le meilleurs mag sur le JdR. J'adore les articles sélectionnés, j'aime le point de vue global et jamais condescendant, j'aime l'aspect réflexion sans chercher la polémique. C'est la première fois que je vois un site où les sujet sont intéressants, pertinents, et pas forcement orientés sur le "nous on fait mieux et on a la Vérité". J'aime l'aspect culturel des articles "autour du Jeu de Rôles", sur son histoire, sur les filles en JdR, etc. Je lis souvent PTGPTB, et je n'ai jamais été déçu par la ligne éditoriale.

La Mission de PTGPTB.org

(telle que définie par les auteurs australiens, 2000 - cette ligne éditoriale ayant été peu ou prou conservée par l'équipe francophone)

"Places to Go, People to Be" est un fanzine internet dédié au roleplaying et aux jeux de rôles. Il est écrit par des joueurs, pour des joueurs, et il contient ce que nous pensons être le matériel de la meilleure qualité sur notre hobby disponible actuellement. Il est dédié aux joueurs du monde entier (mais en particulier à ceux d'Australie et de Brisbane). Avec votre aide, nous essaierons d'en faire le meilleur magazine sur le net.

Justification de notre existence

Nous croyons que ce magazine peut offrir quelque chose de nouveau et d'intéressant à la communauté des joueurs, malgré la somme importante de matériel concernant le jeu de rôles sur Internet. Cela pour trois raisons.

Premièrement, parce que nous croyons que notre magazine sera de la meilleure qualité, et que ce que nous et nos collaborateurs avons à dire est instructif, intelligent et amusant. Deuxièmement, nous croyons que, étant donné le concept incroyable et révolutionnaire du jeu de rôles, et la diversité et la richesse de ce hobby, il y aura toujours de la place pour plus de discussions et de recherches sur le sujet. Troisièmement, nous avons remarqué qu'Internet manquait visiblement de sites et de magazines australiens, et qu'il n'y en avait aucun dans notre ville natale de Brisbane. Nous croyons devoir combattre ce manque, en utilisant par-là même le site pour construire un réseau de joueurs dans notre ville et les environs.

Le contenu

Lorsque nous avons réfléchi au magazine, nous avons constaté que les magazines de jeu de rôles étaient constitués généralement de sept parties: les infos, les aides de jeu, les tests, les scénarios, les articles, les rubriques diverses et le courrier des lecteurs. Après un petit tour sur le net, il est devenu évident que les quatre premières parties étaient très développées sur Internet. Tandis que le total d'analyses intelligentes, de débats d'experts et de recherches haletantes sur notre hobby était plutôt faible. Nous avons donc décidé de nous concentrer sur les trois dernières catégories. Bien sûr, nous publions également des news importantes, des infos à propos des nouveaux jeux intéressants, des tests occasionnels, des univers de jeu bizarres, et peut-être même des nouvelles de temps à autre, mais ce ne sont pas là nos préoccupations principales. Il peut donc arriver que nos news ne soient plus très fraîches, que nos tests ne soient pas très bons, ou que le matériel que nous publions soit inutile, parce que nous avons sacrifié ici un peu de qualité pour en assurer une meilleure dans nos articles et nos différentes rubriques. Si la date de sortie du dernier supplément pour Rifts, ou des trucs pour ajouter des Uzi à une campagne Steampunk vous intéressent davantage, alors nous vous conseillons de chercher ailleurs.

Pour plus d'informations sur le contenu du magazine, veuillez consulter notre Antifeste ci-dessous.

L'histoire du magazine

L'idée de lancer un magazine nous est venue après la disparition du magazine de JdR anglais "arcane". Notre rédacteur en chef, Steve, y avait publié quelques articles et quelques-unes de ses idées, et il en avait encore beaucoup sous le coude; la perte du magazine, qu'il a durement ressentie, lui coupait tout possible débouché artistique. Pour rouvrir de tels débouchés, Steve a donc canalisé ses efforts dans la création d'un magazine. Gary Pellino a vite ajouté son enthousiasme, et d'autres ont été convaincus de se joindre au projet.

A la base, l'idée était de faire une version imprimée, mais beaucoup de personnes s'y sont violemment opposé, Brett tout spécialement, et l'histoire doit le remercier de cela. Sur Internet, nous avons de bien meilleures productions, et une bien plus grande distribution, avec un coût moindre. L'histoire doit aussi remercier Ray pour ses connaissances en HTML, qui nous ont permis de concrétiser notre rêve.

L'Antifeste

Lors du choix de la forme que devait prendre le zine, les rédacteurs ont passé en revue les magazines disponibles du moment, à la fois imprimés et sur le net, pour rechercher des idées. A la fin, toutefois, les idées les plus fortes étaient constituées par ce que le magazine ne serait PAS. Cela nous a mené à créer l' "Anti-manifeste", ou, comme nous 'appelons maintenant, l'antifeste. Plutôt que de faire la liste de ce qu'est le magazine, l'antifeste fait la liste de ce qu'il n'est pas:

L'Anti-Manifeste de PTG, PTB:

PTG, PTB n'est pas un site avec juste quelques lignes sur le jeu de rôles, suivi d'une liste impressionnante de liens menant à d'autres sites de JdR, à du matériel, à des JdR en ligne et à des salons IRC. Même si nous proposerons quelques liens intéressants et utiles, nous essayerons de faire en sorte que notre site soit si bon que vous n'ayez pas envie d'aller voir ailleurs.

Ce n'est pas un site où un petit groupe de gens dont vous n'avez jamais entendu parler discutent entre eux d'une vague campagne "hilarante" qu'ils ont joué la semaine dernière dans le Connecticut. Nous voulons être une voix représentant tous les joueurs, pour tous les joueurs. Ce n'est pas un site qui est en fait une vitrine pour une petite compagnie d'édition, conçu de telle sorte que la moitié de son contenu soit formé de publicités pour le nouveau jeu de l'éditeur.

En fait, ce n'est pas un site qui dépend d'une compagnie, qu'elle concerne l'industrie du jeu ou une autre.

Ce n'est pas un site qui parle longuement de wargames, de jeux de figurines, de jeux de cartes à collectionner, de jeux informatiques ou d'autre choses qui ne soient clairement pas du jeu de rôles. Nous sommes conscients, toutefois, qu'il n'existe pas de définition stricte du JdR, mais ce n'est pas ici que vous entendrez parler de la manière de construire un deck ou de peindre une figurine.

Ce n'est pas un site où les grosbills peuvent trouver de nouvelles règles, de nouveaux tableaux, ou de nouveaux personnages pour un système de jeu donné.

Nous voulons regarder le coeur du jeu de rôles, et non pas nous intéresser au mobilier et aux pièges. Nous ne publierons aucune caractéristiques pour quelque jeu que ce soit. En fait, ce n'est pas un site dédié à un système/univers/style de jeu en particulier. Toutefois, il n'est pas non plus dédié aux bourrins et assimilés.

Ce n'est pas un site qui met des heures à se charger pour ne proposer en définitive rien de nouveau. Nous utiliserons un minimum d'images et d'effets, pour nous assurer que le matériel est toujours accessible facilement, et facilement lu.

Ce n'est pas un site qui reste exactement le même pendant six mois de suite pendant que le nouveau numéro "mensuel" est en train d'être écrit. Nous essaierons d'être ponctuels et réguliers, mais si nous devions avoir du retard, nous nous assurerions que vous soyez les premiers à savoir pourquoi, et quand vous pourriez espérer le prochain numéro.

Ce n'est pas un site à l'esprit étroit, ou en aucune façon rejetant les questions, les idées et les propositions des lecteurs, petites ou grandes.

Nous ne voulons pas que notre magazine ne soit qu'une simple vitrine des opinions des rédacteurs.

Ce n'est pas un site qui prend de haut ses lecteurs, ou qui ne traite pas notre hobby avec tout le respect qui lui est dû. Toutefois, ce n'est pas non plus un site qui ne sait pas rire de lui, et de toute l'industrie du jeu.

Ce n'est pas un site fait par des gens regroupés ensemble parce qu'ils n'ont rien de mieux à faire. C'est un travail fait avec amour, et nous espérons que vous l'aimerez.

En bref, nous voulons que PTG, PTB soit un examen incisif et curieux du jeu de rôles sous toutes ses facettes, présenté d'une manière accessible, impartiale et distrayante, pour que tous les rôlistes puissent l'apprécier à loisir.

Le nom du magazine

Le nom Places to Go, People to Be a été trouvé par Steve Darlington, un des responsables. En retard à une partie un soir, et pris dans un embouteillage, il cria : "Dégagez de mon p$@# de chemin! Je dois aller à des endroits, être des gens, moi!" (places to go, people to be*). Revenu à un état d'esprit plus sain, cela lui a semblé une petite réplique assez brillante qui résumait plutôt bien le jeu de rôles.

Six mois plus tard, lors du début de la conception du magazine, la citation émergea du subconscient de Steve en tant qu'idée pour le titre. Si vous désirez consulter la longue liste de noms que nous avons trouvés, cliquez ici. Nous en avons de bien plus pathétiques, mais croyez-nous, vous ne voudriez pas les voir.

Pour finir, après avoir toutefois consulté le maximum de gens possible (dont les dieux), Places to Go, People to Be est sorti grand vainqueur. Au moins, c'était le seul qui ne faisait honte à personne.

Le seul problème avec ce titre était sa longueur. C'est pourquoi il est toujours abrégé désormais en PTG, PTB. Qui est encore assez dur à prononcer, tout de même. Mais il était trop tard. Nous avions besoin d'un nom, et PTG, PTB convenait bien. Maintenant, nous en sommes venus à l'aimer, même si nous n'arrivons toujours pas à le prononcer correctement.

[* NdT jeu de mot avec l'expression places to go, people to see, utilisée pour se retirer ostensiblement d'un endroit ennuyeux "Bon je me casse, je dois aller à des endroits, voir des gens... "]

Remerciements

Le Rédacteur-en-chef Steve Darlington souhaite remercier les gens suivants pour leur aide dans la conception du magazine:

"Bon, waow, je ne m'attendais vraiment pas à être récompensé, alors je n'ai rien préparé. Wow. Mon Dieu. Hmmm.... Je tiens d'abord à remercier Ray pour son aide, je n'aurais rien réussi à faire sans toi, et Gary aussi, pour son énergie et son dynamisme, et aussi pour avoir écrit tant de trucs. Et merci spécialement à Brett, pour avoir cru en moi dès le début, et pour m'avoir aidé tout au long. Wow, c'est génial.

Hmmm, voyons, bon, merci à mes deux soeurs aussi, pour m'avoir aidé à garder les pieds sur terre; merci à Don pour ses conseils sur la rédaction; merci à Simon aussi, pour les conseils de quelqu'un qui a déjà fait son propre zine. Oh - un GRAND, grand merci à Andrew Rilstone, qui est une source constante d'inspiration à mes yeux pour mieux écrire et mieux jouer. Oh mon Dieu, qui d'autre... bon, tous mes amis pour leurs conseils et pour leur soutien, mes parents, toutes les personnes sympathiques qui nous font de la publicité gratuitement, toutes les personnes qui nous ont aidé, et tous ceux d'entre vous qui lisent le magazine. Merci à tous énormément, et merci tout particulièrement à Dieu pour m'avoir donné la force et les compétences nécessaires pour sortir ce magazine. Bon, je sais que vous devez tous voir des gens plus important que moi, alors je la ferme maintenant. Je vous aime! Merci!"

Pour nous contacter: ptgptbvfCHEZfree.fr.

Note: 
0
Aucun vote pour le moment
Share

Ajouter un commentaire