Ce qui reste de nos parties de JdR

Un article du blog Rol de los 90

Je dois bien le reconnaître : j’ai la nostalgie de l’époque où le JdR en général et une maison d’édition en particulier [l’éditeur espagnol JOC Internacional grog, aujourd’hui disparu (NdT)] me rendaient très heureux. Les deux m’ont aidé dans la vie et m’ont permis de faire quelque chose dont je n’osais même pas rêver.

Je suppose que je suis encore plus nostalgique, si c’est possible, parce qu’à un moment le JdR est sorti de ma vie ; bon, en fait, c’est moi et certaines circonstances qui l’en ont chassé et ce n’est que depuis quelques années que je l’ai repris.

J’avais gardé quelques livres et je me suis mis en quête de ceux que j’aurais aimé posséder à l´époque.

Je les ai obtenus petit à petit par différents moyens ; certains étaient encore sous plastique, d’autres juste en bon état et quelques-uns (une minorité) étaient très usés par les joueurs et les années.

Et en les recevant je me retrouvais presque dans les années 1990, au club, à préparer un scénario juste avant de le faire jouer ou déjà en pleine partie.

Certains livres, donc, arrivaient annotés, avec des parties soulignées ; certains avaient même un prénom inscrit sur la première page, comme s’il s’était agi d’un manuel scolaire.

Bref, il y a peu, quelqu’un m’a dit qu’il avait des livres qu’un de ses amis souhaitait qu’il vende, et m’a demandé si ça m’intéresserait.

Lorsqu’il m’en donna la liste, je réalisai à ma grande surprise et à ma plus grande joie encore, qu’elle comprenait des titres [des traductions espagnoles (1989-1996) des suppléments du JdR Middle Earth Role-Playing grog - le Jeu de Rôle des Terres du Milieu de l’éditeur ICE (NdT)] que j’avais longtemps cherchés et que, honnêtement, je n’avais plus grand espoir de trouver.

Il me dit que certains d’entre eux étaient très usés, avec des pages détachées, des surlignages, des commentaires au stylo et au crayon et qu’à plusieurs endroits ils étaient marqués du symbole rouge de l’œil sans paupière [l’Œil de Sauron (NdT)].

Nous discutâmes desquels m’intéresseraient le plus, lesquels lui-même voudrait garder, il m’envoya des photos ; nous tombâmes finalement d’accord sur ceux que je voulais acheter. Au final il me fit une offre qui me sembla raisonnable et que j’ai acceptée.

Lorsque je reçus les livres, je constatai d’abord qu’effectivement certains avaient été « beaucoup joués ». Les couvertures étaient ramollies par l’utilisation et à l’intérieur j’ai trouvé tout ce qu’il m’avait décrit.

Il y avait des annotations, des marques, des surlignages, des symboles et des yeux rouges, beaucoup d’yeux rouges.

photo de la page tamponée à "l'oeil rouge"

Ce cachet n’était présent que sur trois des livres, ceux qui étaient les plus usés et que j’avais le plus envie d’obtenir. Leur propriétaire précédent tamponnait l’œil à côté des titres des scénarios, lesquels étaient surlignés, marqués et annotés.

Il s’agissait clairement de parties qu’il avait maîtrisées et il y en avait beaucoup : toutes celles [du supplément régional] La Comté [9 aventures], [du supplément décrivant la région de] Gorgoroth [12 aventures] et [de la campagne en 13 épisodes] La Quête de Palantir grog. Toutes.

photos des suppléments espagnol pour le JdR El Señor des Anillos

J’en ai parlé à celui qui m’avait vendu ces livres ; il devait s’agir de quelqu’un qui avait beaucoup joué dans les années 1990 : plus de 40 scénarios ! Certains d’entre eux s’étalaient sûrement sur plusieurs séances !

J’étais très intéressé de savoir à qui étaient ces livres, faire la connaissance d’un MJ qui avait si consciencieusement préparé et maîtrisé tellement de bonnes parties.

Il me répondit qu’il avait quelque chose à me dire au sujet de l’origine de ces livres : leur ancien propriétaire n’était plus. Sa famille avait donné ses livres à un de ses amis pour qu’il en fasse ce que bon lui semble, mais il avait préféré ne pas les garder, raison pour laquelle il les avait lui-même confiés à mon ami pour qu’il les vende.

J’étais sous le choc: ce rôliste-là ne pourrait plus rien me raconter au sujet de ces livres et de ces scénarios. Je ne pourrais pas faire sa connaissance alors que j’avais entre mes mains la preuve de ses dizaines de parties et de tant et tant d’heures de jeu dans sa vie.

Tout ceci me conduit à penser que c’est exactement ce que l’on fait : on essaye de profiter de notre temps, de lui donner de la valeur en jouant, en passant de bons moments, en imaginant, en le partageant avec d’autres (1) tant qu’on peut.

Et on chérit des objets, des jeux, des livres de base, des suppléments, mais ce qui est important c’est ce qu’on en fait, ce qu’on en a fait et ce qu’on en fera : les utiliser pour nous distraire, pour amuser les autres, pour nous amuser ensemble en jouant à ce qui nous rend heureux, et profiter de notre temps.

Les ouvrages de JdR passeront par nos mains puis repartiront vers d’autres, mais les aventures, les heures pendant lesquelles on en aura profité, tout ça sera toujours à nous et à ceux avec qui on les aura partagées. Ces moments nous accompagneront, où que allions.

Nous ne les perdrons jamais.

J’ignore l’identité de ce rôliste, je ne sais pas si je la connaîtrai un jour et je ne sais même pas si j’ai envie de la connaître ; ce qui est clair c’est que ses livres sont les plus précieux de ceux que je possède, la preuve qu’il a existé quelqu’un qui a voulu et a pu profiter de cette chose précieuse qu’est la possibilité de faire beaucoup de JdR avec quelques amis.

Article original : Lo que nos queda del rol


(1) NdT : Comme les sœurs Brontë, qui faisaient du jeu de rôles sans le savoir ptgptb [Retour]Jérôme Bianquis, rôliste investi

Les traductrices et les traducteurs de PTGPTB.fr dédient cette traduction à la mémoire de Jérôme « Ficheur fou » Bianquis, ex-président du Guide du Rôliste Galactique. C’est vers le monument rôliste qu’est l’encyclopédie du Grog que l’on se tourne et que l’on vous renvoie, lorsqu’il s’agit de trouver des infos qui améliorent nos traductions. L’œuvre que Jérôme laisse derrière lui est considérable.

Note: 
Moyenne : 8.8 (4 votes)
Tags: 
Catégorie: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.