Comment interpréter les traits distinctifs des PNJ

introduction de Johnn

(…) Aujourd'hui, James nous a écrit un super article sur les particularismes des PNJ. Nous sommes revenus sur cet article plusieurs fois pendant la phase d'écriture. Merci à James d'être si flexible, d’accepter les remarques si bien, et d'avoir travaillé jusqu'à ce que son éditeur mesquin lui donne enfin son approbation.

En ce moment, j’interprète un PNJ, qui a les traits distinctifs les plus mémorables de tous ceux que j'ai maitrisés récemment. Son nom est Gar et c'est un gobelin, paladin [du Dieu Loyal Bon des Royaumes Oubliés] Torm. Il parle d’une voix aigüe avec un ton de jugement. Il est empli de la soif de justice de Torm.

Mes joueurs l'ont invité à les joindre pour leur quête actuelle de pillage du Monastère de la Pierre Sainte. Cependant il s'est révélé vraiment chiant. Ses valeurs nobles et son sens extrême de la justice, quand il regarde les PJ de haut, énervent tout le monde.

Quand James dit que les particularismes des PNJ existent, c'est pour rendre les parties plus amusantes, il n’a pas tort. Essayez ses conseils sur deux ou trois de vos PNJ et lancez-vous !

– Johnn ; roleplayingtips.com

Les personnages non-joueurs mémorables sortent du lot. Que le PNJ soit créé par vous ou qu'il vienne d'une aventure du commerce, il ne tient qu'à vous, en tant que Maître du Jeu, de rendre chaque pourvoyeur de quête, chaque client de taverne, ou esclavagiste orque différent des autres.

La clé pour la création de rôles crédibles qui sortent de l'ordinaire, tient en vos performances d'acteur. Cela peut paraître décourageant parce que tous les autres joueurs n'ont qu'un seul joueur à se soucier alors que vous en avez treize à la douzaine.

En vérité, même le moins doué des acteurs peut créer des PNJ fantastiques s'il ne se concentre que sur leurs petites manies. Avec un peu de préparation et les simples conseils d'interprétations que je vais vous donner aujourd'hui, vous jouerez des princesses et des chefs de guerre avec la même assurance, et vos joueurs ne confondront plus le tavernier de la Chèvre Dansante avec le tenancier du bar de l’Infâme Banshee.

De l'importance des traits distinctifs

Les petites manies sont des traits de caractères qui distinguent un personnage d'un autre. Ces qualités doivent être concrètes, se voir ou s'entendre. Un faible pour les animaux ou un tempérament colérique ne constituent pas des traits distinctifs. La manière dont une vieille femme myope s'approche du visage de quelqu'un à chaque conversation en est un. Les actions de vos PNJ sont une part toute aussi importante de leur individualisation que leurs pensées intimes, leurs émotions et leurs ambitions.

On se souvient des PNJ en grande partie à cause de leur petites manies et pas parce qu’ils ont bon cœur ou un penchant conformiste. Yoda serait juste un extra-terrestre bizarroïde parmi tant d'autres s'il ne parlait pas à l'envers. Á la longue, les PJ parviennent à entendre les pensées profondes des PNJ mais les particularismes créent des premières impressions qui durent.

Traits distinctifs

Comme dans la vraie vie, les gens se souviennent d’aspects superficiels de ceux qui ne sont que des connaissances pour eux. Donner un ou plusieurs traits particuliers à chaque PNJ aidera vos joueurs à les distinguer. Si vous leur décrivez deux chevaliers, l’un blond et l’un autre brun, il leur sera difficile de faire le distinguo entre les deux personnages car ils sont joués par le même acteur (à moins d'apporter des perruques à vos parties!). Mais si vous donnez à un chevalier un accent et que l'autre bégaie, les joueurs feront instantanément la différence entre les deux pendant la totalité de la scène. Si vous réutilisez ces traits distinctifs lors de leur prochaine rencontre, ils reconnaîtront aussi le duo et sauront qui est qui.

Immersion des Joueurs

Les traits distinctifs font plus pour votre partie que d'aider les joueurs à faire la différence et à se souvenir des PNJ. Ils leur donnent une idée plus précise de la personne en face d'eux et fournissent des indices sur son histoire personnelle, ses pensées intimes et ses émotions cachées. Un ado qui se tord les mains constamment a un tic qui indique que c'est un angoissé même si ses mots montrent un extérieur de gros dur.

Ces petits indicateurs donnent à vos joueurs une vision plus subtile et complexe des PNJ. En fin de compte, cela crée des personnages aux facettes multiples qui tiennent la route. En retour, ces PNJ apportent une expérience plus riche de l'histoire à tous ceux qui participent à l'aventure.

Diversité

Si vous voulez une histoire vraisemblable, les particularités des PNJ aideront à créer un monde aussi varié que le monde où nous vivons. Pensez aux personnes avec qui vous interagissez quotidiennement. Leurs traits physiques et verbaux vous viennent à l'esprit. Si vous voulez que vos PNJ soient des personnes réalistes dans l'esprit de vos joueurs, alors les traits distinctifs seront votre solution. Aucun individu n'est un robot parfait qui récite simplement du texte.

Amusement

La dernière raison pour laquelle vous devriez vous préparer à donner des petites manies notables à chaque PNJ, c’est parce que c'est marrant. Jouer un rôle représente une grosse partie des JdR. Car on y « joue un rôle ». Si vous donnez à chaque PNJ un ou deux tics, vous vous éclaterez plus à les interpréter et les joueurs s'amuseront plus à interagir avec eux.

Les particularitées vous donnent des occasions d'interpréter des rôles qui sont divertissants à jouer et à regarder.

Si interpréter des PNJ ne vous fait pas triper, les joueurs s'en rendront compte et s'ennuieront autant que vous. Piocher dans quelques tics vous tranquillisera l’esprit et vous aidera à rentrer dans le personnage.

Typologie des traits distinctifs

Il y a deux types de particularités que vous pouvez jouer aisément à votre table: les tics physiques et verbaux.

Tics physiques: Présences physiques et comportements

Les tics physiques affectent la façon dont les PNJ se tiennent. Par exemple : posture parfaite, épaules affalées ou tête relevée. Elle définit la façon dont un PNJ bouge et s'assoit. C'est la première caractéristique des PNJ que les joueurs remarquent alors préparez-vous et choisissez la bonne façon de vous assoir ou de vous tenir debout avant même d'ouvrir la bouche et de parler comme ce personnage.

Les comportements sont des actions physiques qu'entreprennent consciemment ou inconsciemment vos PNJ. Cligner des yeux, se ronger les ongles, se gratter la tête, pointer du doigt et que sais-je sont à mettre dans la catégorie des tics de comportement. Souvenez-vous de garder la cohérence de ces tics et ne les abandonnez pas. Si vous voulez que les manies soient efficaces et aident à définir un PNJ, il est primordial de les répéter.

Tics verbaux: Les accents, les tons et les modes d’expression

De tous les tics existants, les accents semblent le plus intimider les MJ. Et à raison. Certains acteurs professionnels travaillent des années sur un accent en particulier sans pouvoir pour autant mettre le doigt sur les bonnes intonations. Nul besoin de vous en faire autant que ces acteurs.

D'une part, vous faites cela pour vous amuser. Si vous n'acquérez pas le roulement des R des Irlandais, les producteurs ne vont pas vous virer. Il y a même des chances que vos joueurs ne le remarqueront pas ou s'en ficheront. Si vous jouez dans un monde imaginaire, personne ne peut mettre en doute votre accent. Donc qu'importe si votre accent français ressemble à un mélange d'allemand et d'italien ? Ces pays n'existent pas dans ce monde. Ce que les joueurs entendront c'est l'accent d'une personne d'Eauprofonde [dans les Royaumes Oubliés, NdT]!

Le ton vous aide à trouver la voix des PNJ en plus de leur accent. Si tous les nains de votre monde parlent un patois écossais, alors différencier les nains entre eux sera très difficile. Mais si le roi des nains a une voix aigue et parle avec le nez alors que le capitaine de la garde a une voix rauque et éraillée, et que le chef des alchimistes a une voix profonde et expressive, alors vous obtiendrez une distinction entre chacun d'eux.

Les tics langagiers définissent le rythme et les habitudes des PNJ dans leur discours. Être homme de peu de mots, être atteint de logorrhée, toujours utiliser une tournure de phrase, ou transformer des affirmations en questions  sont tous des exemples de tics de langage. Tout comme les comportements physiques, les tics de langage qui identifient un PNJ ne se voient que dans la continuité.

Sources d’inspiration pour créer des particularités

Bien qu'il vous vienne plein d'idées de PNJ et que vous leur donniez des manies pendant la préparation, en avoir une liste sous la main est pratique pour ces fois où vos joueurs envoient leurs PJ quelque part d'inattendu et que vous vous trouvez à en créer à la volée. C'est même utile d'avoir cette même liste sous la main pendant la création des PNJ, pour vous remémorer des particularismes.

La fiction

Une des premières sources d'inspiration est la fiction. Vos films préférés, sériés télévisées, les livres, les bandes dessinées et j'en passe, sont plein de personnages indentifiables. Demandez- vous quels sont les manies particulières que vous adorez chez vos personnages favoris. Listez-les.

Quand vous puisez dans un livre ou une bande dessinée en particulier, n'hésitez pas à vous y replonger et lire à haute voix vos scènes de dialogue préférées. Quand vous le faites, prenez-vous au jeu, et devenez vraiment les personnages. Vous vous rendrez compte que vous leur donnez plus de réalité physique que ce que vous ne l'imaginiez. C'est un plus que vous pouvez réinjecter dans vos parties. Ajoutez-les à la liste !

La vraie vie

Inspirez-vous de la vraie vie aussi. Les gens que vous voyez tous les jours au travail ou dans votre famille sont les meilleurs endroits pour vous inspirer car vous les connaissez par cœur. Bien des MJ prennent des manies de vieux maitres d'école ou de professeurs car ils passent beaucoup de temps à les observer pendant les cours. Les stars et les politiciens sont une mine d'or pour des traits distinctifs exceptionnels. Allez-y et notez tous ceux qui vous viennent à l'esprit sur votre liste.

Le mélange des genres

Une fois votre liste complète, rappelez-vous que vous ne voulez pas forcément recréer des personnages qui existent déjà dans la fiction ou dans la vraie vie. C'est amusant sur le papier de faire un magnat de l'immobilier qui a exactement la voix de Donald Trump mais votre interprétation peut transformer votre partie en un sketch du Saturday night live.

Si votre PNJ, le super-héros « Le Terrible Tarantule-man » est exactement comme Spiderman, les similitudes rappelleront aux joueurs qu'ils jouent dans un monde fictif et l'immersion sera fichue.

Mélanger les genres en ce qui concerne les manies permet de créer des personnages totalement nouveaux.

Imaginez une vieille dame avec l'accent du Professeur Xavier, qui fume autant de cigares que Wolverine, et qui mettrait 'mon pote' tous les trois mots, et vous vous retrouverez avec un sacré personnage !

Laissez chaque nouvelle manie que vous ajoutez à la liste vous en inspirer d'autres. Peut-être que vous vous souvenez que votre père faisait courir ses doigts dans ses cheveux. Si vous écrivez cette particularité, d'autres peuvent venir à l'esprit comme ceux qui se tirent les poils du bras, ou ceux qui écartent d’une main la mèche de cheveux devant leurs yeux. Ajoutez tout cela à la liste.

Une fois que la liste est complète, utilisez-la pour générer une table aléatoire comme celle que vous trouverez à la fin de cet article.

Interpréter les traits distinctifs

Le plus important à propos des manies des PNJ, c'est d'être à l'aise pour les interpréter. Moins vous angoissez - et plus vous la jouez dans la durée - et plus le personnage vous habite entièrement. Même si vous n'êtes pas un MJ qui a fait ses armes de rôliste au lycée, vous pouvez être un fantastique conteur qui s'imprègne en un clin d’œil de beaucoup de personnages différents, en vous disant que c'est pour s’amuser et en tentant simplement le coup.

Si vous n'êtes pas un acteur ou un MJ expérimenté, commencez petit. Décidez des manies des PNJ selon celles que vous êtes capable d’imiter et mettez le même type de tic sur la table aléatoire.

Donnez un seul tic spécifique par PNJ pour commencer, et comme ça vous n'aurez pas à vous gratter la tête et à inventer des jurons farfelus en même temps. Un seul tic suffit à rendre un PNJ mémorable.

Si vous choisissez un tic physique, assurez-vous qu'il fait partie de ceux que vous pouvez facilement mimer pendant quelques minutes sans vous faire mal. Souvenez-vous que vous devez vous amuser aussi.

Entrainement

Entrainez-vous aux tics des PNJ pour vous y accoutumer. Si vous savez que les PJ vont rencontrer quelqu'un que vous avez prévu et que vous avez déjà décidé des tics de ce PNJ, déclamez des phrases hors contexte dans la voix de ce personnage pour vous préparer. Essayez d'anticiper l'interaction que les PJ pourraient avoir avec le PNJ. Si vous ne savez pas quoi dire, prenez votre livre préféré et lisez une phrase à haute voix comme le PNJ la dirait, pour vous entrainer.

Précision

Plus la manie est précise, mieux c'est. Si les PJ rencontrent un vieux sorcier qui passe la main dans sa longue barbe, décidez de la façon précise dont il fera ce geste. Un petit doigt levé tandis qu’il se tord le poignet, c'est spécifique, mémorable et en dit gros sur la personnalité du sorcier. Le petit doigt indique qu'il vient d'une bonne famille dans une maison noble mais le poignet qui se tord peut trahir un caractère d'angoissé chronique.

Si vous vous grattez le menton d'une façon différente à chaque fois que les PJ rencontrent ce sorcier, la particularité n'est pas aussi visible ou sympa à jouer.

[Commentaire de Johnn: prenez un selfie pendant que vous répétez la manie pour vous remémorer comment interpréter le PNJ à l'avenir.]

Même si vous improvisez un PNJ en session, prenez un moment pour réfléchir à la façon dont le personnage accomplira son maniérisme et soyez précis dans les mouvements, le ton de la voix, la manière de parler et votre posture, pour rendre le spectacle vraiment unique.

Continuité

Avoir de la suite dans les idées est le deuxième facteur en termes d'importance quand on parle de particularité des PNJ. Si jouez le rôle ne vous pose pas de problème ce sera facile, mais vous pouvez vous forcer à rester dans le personnage si cela vous rend un peu nerveux. Allez-y, prenez cet accent à fond, ou décrottez-vous le nez avec délectation devant vos amis. Maintenez le tic tout au long de l'interaction et contemplez la différence.

Laisser tomber une manie en plein milieu de la scène parce que vous n'êtes pas à l'aise, n’est bon pour personne. Quand on parle de particularité de PNJ, si vous décidez d’en faire, faites-le en continu et ne lâchez pas tant que le PNJ n'est pas parti.

Ne soyez pas parfaits

L'amusement est le facteur le plus important dans l'interprétation des manies de vos PNJ . Si vous vous souvenez que votre accent n'a pas besoin d'être parfait, qu'il est sain de rire de soi, que vous devriez prendre plaisir à interpréter les PNJ, alors utiliser des tics dans vos parties les rendra les plus amusantes auxquelles les joueurs à votre table et vous auront participé.

Comment interpréter une jeune fille

Allez voir cette video de Matt Mercer qui joue un PNJ dans l'épisode "D&Diesel" de Geek and Sundry. En plus d'être le merveilleux MJ de la web-série Critical Role, Mercer est aussi un doubleur professionnel. Il sait comment habiter un personnage en deux temps trois mouvements même s'il a la pression d'être devant une camera à côté de Vin Diesel.

Dans la vidéo sus-mentionnée [et à la minute sélectionnée, NdT], Mercer joue une jeune fille en détresse. Il commence par une brève description du personnage et commence à jouer ses tics physiques avant même d'avoir prononcé un mot en tant que jeune fille. Il descend les épaules, lève le cou et se penche en avant sur la table pour se donner une apparence de jeune fille apeurée aux épaules tombantes.

Ensuite Mercer promène frénétiquement ses yeux perçants autour de la table, regarde chaque joueur dans les yeux sans tourner la tête. Il n'arrête pas son regard sur un joueur en particulier mais continue à être en mouvement pendant qu'il parle. Nous comprenons d'après sa posture et son comportement qu'elle est terrorisée avant même qu'elle n’ouvre la bouche.

Et en tenant compte de la carrière de Mercer, la personnification et les tics deviennent encore plus précis quand il se met à parler. Il a choisi un registre plus aigu pour indiquer qu'il s'agit d'une jeune femme, mais pour la singulariser encore plus des autres demoiselles PNJ, il lui donne un côté plus émotif, et une voix qui chuchote. Elle prend sont temps pour parler et inspire profondément entre chaque phrase. Ces tics verbaux indiquent un naturel docile. Quand les maniérismes physiques complètent ces tics verbaux, le personnage devient unique, distinct et intéressant. Mercer finit en ajoutant un accent britannique pour faire bonne mesure, donner un semblant médiéval et parachever la singularisation.

Á mesure que la femme devient plus effrayée et perdue, ses manies enflent et empirent. Ses yeux se font plus perçants, sa voix est essoufflée comme si elle avait couru un kilomètre, sa posture devient encore plus docile, et sa voix monte à la limite du registre vocal de Mercer. Dans la vie réelle, nos manies deviennent flagrantes quand nous sommes submergés par une émotion, car nous perdons notre sang-froid, et c'est ce que Mercer fait avec son PNJ. Gardez cela à l'esprit quand vos PNJ éprouvent de la joie, de la peur, de la surprise ou de la colère.

Plus loin dans le clip, Mercer révèle que cette jeune femme a bien caché son jeu. C'est une vieille sorcière prête à sacrifier les personnages-joueurs à sa sœur. Á mesure que ses motivations changent, Mercer garde les particularismes verbaux et physiques originaux du PNJ, mais change son attitude. Elle reste reconnaissable mais sa nouvelle attitude change le sens derrière le comportement.

Sa posture courbée indique une forme maléfique et corrompue. Le regard perçant de la sorcière exprime une cruauté de psychopathe. La voix qui chuchote est toujours aigue mais le souffle est mieux contrôlé, indiquant un mal qui essaye de séduire plutôt que de simplement terroriser. Toutes les manies font toujours partie de la représentation du PNJ. Le personnage n’a pas changé, mais son état émotionnel est complètement différent.

En résumé, voici tous les particularismes que Mercer a utilisé pour jouer la jeune Elfe. Considérez la liste de manies ci-dessous comme une sorte d’ encart de statistiques. Essayez de créer les vôtres pour vos PNJ.

Liste de particularités de jeune fille

  • Epaules tombantes
  • Cou étiré
  • Regard perçant en permanence
  • Voix aigue
  • Chuchote
  • Accent britannique (optionnel)

Tables des particularités

Si votre partie a lieu ce soir et que vous avez d’urgence besoin  de manies choisies au hasard, on vous couvre. Utilisez la table ci-dessous pour commencer et ne faites pas attention, ou changez les manies que vous ne souhaitez pas jouer.

Choisissez ou tirez à pile ou face si vous voulez donner à votre PNJ un tic verbal ou physique et lancez les dés sur la table ad hoc.

Si vous êtes un MJ expérimenté qui joue sans problème une manie de PNJ, lancez les dés une fois (ou plus) sur chaque table.

Particularités physiques

Le PNJ…

  1. A une posture parfaite
  2. A les épaules tombantes
  3. Se cure le nez
  4. Se gratte la tête
  5. Se racle souvent la gorge
  6. Cligne des yeux plus souvent que la normale
  7. Ne peut pas regarder les gens dans les yeux
  8. Ne parle que de près
  9. fait craquer les articulations des doigts.
  10. Se ronge les ongles
  11. Se cure les oreilles
  12. Se tripote les cheveux
  13. Inspire profondément avant de parler
  14. Se frotte le menton
  15. Fixe du regard longtemps sans cligner des yeux
  16. Respire fort
  17. Ne tient pas en place
  18. A un visage qui se crispe en permanence
  19. Rote sans arrêt
  20. Se masse constamment les épaules.

Tics verbaux

Le PNJ…

  1. A une voix enrouée
  2. A une voix grave
  3. A une voix aigue
  4. Repète toujours les mêmes phrases
  5. Finit toutes ses phrases avec une tournure qui les transforme en question (par ex. "vous savez ?" ou "vous me suivez ?")
  6. Crée des jurons absurdes
  7. A une voix douce et expressive
  8. A un accent germanique proche des Allemands ou des Russes
  9. A un accent d'une langue romane comme l'espagnol, l'italien ou le français
  10. Répète ce qu’on lui dit avant de répondre
  11. N'utilise que des pronoms du genre neutre
  12. Se trompe toujours de nom
  13. Bégaie
  14. Utilise le même surnom pour tout le monde
  15. A un accent du sud des Etats-Unis
  16. Est peu loquace ou hoche de la tête
  17. Utilise beaucoup plus de mots que nécessaire
  18. Dit des longs 'Hmm' avant de parler
  19. Prend une longue inspiration avant de parler
  20. Sur-articule tout le temps [Comme Ross dans Friends, NdT]

- James Introcaso, worldbuilderblog.me

Article d’origine : Roleplay NPC mannerism

Note: 
Moyenne : 9 (1 vote)
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.