Débuts de relation amoureuse de PJ

les détails sont importants

un article de Bastión Rolero

NdT : ceci est un fil Twitter mis sous la forme d’article par Bastión Rolero. Du coup, la VO était un peu décousue. Même si nous avons rajouté des liaisons ; nos lecteurs voudront bien faire preuve de compréhension.

L’amour commence par une petite flamme, un détail qui fait que deux personnes s’observent pour la première fois. Prenez en compte comment est votre PJ et ce qu’il rechercherait dans une romance.

On s’entête souvent à penser qu’une partie de JdR avec une histoire d’amour doit être épique dès le début, alors que les meilleures romances naissent d’un détail, d’un regard, d’un défaut... comme dans la vraie vie. Il suffit d’un moment d’intimité entre PJ ou entre PJ et PNJ qui mette le projecteur sur un des deux personnages, et dès lors on ne peut plus le.la voir de la même façon. On peut rechercher ce genre de situations, ou elles peuvent arriver toutes seules pendant une partie : les deux options sont intéressantes et devraient dépendre des souhaits du joueur ou de la joueuse. Il n’y a rien de mal à commencer une aventure en demandant une histoire d’amour, ou à la trouver en chemin.

Quoiqu’il en soit, il est important de voir si on recherche l’amour véritable, platonique ou toxique. Toutes les options sont intéressantes à jouer et ont pour objet des personnages différents :

  • L’amour véritable tourne autour de quelqu’un de pur, avec qui le PJ pourrait envisager un avenir. Attention ! Je ne dis pas que l’être aimé devrait être parfait, mais qu’il faut une réciprocité entre deux personnages qui recherchent la même chose et reconnaissent leurs défauts et qualités le long du chemin qu’ils ou elles doivent parcourir ensemble.
  • Basez l’amour platonique sur un PJ « intouchable ». Cette forme d’amour est intéressante parce qu’elle n’est pas « réelle » ou « atteignable ». C’est un amour à distance, où il y aura sûrement beaucoup de souffrance parce que notre PJ doutera constamment de sa légitimité à mériter l’autre, de sa capacité à l’obtenir. Mais justement, jouer une histoire d’amour ne veut pas dire que cet amour sera partagé.

Photo d'un couple de femmes (pixabay)

  • L’amour toxique, voilà qui est amusant. On sait qu’il n’est pas bon pour nous, mais malgré tout on y plonge la tête la première. Tout comme l’amour platonique, ce genre de relation amoureuse apportera plus de problèmes que de bonheur au personnage-joueur, mais encore une fois, les sentiers de l’amour et des trames narratives ne sont pas les mêmes pour tous et ce n’est pas drôle de toujours jouer la même chose. Interpréter un amour toxique qui détruit une partie de la personnalité d’un PJ, et autoriser ou pas de reconstruire cette personalité, n’est qu’une autre manière de faire du roleplay et de s’amuser sur un nouveau terrain.

Mais si vous avez choisi une histoire « d’amour sain », je vais vous dire ce qu’il faut prendre en compte pour la développer.

Détails

Une fois qu’on a choisi le type d’amour et le sujet idéal, s’il s’agit d’un PJ il faut le proposer à l’autre joueur ou joueuse, sinon il faut s’adresser au Meneur ou à la Meneuse. C’est très important d’avoir une bonne communication pour que tout le monde s’amuse.

Quoiqu’il en soit, l’amour commence par un geste. Un sourire, contempler le coucher de soleil, soigner un compagnon ou une compagnonne, éviter un combat... Ne soyez pas impatient.es : il faut y aller petit à petit. Et rappelez-vous que la PJ ou le PNJ ne doit pas se retrouver cantonné.e au rôle de petite princesse ou prince idiot à sauver. En fait, faites preuve de respect envers lui. Ça aidera à ce qu’iel remarque votre personnage.

Par exemple, si le PJ ou la PNJ dont notre personnage est amoureux est en train de se battre, il faut faire équipe avec lui ou elle, avoir une scène dos à dos, ou alors peut-être après le combat...

Donnez-lui de la valeur comme vous aimeriez en recevoir ; ce ne sont que des commentaires ou des actions à l’intérieur du scénario, qui n’enlèvent donc pas de minutes à la trame générale et qui aident à débuter la romance.

Choix

Tout ça ne doit pas arriver tout d’un coup, mais de manière subtile. Lorsqu’on aime quelqu’un, on veut passer du temps ensemble. On monte la garde avec lui ou elle, on va acheter des provisions ensemble... On recherche de la quotidienneté et de la proximité, ce qui à la fin nous amènera à des choix plus importants de vie ou de mort : qui sauver de deux amis, par exemple.

Permettez-moi d’insister : ça n’apparait pas d’un coup, ou ça ne devrait pas, ou alors c’est un béguin, utile seulement pour l’amour toxique ou la manipulation.

Gestes

C’est de ça qu’il s’agit, parfois. Donner un surnom qu’on est le seul ou la seule à connaître, lui raconter un secret ; un parfum, se frôler, un regard. Avez-vous réfléchi à ce qu’on regarde lorsqu’on est aimé ? Lorsqu’on aime, on recherche avec le regard. Vous avez remarqué quelque chose que les autres n’ont pas vu ? Qu’elle fronce les sourcils lorsqu’elle est contrariée ? Qu’il joue avec ses cheveux lorsqu’il est nerveux ? C’est de ce genre de choses qu’il faut discuter entre joueurs ou qavec la MJ pour qu’ils commencent à voir plus que ce qui est évident, pour qu’on puisse faire ressortir ces détails pendant le roleplay.

Exemple: si le MJ dit à un joueur « [PNJ) est nerveux.e », ce n’est pas la même chose que « [PNJ] joue avec ses cheveux ».

Est-ce que tout ça prend du temps sur l’aventure globale ? Non. C’est juste une seconde de description qui permet d’avancer et qui ne freine pas l’action.

Que ressent votre personnage ?

Quelquefois il ne s’agit pas juste de décrire les mouvements que fait le personnage, mais plutôt de dire ce que le personnage ressent mais n’exprime pas. Encore une fois, ça prend juste une minute mais c’est très important de déclarer que notre PJ ne supporte pas de voir qu’il.elle sourit à quelqu’un d’autre, ou qu’iel ne le regarde pas ou que ce nouveau parfum ne le laisse pas fermer l’œil de la nuit parce que cela lui rappelle la façon dont sa chevelure ondule ; la texture de sa peau lorsqu’elle l’aide à gravir ce rocher, le poids de son corps lorsqu’il a sauvé la vie à notre PJ (rappelons aux joueurs et aux joueuses qu’on recherche une relation réciproque).

Dites à voix haute les pensées du personnage lorsque le MJ vous demande ce que vous faites ou à quoi vous pensez. Ça ne vous prendra qu’une minute à exprimer et ça rajoute beaucoup de qualité à l’intensité du moment.

Photo d'un couple d'hommes (pixabay)

Que ressent l’autre personnage ?

C’est normal de s’inquiéter, de demander un avis, de mettre en valeur, d’aider quelqu’un à prendre des décisions avec lesquelles on n’est pas totalement d’accord mais... ne sont-ce pas là les bases de l’amour et de la confiance ?

Encore une fois, est-ce que ça prend du temps à la table ? Non. Mais ça valorise l’autre. Ne vous sentiriez-vous pas mis en valeur si on comptait sur vous?

En annexe, j’aimerais parler aussi du soutien. Aimer, c’est faire équipe et croire en l’autre alors que personne d’autre ne le fait. Il est possible qu’il ou elle se trompe, mais là n’est pas la question ; il s’agit de dire « je ne te laisserai pas seul.e » ; si on doit aller en enfer, ce sera ensemble, parce que dans ce cas ça ne sera pas terrible, vous voyez ?

Si le groupe se divise ou s’il faut prendre des décisions, c’est normal d’au moins examiner et de soutenir le point de vue de l’autre s’il n’est pas insensé. Attention ! Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas que vous réfléchissiez et qu’il faut seulement dire oui, mais combien de fois avez-vous choisi arbitrairement entre X et Y parce que ça vous était égal ? Eh bien, dans ce cas, vous n’avez plus à tirer à pile ou face : la solution est d’agir ensemble.

Cadeaux

Il peut s’agir d’un pendentif, d’une fleur, d’une poésie... En tout cas, vous devriez souhaiter que cette personne ait quelque chose à vous. Il faut que ça arrive lorsqu’elle s’y attend le moins, dans une scène naturelle au possible.

Par exemple: Pendant la fête du village où se trouvent les PJ, achetez-lui quelque chose dans une échoppe pendant que vous discutez et riez ensemble.

Avec ça, on a les bases. Ça ne prend pas beaucoup de temps à la table : parfois c’est juste des phrases, mais avec les réponses de l’autre PJ ou du PNJ ça devrait être plus qu’intéressant pour que cette situation évolue toute seule.

Mon conseil est : allez-y, n’ayez pas peur. Comme vous le voyez, ces premiers pas sont simples. C’est à la portée de tout le monde et ce qui vous attend après en vaut la peine. Cette connexion crée un engouement merveilleux. Bonne chance !

Article original : Consejos para máster y jugadores de cómo comenzar a establecer una relación sentimental entre Pjs o con Pnjs, por Hiromi.

Note: 
Moyenne : 9.5 (2 votes)
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.