Mon manuel de survie en convention

Blog de Blaine Lee Pardoe

Cet article a été rédigé par Blaine L. Pardoe peu de temps avant la Gen Con 2016, mais les conseils qui y sont dispensés sont applicables à tout genre de convention.

Eh oui, c'est à nouveau cette époque de l'année – c'est le moment de ma liste d'astuces, non sollicitée et mise à jour, pour survivre à la GenCon. Traitez-les avec ironie – elles sont tintées d'humour. Si vous vous sentez vexé, eh bien, prenez sur vous... l'intention de cette liste est d’être utile et, espérons, drôle.

  1. Anticipez. Allez sur le site web de la convention, décidez à l’avance de ce que vous voulez faire. N’essayez pas d'y réfléchir pendant que vous achetez vos billets au guichet. On dirait cette personne qui fait la queue chez Starbucks pendant 15 minutes et qui, lorsque c'est à son tour, fait « Hmm… je sais pas trop ce que je veux... ». Ne soyez pas ce type. Tout le monde déteste ce type.
  2. Prévoyez des affaires en supposant que vous allez passer 16 heures d'affilées à la convention… parce que ça va être le cas. Glissez-y quelques trucs à grignoter, car reconnaissons-le, la nourriture est chère et laisse à désirer en convention. Prenez des crayons, vos dés porte-bonheur (oui oui, ceux-là !), des feuilles à petits carreaux, votre chargeur de téléphone, un petit mètre-ruban (pour les jeux de figurines), de l'aspirine, tout ça – le matos de survie typique du gamer invétéré. Réfléchissez sérieusement : avez-vous vraiment besoin d'amener tous vos livres de règles et suppléments ? Il est probable que les meneurs de jeu en auront une copie sur place.
    N’emportez pas trop de choses. Vous n'avez pas besoin d'emmener votre PC avec vous, j'en suis presque certain.
    Faites simple et léger. Prenez ce dont vous avez besoin mais souvenez-vous que vous n'allez pas gravir le mont Everest (ou la montagne du Destin selon votre goût).
  3. Soyez prêt à la ruée vers le hall principal au moment de l'ouverture. Oui, lorsque le ballon s'envole et qu'ils ouvrent les portes du hall des exposants, c'est l'équivalent geek d’un lâché de taureaux en Espagne (bien qu'à peine moins dangereux). Ne luttez pas contre la masse, laissez-vous porter par elle. Pour anticiper votre question : oui, c'est comme ça tous les ans. Vous ne pouvez pas rentrer sans badge, gardez le à portée de main et visible. Autrement, les gardes vous arrêteront net, ce qui veut dire que vous risquez d'être piétiné. Enfin, rien n'est plus décourageant que de réaliser - au milieu d'une foule de 2000 personnes - que vous devez faire demi-tour pour retourner à votre chambre d'hôtel, à contre-courant d'une mer de geeks excités et furieux.
  4. Le cosplay fait partie de l'expérience et est encouragé. Si vous prévoyez d'en faire, évitez de concevoir un costume dangereux pour les passants. Réfléchissez-y. Il n'y a pas de pire connard que le type qui s'est fabriqué un costume difficile à contourner ou qui fait trébucher - ou aveugle - les gens quand vous passez à côté.
  5. Si vous êtes le genre de personne qui s'arrête au milieu d'une foule pour prendre une photo de la pin-up de stand en bikini-cotte-de-maille, dépêchez-vous et n'encombrez pas l'allée. Elle ne vous accompagnera pas jusqu'à votre chambre d'hôtel juste parce que vous la prenez en photo, et vous n'en aurez pas besoin pour prouver à vos collègues de bureau qu'il y avait effectivement des individus de sexe féminin à la convention. Bon, je me trompe peut-être, pour ce dernier point.
  6. Lavez-vous et mettez du déodorant. Je ne devrais pas avoir besoin de le dire, c'est du bon sens. De ma propre expérience à arpenter les foules, je me devais de le mentionner. Après tout, vous louez une chambre d'hôtel, non ? Revenez-y à un moment et prenez au moins une douche. Quand vous faites vos valises, pensez à emporter de la poudre anti-transpirante pour les pieds, du dentifrice, des vêtements propres (pour chaque jour)… je ne devrais même pas avoir à mentionner tout ça. Pourtant, je le fais. Pourquoi ? Parce que les gens ne le font pas !
  7. Bien qu'il n'y ait pas d'adulte pour vous surveiller et que vous soyez libre de faire ce que vous voulez, soyez respectueux envers les autres. Autrement dit, ramener le reste de votre burrito d'hier soir à la séance de jeu de 8h du matin pour le manger pendant la phase de préparation, c'est malpoli. Est-ce que vous savez vraiment ce qu'ils mettent dedans, d'ailleurs ?
  8. Prenez vos repas en dehors du centre de convention. D'abord, parce que la nourriture de convention est médiocre. C'est pas la faute des orgas d'Indianapolis, elle n’était pas meilleure quand la convention se tenait à Milwaukee [de 1985 à 2002 (NdT)]. C'est en quelque sorte une tradition personnelle que de faire la queue pendant 20 minutes au Steak ‘n Shake d'à côté au moins une fois par convention, mais c'est juste mon avis. D'autre part, j'aime cette marche vivifiante jusqu'au centre commercial attenant [au centre de convention]. Ils ont un patio plein de restos, de la variété, de meilleurs prix, et c'est marrant d'observer les riverains interagir avec les gens de la convention.

    À tout juste cinq pâtés de maisons, vous trouverez plein d'endroits pour manger. Les visiteurs détestent quitter le centre de convention, même juste une heure pour manger. Donc si vous êtes disposé à marcher, le centre ville offre plein d'options pour se restaurer, et plus vous irez loin, plus les files d’attente seront courtes.

    Les food trucks sont vos meilleurs amis. Je n'ai découvert où ces vendeurs se garaient qu'il y a trois ans, et je trouve qu'ils offrent une bien meilleure alternative que de manger sur place à la convention. Soyons honnêtes, n'importe quelle nourriture vaut mieux que celle du centre de convention. Et tant qu'on en parle...
  9. Ne faites pas peur aux riverains. Après tout, Indianapolis semble vraiment apprécier d'héberger la GenCon, ou du moins ils aiment notre argent. N'essayez pas de faire peur à cette famille sur le trottoir avec votre costume d'orc en agitant votre épée et en les maudissant en langage orc. Pas cool, mec.
  10. Bien que j'apprécie carrément les cosplayers, parfois les costumes sont déroutants comme pas possible. Ne vous sentez pas insulté si des gens vous demandent « t'es sensé être qui ? ». Corollaire : mettre n'importe quel costume et y ajouter un masque de Deadpool n'est pas aussi innovant que l’imaginez. On appelle ça des Deadnazes.
  11. Il y a toujours quelqu'un qui connaît les règles mieux que vous. Il est arrogant, en surpoids, et porte un t-shirt noir (bon, comme tout le monde non ?). Rien ne pourrit une partie plus vite que deux types qui essaient de prouver qui connaît mieux les règles d'éclaboussures du fusil plasma Modèle IV en apesanteur. On a compris, vous avez lu et mémorisé le livre de règles. Arrêtez de ruiner la partie du reste de la table juste pour faire la démonstration de vos incroyables pouvoirs de mémorisation… pitié. On appelle ces gens des trouducs des règles, et c’est quand on est poli.
  12. Ne restez pas assis. Allez jeter un coup d'œil aux jeux de figurines ou à certains des gros événements comme le « Live Dungeon /True Dungeon » [Une animation de donjon grandeur nature avec plein d'accessoires et d'énigmes (NdT)]. Vous n'avez pas aligné tout cet argent pour vous asseoir et lire ce catalogue que vous traînez avec vous, pas vrai ? La convention ne viendra pas à vous : il faut que vous alliez à elle.
  13. Organisez-vous si vous projetez d'acheter certains produits précis. Certains éditeurs n'amènent que des quantités limités de jeux chaque jour, voire juste un certain jour. Si vous ne faites pas la queue au bon moment, vous aurez l'air malin. La version courte : décidez à l'avance de ce que vous voulez acheter et faites-le. Si vous attendez trop longtemps, les nouvelles sorties seront écoulées. Vérifiez sur les sites web et flux Twitter de vos éditeurs préférés si elles seront disponibles et quand.
  14. Mettez des chaussures confortables. Évitez les chaussures parfumées (voir #6).
  15. Retournez à l'hôtel le soir et dormez un peu. La convention n'est pas conçue comme un test d'endurance. Vous aurez besoin d'énergie. Jouer toute la nuit c'est super, si vous êtes jeune, mais vous aurez tout de même besoin d'un peu de sommeil.
  16. Assistez à la vente aux enchères. Vous pourrez dire à votre femme/mère/chat/partenaire que les étagères et boîtes remplies de jeux que vous avez à la maison valent vraiment quelque chose. Vous seriez surpris de savoir quels jeux les gens collectionnent et combien ils sont prêt à payer pour. Aussi, c'est assez drôle de voir les sorties phares de l'année dernière être revendues pour une bouchée de pain par rapport à ce qu'elles coûtaient il y a un an.
  17. Jouez aux jeux en démonstration. Après tout, les jeux coûtent de l’argent – beaucoup d’argent. Je participe à des démos, je regarde les tournois, etc, pour trouver dans quoi je vais dépenser mon fric. Je vous recommande de faire de même. Testez des choses auxquelles vous n'avez jamais joué. Voyez ça comme une chance de mettre les nouveaux jeux et systèmes à l'épreuve.
  18. N'insultez pas intentionnellement votre auteur de jeu préféré. Ces gens travaillent dur pour vous distraire. Ne soyez pas « ce type » qui se pointe pour expliquer à un auteur que ce truc qu'il a écrit en 1992 était affreux, ou qu'il a fait une erreur dans un livre épuisé depuis 1989. On a compris que vous saviez lire. Si vous êtes venu jusqu'ici pour vous vanter de vos connaissances, vous avez une décennie ou deux de retard. Si vous rencontrez des écrivains, auteurs, artistes ou créateurs, soyez sympa et respectueux. En tant qu'écrivain dans ce milieu, j'écoute volontiers les commentaires des fans… mais il y a une limite aux critiques que je peux encaisser et ce n'est pas juste moi. Corollaire : il y a aussi une limite au nombre de choses sur lesquelles vous voulez un autographe.
  19. Arrivez tôt à la convention. Sortez du lit et allez-y. Il s'y passe plein de choses et les files d'attente sont nettement plus courtes. Je me rends habituellement aux stands des [jeux vidéos et gamme de livres] Mechwarrior vers 8 ou 9 heures du matin, quand le hall de la convention est presque vide. C'est une tradition à laquelle je suis accro.
  20. Gagnez. Savourez vos victoires. Chérissez les lamentations de vos ennemis alors qu'ils sont écrabouillés sous le poids fatal de vos super jets de dés et de votre stratégie ! Appréciez le moment mais ne remuez pas le couteau dans la plaie. Non vraiment, n’en faites pas des tonnes quand vous gagnez.

    Vous n'avez pas fait tout ce chemin pour perdre, pas vrai ? Bien sûr que non ! Autrement dit, amusez-vous !
  21. Ne vous costumez pas en quelque chose qui soit expressément conçu pour fâcher les gens, à moins que les gens concernés soient des politiciens. Vous pouvez les injurier autant que vous le voulez – ils le méritent.
  22. Portez autre chose qu'un t-shirt noir. À la GenCon, les t-shirt noirs sont l'équivalent de la combinaison de camouflage pour les snipers. Tout le monde porte un t-shirt noir. Un jour, quelqu'un va décrocher une thèse en étudiant pourquoi les gamers sont attirés par les t-shirts noirs. En attendant, je vous recommande de porter autre chose (de propre), d'une couleur autre que noire. Corollaire : lire les textes des t-shirts rigolos est une des choses les plus fun de la GenCon.
  23. N'abusez pas de vos droits à des démos. D’accord, dans le hall principal, les démos des produits offertes par les vendeurs sont souvent courtes. C’est une grande part de l'expérience de convention. N'abusez pas de ce privilège. J'ai vu un type camper à une table pendant quatre heures l'année dernière. Il y avait plein de gens qui voulaient se joindre à la partie, mais ce type avait décidé de transformer une démo en campagne complète.
  24. Souvenez-vous des familles d’aliments de convention. Caféine, Chocolat, Biscuits apéro salés, Caféine, Glucides superflus. La viande séchée, bien qu'elle ne constitue pas formellement une famille [à part entière], et également autorisée, mais s'il vous plait, soyez discret en en mangeant. Personne n'a l'air cool en mâchouillant un morceau de viande séchée. Oui, la caféine est deux fois dans la liste parce qu'elle est importante.
  25. Si vous voulez assister à des événements gratuits, soyez-là tôt ou préparez vous à attendre. L'événement « peignez et emportez » de [l’éditeur de jeu de figurines] Reaper  est un bon exemple. C'est génial de repartir gratuitement avec la figurine que vous avez peint, mais tout le monde veut le faire et il y a généralement la queue.
  26. Si vous voulez faire les soldes de la convention, rendez-vous à ces stands dès que les portes ouvrent. La plupart de ces vendeurs épuisent leur stock lors des 20 premières minutes.
  27. Préparez vous à la ConCrève. La ConCrève n'est pas une variante du jeu de plateau Pandémie – c'est l'épidémie sociale qui frappe des milliers de gens lorsqu'ils reviennent de la GenCon, le lundi suivant. Utilisez du gel hydroalcoolique (amenez le vôtre). Prenez des vitamines et autres remèdes légaux visant à réduire les chances de rhume, de grippe ou quelle que soit la forme que prenne la ConCrève.
  28. Allez à la rencontre des célébrités. Je ne parle pas seulement des célébrités de premier ordre. C'est votre chance de serrer la main à votre auteur ou artiste favori. Je mets un point d'honneur, à chaque GenCon, à réseauter et à rencontrer des gens (et à retrouver ceux rencontrés les années précédentes). Allez parler aux gens, soyez sociable.
  29. Attention aux gros mots ! Je remarque de plus en plus d’enfants à la convention, ce qui est une bonne chose. Si vous ressentez le besoin de jurer, vérifiez que vous êtes entre adultes.

Et voilà les gars ! À vous de jouer !

Article original : My Annual 2016 Gen Con Survival Tips

Note: 
Aucun vote pour le moment
Catégorie: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.