Des professions historiques insolites pour vos parties

Le Jeu de Rôle, comme toutes les fresques épiques dans des univers imaginaires, tend à se concentrer sur les grands exploits de ceux dont les noms resteront dans les annales : les rois, les reines, les papes, les califes, les charlatans et les généraux. Mais ce ne sont là que les premiers rôles ; aucun mouvement, aucune cité, aucun royaume ne peut exister sans une vaste armée de gens pour le soutenir. Chaque bouchée de pain à la table d’un duc est passée par des centaines de mains qui l’ont labourée, moulue, transportée, protégée et cuite. Chaque pierre qui tombe lors du siège d’un château a été placée là par les soins d’un travailleur que l’histoire a oublié. Mais on parle de fantasy, et si nos histoires peuvent relever les morts en une masse grouillante pour déferler sur les envahisseurs, nous pouvons aussi sûrement élever les humbles héros qui ne seront peut-être jamais rois, mais pourront faire la différence dans leur petit coin de l’univers.

En plus, si j’entends encore une seule fois parler d’un personnage qui serait l’héritier perdu du royaume, élevé dans l’ombre (I), mes yeux risquent de sortir de leurs orbites.

La plupart des jeux de fantasy font plutôt du bon boulot pour fournir une grande variété d’options pour le passé des personnages : vous pouvez être de sang royal, soldat, marchand au service d’une guilde, artiste, etc. Souvent il y a une option « autre » pour laisser aux joueurs et aux joueuses le choix d’incarner des personnages venant d’un milieu plus prosaïque.

Cette dernière option est généralement, cette dernière option est peu détaillée, et pour de bonnes raisons. Au premier coup d’œil, il est difficile de vouloir jouer un paysan couvert de boue fauchant l’herbe au fond des champs youtube, alors que vous pourriez jouer un sorcier reclus ou un pirate fanfaron.

Ayant ceci en tête, cet article est là pour vous aider à remplir un peu cette catégorie « autre », en se focalisant sur trois grandes catégories d’aventuriers de basse extraction. Cet article se concentre principalement sur des JdR qui veulent plus ou moins représenter une simili-Europe médiévale ou Renaissance (II). Il y a bien sûr d’autres jeux, et de bonnes raisons d’aller au-delà d’une si minuscule tranche de l’Histoire de notre monde quand on peut construire des univers sans limites par notre seule imagination. Mais même cette tranche a déjà une certaine profondeur que nous n’avons pas sondée dans nos fictions et nos jeux. Par exemple : comment des villes de plusieurs dizaines de milliers d’habitants gèrent-elles les déchets, sans égouts souterrains ? Venez avec moi si vous voulez le découvrir. Vous ne serez pas déçu du voyage.

Artisans

Les artisans de la plupart des JdR tendent à se concentrer sur les compétences qui peuvent servir en combat. Les charpentiers, les maçons, peut-être les brasseurs. Alors que les artistes peuvent aussi être (et sont probablement) membres d’une guilde, un joueur ou un MJ pourrait vouloir se concentrer sur les spécialistes d’un art à visée purement décorative. Il est tentant d’écarter de tels personnages sous prétexte qu’ils sont des personnages secondaires comiques et frivoles. Mais il faut se rappeler que pour pouvoir vivre de son art, il faut être un des meilleurs dans son domaine, afin d'avoir suffisamment de clients pour en tirer un revenu – et un revenu souvent conséquent. Lorsque la puissance provient directement d’une proximité avec le trône (ou de son représentant), ces artistes étaient parfois capables d’en retirer une influence considérable.

Le parfumeur personnel de Catherine de Médicis, René le Florentin (Renato Biano) wiki la suivit à la cour de France et pourrait même avoir eu accès à des passages secrets allant des quartiers de la reine à son laboratoire.

Parfumeur : de tous les rôles à ignorer, celui-là est sans doute le plus facile, jusqu’à ce que vous remarquiez que pour avoir le moindre succès dans cette technologie relativement nouvelle, les praticiens avaient besoin d’un libre accès à des substances exotiques telles que le musc ou l’ambre gris, en plus d’un équipement de laboratoire suffisamment robuste pour extraire les huiles essentielles d’un nombre vertigineux de plantes et d’animaux. Ajoutez à cela le fait que la plupart des nobles aimaient à parfumer l’ensemble de leur garde-robe, des chausses jusqu’aux gants, et un parfumeur sera bien placé pour se lancer dans une carrière d'empoisonneur, ou pour être la victime d’une mise en scène élaborée (comme ce qui est sans doute arrivé à René le Florentin).

Confectionneur : Quelle que soit la clientèle, le métier de tailleur est éprouvant : des gens de tout gabarit veulent pouvoir porter des vêtements après tout. Comme toujours cependant, travailler avec la noblesse comporte de plus grands risques et de plus grandes récompenses. Comme tous les artistes de cette section, un tailleur talentueux aura un accès direct aux lieux de pouvoir, et la possibilité de définir les goûts des générations futures. De plus, de nombreuses nations avaient des lois somptuaires qui interdisaient aux individus de se vêtir au-dessus de leur position. Toute tentative de tromperie dans les allées  du pouvoir nécessitait donc clairement un confectionneur professionnel, sinon au moins une personne ayant un œil acéré pour les détails et un accès à des vêtements qu’il serait autrement illégal de posséder.

Artistes

Peintre : pratiquez-vous un art visuel ? Si c’est le cas - cool. Vous pouvez sauter cette section. Vous avez déjà compris pourquoi les artistes sont géniaux et je n’ai pas besoin de vous en convaincre.

Si vous n’êtes pas un artiste, accordez-moi une faveur. Dessinez quelqu’un. Votre meilleur ami. Vous-même. Prenez autant de temps que vous le souhaitez. OK. C’est fini ? Pensez-vous pouvoir tendre cela à quelqu’un afin qu’il retrouve celui que vous avez dessiné lors d’une parade d’identification ?

Un autre exercice : faites la même chose avec un objet. Un bâtiment. Une plante bizarre ou un animal plus bizarre encore. Rappelez-vous que (hormis le recours à la magie) les personnages dans ce jeu ne connaissent ni appareil photo, ni photocopieuse. Tout artiste qui "réussit" à cette époque aura accès aux puissants qui font la pluie et le beau temps dans leur région du monde. De plus, un peintre / portraitiste / dessinateur a la capacité presque magique de reproduire les paysages et les bâtiments que leur public n’a jamais vues.

Imaginez le chaos qu’un artiste peut créer, s'il a été témoin d’un crime commis par un protagoniste ayant des relations bien placées.

Bien sûr, cette capacité n’a rien de magique ; c’est le résultat d’un entraînement long et pénible qui peut prendre jusqu' à 30 ans. Mais dans la vraie vie, il est difficile de contester le résultat ; des œuvres comme le plafond de la chapelle Sixtine ou l’homme de Vitruve, et les innombrables chef-d’œuvres créés par des artistes nommés d’après des tortues ninjas mutantes, témoignent du pouvoir qu’a l’art de parler à l’âme des hommes (ou des tortues, ou des rats).

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, vous pouvez envisager de donner des bonus aux jets d’Intimidation aux personnages ayant un passé artistique (pour représenter l’effrayant pouvoir auxquelles ils et elles accèdent par procuration) ou aux jets de Tromperie, représentant leur art d’imiter les manières de ceux qu'il côtoient si longtemps.

Serviteurs et Servantes de nobles

À distinguer des courtisans et des parasites, ce sont les personnes qui font le vrai boulot dans un palais ou un domaine. Pour chaque gentilhomme ou noble dame chouchouté, des douzaines voire des centaines de personnes s’activent dans l’ombre pour s’assurer que les manches sont convenablement cousues sur les vêtements, que le pain est cuit et que les chandelles sont prêtes. Le nombre de serviteurs d’un noble dépend de son rang, allant d’environ 45 pour un baron, à près d’un millier pour la seule personne du roi.

Certains rôles ont plus de potentiel pour l’aventure que d’autres : plus un seigneur ou une dame se repose sur un personnage, moins il ou elle aura l’occasion d’aller fouiller sans invitation dans les affaires d’un dragon. Les serviteurs peuvent inclure les rôles excitants typiques des contes de fée, tels que les chasseurs, les chevaliers voire les souffre-douleur [whipping-boy wiki : un camarade aimé du jeune noble, qui est puni à sa place (NdT)] mais peuvent aussi compter des rôles facilement négligés tels que :

Valet de Chambre : ce rôle recouvre un grand nombre de fonctions potentielles dans le palais. Ce peut être aussi ingrat que de surveiller l’habillage d’un noble pour s’assurer qu’il est correctement vêtu. Mais cela peut aussi inclure des tâches telles que gérer l’emploi du temps d’un seigneur ,ou déterminer quelles requêtes iront jusqu’aux yeux de la reine. Si de tels valets n’auront pas beaucoup de temps libre quand le devoir les appelle, dans le cas des nobles les plus importants ils sont heureusement deux valets à se relayer ; un le jour et l’autre la nuit.

Gardien des écuries/Charretier : Si quelqu’un entrer ou quitte le château, il y a de bonnes chances que ceux qui ont la charge de maintenir ou de conduire les seuls moyens de locomotion disponibles seront au courant.

Porte-coton : (C’est-à-dire celui qui tend le coton au moment de …) . Cette personne est donc responsable d’assister un noble lors de ses moments les plus vulnérables. Ce n’est certainement pas très glamour, mais personne au château ne sera plus à même de connaître les détails les plus précis et les plus repoussants de la santé du roi. Plus qu’une connaissance encyclopédique de ce que la noblesse a mangé la veille, de tels individus sont aussi certainement au courant des secrets d’État; et si quelqu’un cherche à cacher une liaison secrète (ou les répercussions d’une telle liaison), personne ne sera mieux placé pour le savoir que l'employé à la chaise.

Notez que les serviteurs et les servantes des nobles ont généralement la main haute sur le fonctionnement du château et qu’ils peuvent aller virtuellement n’importe où sans éveiller le moindre soupçon. Ils sont aussi certainement au courant des tenants et aboutissants des intrigues du palais, sans pour autant tremper dedans. Les MJ qui voudraient créer une règle pour avantager les serviteurs d'un château pourraient donner un bonus pour les jets de Discrétion - dans le château ou parmi les autres serviteurs - ou en Connaissance des plus noirs Secrets des gens de pouvoir. Autrement, comme ils ont un accès sans entrave aux coffres, aux garde-robes et autres ressources, des PJ soigneux et rusés peuvent équiper un groupe entier d’aventuriers s’ils font attentions à couvrir leurs traces (ou à rendre ce qu’ils ont « emprunté » avant que les sangs-bleus n’en aient besoin).

Infrastructure d’une cité

Même des cités de seulement quelques milliers de personnes peuvent produire une quantité véritablement prodigieuse de fluides vraiment dégoûtants. Et si vous y ajoutez les aspects les moins ragoûtants du régime alimentaire du Moyen Âge ou de la Renaissance, et bien… quelqu’un doit s’assurer que les tuyaux fonctionnent. Comme toute personne ayant participé à un festival en extérieur pourra vous le dire, vous ne pouvez pas rassembler des milliers de personnes dans un champ et espérer que les choses s’en iront toutes seules. Ceux qui sont responsables de l’entretien des aspects les plus repoussants des entrailles d’une cité sont tout aussi important que ceux qui s’occupent du confort des classes supérieurs, même (et surtout) si ces hautes classes ne les voient jamais.

Le corps des Voituriers : Parlons des toilettes. Lorsqu’il entendait l’appel de la nature, le citoyen d’une ville médiévale ou de la Renaissance pouvait (s’il était très chanceux) se trouver proche d’un lieu d’aisance placé au-dessus d’une rivière qui éliminait les preuves de façon opportune. Comme nous le savons tous, les PJ ne sont presque jamais chanceux, pourquoi donc ne pas s'accroupir et demander à un PJ ou un PNJ de récurer les latrines et d'en emporter le contenu en dehors de la cité ? Pour aggraver la situation; dans l’Empire romain, ces latrines étaient parfois connues pour abriter de dangereuses créatures ou même exploser (en). Et s’il y une chose que votre partie mérite plus qu’un sort de boule de feu, c’est une boule de feu spontanée faite de méthane et de matières fécales en décomposition.

Pour sûr, le boulot est dégueulasse, mais il peut avoir de bons côtés pour les Ps. Certaines cités (telles que Londres) appliquaient un couvre-feu strict (en) durant cette période, et non seulement le corps des voituriers avait le droit d’être dehors à ce moment là, mais ils n’étaient autorisés à travailler qu’à ce moment-là, pour d’évidentes raisons. Difficile de trouver un meilleur boulot (ou au moins une meilleure couverture) pour un personnage cherchant à rôder de nuit dans la cité. Dans la vraie vie, les membres de ce corps succombaient courrament aux maladies ou même de suffocation durant leur travail, mais les héros sont au-delà de telles considérations, et pourraient même recevoir un bonus contre les maladies et les poisons.

Gestion des bains : Contrairement à la croyance populaire, se baigner était une pratique courante durant l’essentiel du Moyen Âge. En plus des bains privés, la plupart des grandes villes possédaient des bains publics, qui étaient des destinations en elles-même. En Angleterre, de tels établissements étaient appelés étuves et étaient des lieux fort appréciés, pour y socialiser, y jouer et… y faire ce à quoi l’on peut s’attendre dans de tels endroits. Ces thermes où l’on pouvait se rendre étincelant de propreté et acheter un peu de compagnie (hum) étaient souvent la propriété de membres éminents du clergé, ce qui empêchait que leur réputation sulfureuse ne les fassent fermer. Par ailleurs, les "maisons de bains" étaient aussi souvent gérées professionnellement par les membres d’une guilde tout aussi éduquée et exigeante que les autres. Des PJ faisant tourner une maison de bain en tireront sûrement de juteux bénéfices, mais auront aussi accès à des personnages issus de toutes les strates de la société, une bonne dose d’intimité et des yeux partout. Oui… partout.

Exterminateur : Oubliez les rats. Parlons de ces cochons sauvages enragés. Au 14e siècle, il y avait tellement de cochons sauvages fouillant les ordures dans les rues que les autorités de Londres durent nommer des tueurs de porcs officiels. Ils recevaient une prime pour chaque cochon éliminé.

Dans une ville sans le moindre système de gestion centralisée des déchets, combattre la vermine n’est pas tant une bataille qu’une guerre sans fin, totale et sans espoir, contre la nature. Les PJ chasseurs de vermines ont une excuse parfaite pour se trouver en tous lieux où des créatures dégoûtantes pourraient se trouver (c’est-à-dire partout) et y poser des pièges, porter des armes et tirer des sacs suspects laissant s‘écouler des fluides corporels à travers la rue sans que personne n’y jette plus qu’un coup d’œil. Réfléchissez à donner à ces personnages des bonus pour pister et combattre des créatures partageant des habitudes ou des correspondances anatomiques avec les charognards de la ville.

En conclusion

Les parties se déroulant dans les hautes sphères, remplies de personnages nobles, et de combats honorables (ou pas), ainsi que les intrigues dans les classes supérieures sont certainement très amusantes. Mais historiquement, il y avait toutes sortes d'histoires qui se passaient sous le nez, les pieds et… les autres parties du corps??? des grands de ce monde. Ces histoires peuvent se croiser et donner naissance à des aventures à travers tout le royaume, voir toute la Terre, ou bien elles peuvent fournir de la matière à des campagnes qui ne sortiront jamais de la cité natale des PJ.

Même si vous n’utilisez pas ces métiers pour vos PJ ou vos PNJ principaux, ça vaut le coup de réfléchir à comment les gens qui font ces boulots, et des centaines d’autres, ont réussi à vivre quand leur naissance ne leur accordait pas l’immortalité des livres d’Histoire.

Quelles sont vos métiers inhabituels favoris ? En ai-je oublié un, sans lequel vous pensez que votre univers de jeu ne serait pas complet ?

Ressources en anglais :

The Time Traveler’s Guide to Medieval England  : un guide qui se concentre sur l’Angleterre des années 1300, ce guide incroyablement détaillé est une joyeuse promenade à travers l’histoire, la culture et les idées d’une époque et d'un lieu bien précis. Si vous arrivez à passer le premier chapitre, le reste du livre est vraiment captivant.

Everyday Life Through the Ages : que pourrait-je bien vous dire au sujet de ce livre. Non, vraiment. Je ne sais pas quoi vous dire.

Making Good Scents : Fragrance in the Middle Ages and Renaissance : cet article de Barbara D. Diggs est une mine d’informations sur le parfum au Moyen Âge et à la Renaissance. Prenez également le temps de jeter un œil à ses autres écrits, ça vaut le coup.

Medieval Jobs (Métiers médiévaux) : une simple liste de métiers médiévaux qui va un peu plus loin que Noble, Tavernier, Marchand, Criminel. Utile pour étoffer des longues listes de PNJ.


(I) NdA : Oui, je sais que c’est un cliché populaire de la fantasy remontant aux origines du genre et que les plus grands auteurs l’utilisent, mais il perd vraiment de son effet quand votre bric-à-brac d’aventuriers est pratiquement la version moyenâgeuse de l’ONU en exil. Si votre groupe apprécie ce genre de personnage, allez-y. Mais peut-être pourriez-vous envisager autre chose ? [Retour]

(II) NdA : Si tu te retrouves à creuser cet article pour y déceler toute trace d’inexactitude historique, oh mon gars tu vas être servi. J’ai volontairement compressé ensemble de nombreuses périodes et pays différents afin d’en faire du matériel de jeu, donc il n’y aura pas de pénurie d’anachronismes. Tu te sens malin ? [Retour]

Note: 
Moyenne : 10 (2 votes)
Catégorie: 
Auteur: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.