Comment trouver de nouveaux groupes de rôlistes quand vous déménagez


La quête d'un groupe de rôlistes

Après être passée par une crise du milieu de la vingtaine particulièrement harassante, où même les joies de la rédaction des législations d'État ne me faisaient plus frissonner, je décidai de descendre sur Sydney pour un job de rédacteur technique. Sydney est censée être la ville où ça bouge en Australie, mais n'avait pas de magasin ouvert tard le vendredi soir. Je n'ai pas été impressionnée, pas même par le spectacle de la statue du chien aboyant de la Reine Victoria.Ce nouveau travail était près de Parramatta. Une chose à ne pas rater à Parramatta (à part la mer d'individus coiffés de bonnets de ski et vêtus de flanelle) est cette stupéfiante statue qui a l'air de fondre au milieu du centre commercial. On dirait deux mutants fondants qui fusionneraient, tout en luttant dans la fange. Je pensais que ça avait un rapport avec le rugby - comme tout le reste en Nouvelles-Galles du Sud avait l'air de l'être. Vous ne pouviez traverser deux banlieues sans tomber sur un quelconque club de division. Malgré l'excitation liée à la vie en entreprise et à l'épreuve de force que constitue l'écriture de la documentation de logiciels possédant des tas de caractéristiques cachées (" Que fait cet écran, alors ? " - " Oh, Terry a fait ça. Il ne travaille plus ici. Nous n'étions pas sûr de ce qu'il avait fait, alors nous l'avons laissé là. "), je fus obligée de rechercher des rôlistes, incapable de restreindre mon instinct inné de polarde. Et c'est ainsi que débuta la quête d'un groupe de rôlistes… Groupe de Rôlistes n°1 J'avais accepté de faire jouer du D&D3ème Édition car ils avaient dit ne pas avoir de MJ régulier. Ca se passait au domicile des parents du gars. "C'est pas bon signe", me dis-je. Alex était un gars vraiment corpulent, débordant pratiquement hors de son T-shirt Babylon 5. M'man (assez corpulente, elle aussi) traînassait à l'arrière-plan. " Ne faites pas attention à moi ! " cria-t-elle pendant qu'elle époussetait des trucs dans le fond. L'ami d'Alex avait un gloussement nerveux qui semblait éclater toutes les cinq secondes. Le troisième type appela pour dire qu'il ne pourrait pas venir. Alex indiqua que c'était peut être mieux que ce gars ne vienne pas, vu qu'il était arrivé défoncé aux quelques dernières sessions. Alex et son copain créèrent leur personnage, et l'ami gloussant tira quatre dix-huit à la suite. Alex prétendit que son copain les avait tiré honnêtement. Soupir. Je fis jouer un bout d'un scénar commercial pré-mâché et ne fut pas surprise du fait qu'ils réussirent tous leurs jets. J'étais aussi consciente qu'ils m'observaient avec insistance comme si j'étais une étrange créature primordiale qui avait traversé en rampant le pas de leur porte. Ce genre de regard me rappela le temps où je jouais à Dreamlink, le club de JdR de Brisbane pour sous-humains et rôlistes vraiment désespérés (je prétends à cette dernière catégorie). Je levai mon fidèle écran et me voûtai derrière lui, terminai l'aventure et signalai rapidement que je devais aller quelque part. Je promis de les rappeler quand je serais prête à maîtriser une autre partie. Je ne le suis toujours pas. Groupe de Rôlistes n°2 Ce groupe était maudit. C'était pour sûr du D&D tout simple, mais chaque personne qui maîtrisait devait abandonner pour cause de travail ou de rénovations ou de plaintes de son épouse ou d'une épidémie de zombification ou… Bientôt, notre nombre s'effrita jusqu'au seuil entre la matière et le néant. Quelqu'un avait également jeté un sort de préservation sur la table de jeu. Les miettes de pizza laissées dessus étaient magiquement présentes dans la même position la semaine suivante et celle d'après… Groupe de Rôlistes n°3 D&D encore. Putain, ce que j'avais besoin de ma dose de White Wolf. Est-ce que plus personne à Sydney ne jouait avec des d10 ? Ceci était encore une de ces parties d'essai où je devais jouer le personnage de quelqu'un d'autre. Mon nom était " Clerc ". - " Clerc, j'ai besoin d'un Soin des Blessures Légères ! " - " Repousse ce zombi, Clerc ! " - " Je tâtonne pour prendre mon symbole sacré, tandis que l'énergie divine de Pelor bouillonne à travers moi. Je tends mes mains et… " - " Tu as fait combien sur ton jet ? " m'interrompit le MJ. Soupir. Cette partie était également interrompue toutes les cinq secondes par des petits enfants qui voulaient que Papa fasse des trucs avec eux. " Papa, je peux t'aider à jeter le dé ? " " Papa, Brendan a dit un gros mot ! " " FERMEZ-LA ! ", enragea Papa, " ALLEZ DANS VOTRE CHAMBRE !" " Bwaaaah… " J'imagine que les enfants et le jeu de rôles constituent un sujet épineux. Vous voulez jouer et ils veulent que vous vous occupiez d'eux. Je pense cependant que j'ai trouvé l'explosion soudaine de " Papa " un peu plus alarmante que les miaulements incessants des enfants. Groupe de Rôlistes n°4 J'étais à une fête ayant pour thème l'anime. Je fixais avec suspicion cette fille qui portait des oreilles de chat. Elle continua de miauler. Quelqu'un me montra sa collection de dessins yaoi (ce sont des animés érotiques homosexuels, majoritairement écrits par des femmes - on en apprend tous les jours). J'évoquai mes souvenirs de Sephiroth (un personnage de Final Fantasy VII). Et là - dans le coin - quelqu'un parlait d'Exaltés ! Hourrah ! A nouveau des lanceurs de D10 ? J'étais tombé sur un filon. Je suis allé à la première partie peu après. C'était comme un petit clan qui se rassemblait ou un truc dans le genre. Environ 8 joueurs. Certaines personnes faisaient des choses, d'autres étaient assis ça et là. Quelqu'un s'était tiré pour faire une visite dans un bordel (dans le jeu, je m'empresse de le préciser). Un des types faisait l'attraction : - " Ainsi, le démon vient vers toi ", (dit le MJ) " Que fais-tu ? " - " Je ne sais pas.", dit le joueur. - " Cela apparaît juste en face de toi, dégoulinant de bave. " (Le MJ montre une image - Les PNJ n'étaient pas décrits, ils avaient juste l'air d'être des dessins photocopiés extraits d'animés divers…)" Que fais-tu ? " - " Je ne sais pas… " - " Cela te déchire et te déchiquette ! Du sang vole partout ! Que FAIS-TU ?!!! " - " Je ne sais pas ! " Quoi qu'il en soit, après tout ça, je réussis finalement à composer un groupe (mon groupe actuel) en rassemblant des joueurs de tel ou tel groupe. Cela m'a pris un peu de temps - à peu près 6 mois pour trouver un groupe de JdR décent. J'imagine que soit vous avez de la chance tout de suite soit ça vous prend du temps…
 
NDLR : lire aussi sur PTGPTB les articles au sujet du recrutement de joueurs. Si après cela vous ne trouvez pas de partenaires, … posez-vous des questions!
Note: 
Aucun vote pour le moment
Auteur: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.