GRAPE : Système de jeu de rôle générique multi-usage

NdT : Ceci n’est sans doute pas le jeu de l’année mais présente à mon humble avis un exemple instructif (et court) de méta-jeu. C’est-à-dire une description de règles qui sont le plupart du temps implicites car tous les joueurs savent ce qu’est un “jeu de rôle”. Pourtant, il peut y avoir des différends portant sur ces règles tacites ; différends difficiles à repérer car les joueurs n’ont souvent pas conscience de ce qui les oppose.

Cette traduction illustre un commentaire de Introduction à la théorie de The Forge - 2e partie qui oppose un JdR plein de règles simulationnistes comme Phoenix Command, et un JdR avec peu de règles comme GRAPE.

Et le mieux dans tout cela, c’est qu’une fois qu’on s’est rendu compte de l’existence de ces règles [moins évidentes, moins mécaniques ou plus sociales], on peut les coucher sur papier et les partager avec d’autres. (Ben Lehman)

Si (comme nous) votre premier avis est quelque chose comme “Formidable, ce type a inventé l’eau froide”, je vous propose cette question. Puis-je imaginer une partie qui ne respecte pas certaines de ses règles ? Ceci permet de mieux cerner ce qui est le fond du jeu de rôle et ce qui relève de ma propre pratique. Ainsi dans un jeu où la création de personnage est fortement réglementée, est-ce nécessaire d’avoir l’approbation du MJ sur son personnage ? Et pourquoi serait-ce toujours au MJ de créer les situations, après tout ces fainéants de joueurs peuvent aussi prendre l’initiative ?

Ce jeu de rôle est disponible gratuitement. Vous pouvez le diffuser librement tant que le texte n’est pas modifié et qu’aucun paiement n’est demandé pour les copies fournies.

GRAPE est mis à jour, révisé et simplifié de temps à autre. La version actuelle peut être trouvée (en anglais) ici. Si vous souhaitez suggérer des révisions ou des changements à l’auteur ou simplement faire des commentaires, n’hésitez pas à écrire un mél à sgray@unseelie.org.

GRAPE est un jeu de rôle pour deux joueurs ou plus. Cette page est un jeu complet. Vous pouvez trouver des conseils pour nouveaux joueurs dans le supplément Green (en), des idées d’aventures et des liens pour des scénarios complets dans le supplément Seed (en) et des idées pour des systèmes de magie dans le supplément Grimoire (en).

Un participant est choisi pour être le meneur de jeu (MJ). Les autres sont tous des joueurs et doivent créer des personnages. Le MJ est responsable de l’élaboration d’un environnement et des situations avec lesquels les personnages vont interagir, ainsi que de la validation des personnages des joueurs. Le MJ a le dernier mot sur tout ce qui se passe au cours de la partie, mais les joueurs qui n’apprécient pas cet état de fait sont autorisés à s’en aller.

Il est conseillé aux participants de choisir un cadre avant le début de la partie. Celui-ci peut aller d’un monde cyberpunk ou fantasy à la Révolution russe, l’Âge de glace, la guerre civile anglaise ou tout autre contexte issu de l’imagination des joueurs. Il est conseillé de garder une cohérence entre l’univers d’une part, et les personnages et les contextes créés par les joueurs et le MJ d’autre part.

Les joueurs peuvent utiliser le media de leur choix pour décrire leur personnage ; photos, nouvelles, pâte à modeler, etc. Il est possible de présenter des personnages créés avec d’autres systèmes de jeu. Les joueurs doivent se tenir prêts à expliciter leur personnage au MJ. Celui-ci décidera si le concept est acceptable et pourra suggérer des modifications ou le refuser.

Au fur et à mesure que la partie avance, il apparaît souvent évident qu’un personnage n’est pas totalement défini. Certains de ses aspects n’auront pas été exposés de façon claire ni même mentionnés à sa création. Parfois de tels changements ne représentent pas des oublis lors de la création du personnage, mais plutôt des évolutions que ce dernier a connues au cours de la partie.

Dans certains cas, un joueur peut revendiquer une mise à jour ou un changement du concept de personnage. Cela peut être fait avec la permission du MJ. Pour éviter que ces phases de développement ne distraient les joueurs de la partie, de nombreux MJ relègueront le traitement de ces demandes à la fin d’une session de jeu.

Une partie consiste en des situations imaginaires exposées par le MJ et les actions et réactions des personnages décrites par les joueurs. Le MJ fournit l’univers où se trouvent les personnages, y compris les actions de tout intervenant qui n’est pas représenté par un joueur.

Le MJ utilisera parfois (ou demandera aux joueurs d’utiliser) une génération aléatoire ou pseudo-aléatoire afin d’aider à déterminer l’issue d’actions particulières. Le MJ peut préciser la nature de ce facteur (caprices du MJ, jeu de tarot, questions à un passant, vote, dés, roue, tables aléatoires, pots-de-vin au MJ, dépense de dettes ou de points, mimer la scène, pierre-feuille-ciseau, etc.) ou autoriser le joueur à choisir. Le MJ interprète alors le résultat.

Si vous avez apprécié GRAPE, laissez-moi 3 $ pour le café !

Article original : GRAPE: Generic Roleplaying All Purpose Engine

Note: 
Moyenne : 8 (2 votes)
Catégorie: 
Auteur: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.