parcours

Continuer à jouer pendant des années

Quand la vraie vie est contre le jeu de rôle, sois contre la vraie vie ! En fait, pas exactement, mais ça claquait bien comme ça...

Une route longue et tortueuse

Mon fils de 4 ans adore quand mon groupe débarque. Il lance les dés comme un pro. D’accord, je lui fais lancer un dé à 20 faces de la taille de son poing, mais il héritera un jour de la collection de plus de 1000 dés.

Prendre le…canoë…au bond ?

Souvenirs de créations de personnages, de recherche de campagnes, de canoës, et d'un MJ comme on aimerait tous en avoir.

Dans le Nord-Ouest

Souvenirs de la Montagne de feu, de la Grotte du Sorcier, de duffle-coat pourpre, d'un MJ qui prenait un plaisir sadique à tuer les personnages joués par des filles tandis qu'un autre exigeait de l'argent d'un air menaçant.

Jouer pour s'amuser

pourquoi il faut laisser sa chance à la jeunesse.

La mort inopportune du joueur occasionnel

A l'époque qu'évoque l'auteur, une partie de JdR était aussi rapide et demandait aussi peu d'investissement que mettre une cartouche dans la console de jeu. Du coup, même les non-rôlistes y jouaient.