Les JdR que vous n’aimez pas, sans bonnes raisons ?

Question initiale d’Ivan Sorensen

Pour des raisons dont je ne suis pas sûr, je ne supporte pas l’idée de “Western + surnaturel” (du genre de Deadlands grog et autres).

J’adorerais jouer à un JdR à thème “Western”, et j’aime le surnaturel. Mais la combinaison des deux ne me donne pas envie de jouer.

J’évite en général quelques autres choses dans les JdR, mais j’ai des explications pour celles-la.

Donc, quels genres ou JdR ne pouvez-vous pas supporter, sans aucune raison apparente ?

Ooohhhhh. C’est de ma faute. Mon précédent post était “Les jeux que je n’aime pas de manière rationnelle”, parce qu’ils vont à l’encontre de mon style de jeu préféré.

Vous voulez les raisons irrationnelles ? Les voici :

Les seuls livres publiés par White Wolf, et que j’aie jamais possédés étaient écrits par Michael Moorcock wiki, et (évidemment) ce ne sont pas des jeux de rôles. Je me suis senti vraiment mal en les achetant, à cause du logo de White Wolf. J’ai une haine énorme contre White Wolf.

Lors de mes dernières années de lycée, et quand j’ai quitté la maison pour aller à l’Université, il y avait un trouble dans la Force… Tous les fans de Tolkien semblaient disparaître, et être remplacés par des fans d’Ann Rice. Je ne pouvais plus trouver personne pour jouer à D&D. Ils voulaient tous jouer à Vampire. J’EMMERDE VAMPIRE. Putain de merde. J’ai parcouru le livre, et il n’y avait que des ados de Génération Perdue et pas de Dracula.

Et si je vais jouer [comme dans le film] Lost Boys, je veux être comme [l’ado tueur de vampire] Corey Feldman, et pas ce foutu [chef du gang de vampires] Kiefer Sutherland… J’ai grandi dans les putains de HLM, et la fantasy, ainsi que D&D, étaient une manière de m’éloigner de toute cette merde qui vient avec les HLM, et le thème de ce jeu est d’emmener les vampires dans les rues ? Argh !! Et le film Dracula que Coppola réalisa à cette époque… “Oohh, c’est trop cool et romantttttiiiqqqquuueee.” Ouais, des filles hypnotisées par une putain d’abomination morte et sans-âme, c’est TELLEMENT romantique.

Les vampires sont bons pour seulement deux choses : prendre des morceaux de bois pointus dans le cœur, et se faire décapiter juste après.

Et ensuite une fille que j’appréciais beaucoup décida de sortir avec un contributeur de White Wolf… LA HAINE, LA HAINE, LA HAINE, LA HAINE, LA HAINE, LA HAINE

Ahem.

L’autre truc que j’adore détester ? Magic. Le jeu de cartes. Vous voyez, tous ceux que je connaissais n’avaient pas arrêté de jouer à D&D pour jouer à Vampire. Non. Vous voyez, certains ont décidé de devenir accro à la drogue Magic. Étant fauché à cette époque, et m’étant fait expliquer les règles de base, j’ai trouvé toute l’idée ridicule. Et je ne comprenais pas du tout l’attrait du mélange des genres. C’est toujours le cas. Au moins, les joueurs de D&D qui se tournaient vers Vampire avaient le même passe-temps. Mais les rôlistes passant aux jeux de cartes ? Hein ? Quoi ?

Maintenant même D&D m’a perdu avec tous ces suppléments The Complete Guide to (1)… en couverture brune (je ne suis même pas arrivé au supplément Skills & Powers…).

Donc après cela je n’ai même plus essayé de trouver des joueurs. Il ne m’était jamais venu à l’esprit, pas une seule fois, que je n’étais pas obligé de jouer à un JdR avec TOUS LES SUPPLÉMENTS. Je n’avais jamais réalisé que je pouvais simplement jouer avec la vieille édition que je préférais. Donc, j’en ai beaucoup voulu aux jeux de rôles.

J’ai ensuite découvert que Wizards of the Coast, les bâtards-traîtres derrière ce ridicule Magic, avaient racheté TSR [l’éditeur original de Dungeons & Dragons, de 1974 à 1997]. ARRGHHH. Sérieusement : AARRRGHHH. C’était comme prendre un tir dans le bide, même si je n’étais plus un fan de TSR. C’était comme si les méchants gagnaient. Je n’étais plus le seul dans mon coin à avoir des problèmes à cause de leurs jeux, ils étaient partout ! Merde, merde, merde !

J’ai décidé que ne pas jouer au JdR était mieux que mal jouer, c’est pour ça que j’ai quitté le loisir. J’ai acheté le livre de base de la 3e édition de D&D “au cas où”, mais j’ai alors vu ce qu’ils avaient fait au JEU ULTIME. AARRGHHHH les ENFOIRÉS. JE LES HAIS JE LES HAIS JE LES HAIS JE LES HAIS JE LES HAIS JE LES HAIS JE LES HAIS.

Ouais.

Article original : Re : genres/games you irrationally dont like ?

(1) NdT : L’auteur confond les suppléments The Complete Guide To rpgnet édités par Goodman Games lors de la “folie d20” du début des années 2000, et les suppléments The complete [nom de classe de perso] Handbook (The Complete Fighter’s Handbook grog (Le Manuel complet du guerrier grog, The Complete Thief’s Handbook (Le Manuel complet du voleur grog… ) des années 1990 chez TSR, également superflus. [Retour]

Note: 
Aucun vote pour le moment
Catégorie: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.