Jusqu’à ce que la mer rende leurs dépouilles

La boîte à jouets de campagne n°2

En quelques mots

Tout le monde connaît le drame du Titanic. Mais pourquoi arrêter de la raconter juste parce que le navire a coulé ?

L’histoire

Le Titanic n’a pas sombré dans le Triangle des Bermudes, mais il aurait pu. Même si ce n’est pas le cas, une icône avec une telle empreinte socioculturelle ne disparaît pas sans faire de vagues. Surtout si l’on considère que ses plans ont été tracés par Thomas Andrews, le neveu de William Pirrie wiki, président du comité de direction de Harland and Wolf, la société qui a construit le navire.

Lord Pirrie avait construit un étrange édifice appelé “le Temple des Quatre Vents” dans un lieu appelé The Devil’s Punchbowl [“le bol à punch du diable”, un parc du sud-est de l’Angleterre où l’édifice se trouvait  wiki en (NdT)] quelques années avant que le Titanic n’appareille. Un voyage que le Lord dut annuler à la dernière minute pour cause de maladie, tout comme un autre financier, et l’une des plus riches personnalités du monde : John Pierpont Morgan wiki. Nul doute qu’ils avaient tous deux une dette envers des entités d’un autre monde : cela pourrait expliquer pourquoi un marteau de givre éthérique, sorti de nulle part, fendit en deux la coque du géant des mers en cette fatidique nuit du 14 avril 1912, le brisant comme une noix dans un étau.

Qu’importent les véritables raisons ; le navire plongea dans les abysses avant d’en ressurgir un an plus tard. Il compte dorénavant 1520 âmes damnées, principalement des hommes d’équipage et des passagers de dernière classe. Presque que des hommes. Pour le moment, même l’étreinte de la mort n’a pas déraciné leurs principes de classe sociale : les passagers riches ont déterminé qu’ils avaient dû être ramenés à la non-vie pour une raison. Regagner la terre est hors de question car les morts n’appartiennent pas au monde des vivants. Mais peut-être que c’est ici, au cœur des mers, que les défunts ont des tâches à accomplir, et doivent découvrir “plus de choses sur cette terre et dans les cieux” (1) que ce que ne promettait la brochure de la croisière.

Style et structure

Le Titanic était un parfait microcosme de l’époque et de la culture édouardienne (2), au bord de l’effondrement structurel dû à la Première Guerre mondiale, et au monde nouveau de la finance. Il n’y a pas de contexte plus intéressant à jouer. À ce titre, les meilleurs types de JdR pour reproduire cette ambiance sont probablement ceux qui se concentrent beaucoup sur les personnages et les relations entre eux ; ainsi que ceux qui ont des mécanismes qui créent des historiques riches et des personnalités profondes.

D’un autre côté, un navire fantôme est toujours un navire, et a toujours un équipage. Ce qui veut dire que le modèle de Star Trek peut tout à fait s’appliquer. Chaque nouvelle session de jeu peut faire advenir de nouvelles rencontres en mer, que l’équipage d’experts devra résoudre avant que le rideau tombe et que le voyage ne reprenne. Vous pouvez utiliser toutes les variantes de “personnages contre le scénario”, depuis le huis-clos d’horreur sur un vaisseau fantôme, perdu dans l’immensité de l’océan, jusqu’à l’exploration de l’inconnu et de la véritable ultime frontière [la mort (NdT)]. Si l’équipage peut au moins avoir l'air humain, il peut se mêler de tout ce qui pourrait se passer en mer, du plus banal au plus improbable, étrange et horrible.

PJ et PNJ

J. Bruce Ismay, le directeur général de White Star Lines et propriétaire du Titanic, survécut à la catastrophe, laissant donc sur le navire un vide au sommet de la structure hiérarchique du pouvoir.

Ismay n’était bien sûr qu’un passager, le capitaine Edward Smith étant aux commandes. Celui-ci sombra avec son navire – mais rien n’oblige tous les morts à revenir à la vie : les PJ pourraient être de jeunes lieutenants sous les ordres de Smith, mais ils pourraient tout aussi bien être forcés de prendre la place de ce dernier. Ils pourraient aussi être des passagers formés à la vie en mer, enrôlés pour aider l’équipage qui est moins nombreux, ou encore plus simplement être curieux de voir où Smith dirige le navire.

Le capitaine, après tout, est toujours aux ordres de la White Star, et beaucoup d’autres employés de cette compagnie se trouvaient à bord. Thomas Andrew wiki, l’architecte du Titanic périt aussi à bord. S’il n’est pas un PJ, il peut être un excellent PNJ, connaissant absolument tous les coins et recoins du navire, qu’il soit de métal ou d’ectoplasme.

Que Smith soit là ou non, il y a d’intéressantes intrigues possibles en considérant que William Murdoch était censé être l’officier en second sur le voyage, mais que le capitaine l’a rétrogradé avant le départ pour le remplacer par Henry T. Wilde, le collègue de Smith issu de l’équipage du navire-jumeau du Titanic : l’Olympic.

Le Titanic embarqua des passagers de toute l’Angleterre à Plymouth, ainsi qu’à Cherbourg en France et Queenstown en Irlande, avant de se lancer dans l’Atlantique. En troisième classe, les billets valaient aussi peu que trois livres (à peu près un mois de salaire pour un employé non qualifié, une semaine pour un qualifié). Pour une suite en première classe, les prix pouvaient dépasser les huit cents livres, l’équivalent de soixante-dix mille dollars actuels. Cela veut dire que n’importe quel Américain ou Européen pourrait potentiellement se trouver à bord, du roi au soldat en passant par les plus démunis. Du plus pauvre des pauvres au plus riche des riches. Quant à savoir si l’amour (ou l’amitié) pourra briser les frontières de la classe, c’est à vous de le décider.

Intrigues et méchants

Des vaisseaux fantômes émane un fort sentiment de menace. Si le Titanic peut naviguer avec les meilleures intentions du monde, il n’y a pas de raison qu’ils aient des alliés parmi les vagues éthérées. Le Hollandais volant aurait été aperçu navigant au cœur des plus sombres tempêtes, à contrevent. Le Demeter [navire transportant le cercueil de Dracula en Angleterre, Dracula tuant un membre de l’équipage par nuit (NdT)] est paraît-il manœuvré par un équipage de cadavres, son capitaine zombie attaché à la barre pour l’éternité. Le [navire de Barbe-Noire] Black Pearl ou le Black Freighter (3) peuvent également montrer le bout de leur proue, sans oublier la Mary Celeste wiki, retrouvée intacte, mais sans âme qui vive à son bord. Tout cela n’est qu'un aperçu des nombreux mystères contenus dans les profondeurs de la mer.

Même sans événements mystérieux, les marins vivaient dans une telle terreur de couler et de se noyer, que la mer est une corne d’abondance d’horreurs, de mythes, de légendes, et de récits sur la mort et de ce qui se trouve au-delà. Autant d’éléments pouvant laisser entrevoir pourquoi le Titanic est toujours à flots et comment son voyage pourrait se terminer, si ceux à bord décident de s’arrêter.

Dans l’intervalle, les aventures de tous les marins, de Sinbad jusqu’à James T. Kirk, devraient vous fournir suffisamment d’aventures et de monstres-de-l’épisode (monster-of-the-week) pour qu’un équipage de PJ se retrouve dans les aventures marines jusqu’aux épaules.

Sources

Cinq secondes sur Google peuvent vous donner une multitude de points de départ pour le Titanic, et la fiche Wikipedia contient une immense bibliographie. Pour ce qui est des vaisseaux fantômes, la série des Pirates de Caraïbes est inratable, tout comme Les contes du Vaisseau Noir issus de Watchmen. En passant outre la partie à l’eau de rose du Titanic de James Cameron, nous faisons face à un extraordinaire spectacle, très exigeant dans son souci de reproduction du navire dans ses moindres détails et ambiance, tant au niveau du choc des cultures que du sentiment d’immensité du bâtiment. Le documentaire que Cameron a réalisé par la suite, Les Fantômes du Titanic, est un excellent approfondissement du sujet.

Pour se représenter la société édouardienne, les meilleures sources sont les séries comme Retour à Brideshead (ou le livre éponyme d’Evelyn Waugh dont elle est issue) [un film a depuis été réalisé, portant le même nom, Brideshead Revisited (NdT)], To serve him all my days (4) et Maîtres et Valets. J’ai personnellement beaucoup apprécié L’admirable Crichton où la relation entre maître et valet est éprouvée lorsque une famille et son majordome échouent sur une île. L’excellent Les Vestiges du jour et l’humour de Godsford Park aideront les joueurs à mieux comprendre la culture du service dans laquelle ils s’embarquent.

Si vous avez besoin d’en savoir plus sur les pirates et le surnaturel, soit vous dormiez ces quinze dernières années, soit vous n’avez jamais lu le roman Sur des mers plus ignorées (5). Remédiez aux deux problèmes immédiatement.

Jeux de rôles

L’Appel de Cthulhu est un bon premier choix, beaucoup d’aventures déjà publiées se basant sur une croisière d’une manière ou d’une autre. GURPS Time travel Adventures contient un superbe scénario sur le Titanic écrit par Stephen Hatherly, et ses détails et ses plans sont à ce jour inégalés – indispensable pour une campagne à bord du navire.

Au vu de l’univers résolument proche des fantômes, ce pourrait être une excellente campagne de Wraith, ou n’importe quel autre jeu du Monde des Ténèbres de White Wolf, tout comme l’univers de SorCellerie, de Buffy ou tout autre jeu d’horreur. Enfin, l’arc final de la campagne de 50 Fathoms pour Savage World montre comment un équipage de navire peut sauver le monde ; certains morceaux ne marcheront pas, mais on peut parfaitement en voler 80 %.

Article original : Until the Sea Gives Back Her Dead

(1) NdT : allusion à La Tempête : “Il y a plus de choses sur la terre et dans le ciel que dans toute la philosophie.” [Retour]

(2) NdT : Le roi Edouard VII régna de 1901 à 1910, après le très long règne de sa mère la Reine Victoria. Techniquement, le naufrage du Titanic eut lieu sous le règne de Georges VI (1910-1936). L’idée est que la société britannique, au faîte de sa puissance, n’avait pas encore évolué. [Retour]

(3) NdT : navire pirate du fantasme vengeur de la prostituée Jenny de l’Opéra de quat’sous ; il massacre tout un village à sa demande. Le thème est repris dans The Watchmen et La Ligue des Gentlemen extraordinaires par Alan Moore, et dans le film Dogville[Retour]

(4) NdT : To serve him all my days n’a pas été traduit ou sous-titré ; les curieux peuvent néanmoins retrouver les épisodes sur Youtube. L’article ayant été écrit en 2008, il ne pouvait pas citer Downtown Abbey, qui colle parfaitement, le début de la série racontant justement que les héritiers de la riche famille anglaise au centre de l’histoire ont péri à bord du Titanic (NdT). [Retour]

(5) NdT : Dans l’univers de Sur des mers plus ignorées, les exploits des pirates sont facilités par la magie vaudou. Capitaine Vaudou grog, le JdR dérivé de Simulacres, s’en inspire directement. [Retour]

Note: 
Aucun vote pour le moment
Catégorie: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.