Règles : quel est votre premier point de contact ?


Que vous vous souciiez de Marvel ou DC, il y a beaucoup à apprendre en termes de création de JdR de l’incroyable travail effectué par Cam Banks et Josh Roby sur Smallville rpg.net, et du nouveau JdR Marvel. De plus, Cam adore participer à des podcasts et parler de ses approches en termes de conception de JdR, de pourquoi et comment il fait ses choix.

Ce podcast réalisé avec les gars de chez Vigilance Press fait parler Cam de la création du nouveau JdR Marvel et de la feuille de personnage de Captain America récemment publiée. Les quelques 18 premières minutes [de l’interview] parlent de l’univers Marvel et de la façon dont le jeu le gère (avec des suppléments par “événements”), mais les dix minutes suivantes se consacrent à la feuille susmentionnée et à la signification des caracs.

Ce que je remarque ici est que Cam parle du choix du “premier point de contact”, c’est-à-dire quel est le premier type de dé que vous lancez (1) (et évidemment, la première ligne de la feuille de personnage, qui est ici vraiment telle qu'elle devrait être : la conception d’une feuille de perso est tellement importante).

Pour le meilleur ou pour le pire, la plupart des JdR se partagent entre des périodes freeform [gérées par les dialogues et arbitrage du MJ, sans règles (NdT)] et des moments plus structurés, et c’est vraiment une bonne idée de réfléchir à la façon dont ces derniers commencent. Dans de nombreux jeux de rôles, c’est toujours la même chose, mais ce n’est pas une obligation. La plupart des temps structurés dans D&D commencent par un “jet d’initiative” par exemple, et pourtant [la manière dont on calcule] ce foutu jet est impossible à trouver sur la plupart des feuilles de personnage. La Force de mon perso, chose que je n’utilise pas ou dont je ne me soucie jamais, est toujours en haut de la liste.

(Bien sûr, les feuilles de personnage peuvent être utiles à d’autres choses que de servir aux parties structurées du jeu, et ce qui est bien en vue sur la feuille peut aussi jouer un rôle très important pour vous aider à aller à l’essentiel dans les parties non structurées – le nom de votre perso, son concept, ses attaches, une esquisse de lui… Dans la même optique, ce serait génial, si elle pouvait aussi référencer les noms de vos compagnons de jeu (2)).

Mettons de côté la conception de la feuille de personnage. Le premier lancer de dé implique une grande attention au cours d’une partie car c’est un instant de rupture. C’est le moment où vous commencez à vous concentrer et celui de votre premier point de contact avec les règles. Il apparaît dans votre esprit et hurle “c’est important, là”. De sorte qu'il n’est plus important de savoir quel est votre mécanisme principal, car votre premier lancer focalise davantage l’attention. D’un point de vue technique, D&D est un jeu où on fait rouler les dés pour toucher et blesser, mais le jet d’initiative est ce qui ressort vraiment. C’est sans doute la raison pour laquelle Fvlminata s’est fait autant éreinter en raison de son système d’initiative fondé sur le rang social (3)); ce n’est pas tellement qu’il prenait les simulationnistes à rebrousse-poil, c’était surtout qu’ils ne pouvaient jamais s’en débarrasser. À chaque combat, ce système ressurgissait et exigeait toute leur attention.

Cela vaut donc le coup de vous assurer que votre premier contact est bel et bien important par rapport au type de partie que vous voulez mener. Dans Smallville, votre premier lancer de dé est votre valeur : ce en quoi vous croyez, et pourquoi vous croyez à cette lutte. Dans Marvel, c’est le type d’équipe à laquelle vous appartenez : si vous êtes une personne qui réussit mieux dans une équipe, avec un acolyte ou seul. Nous avons donc là quelque chose d’essentiel à la dynamique à long terme de Marvel.

Quel est votre premier point de contact [avec un jeu de rôle] ? Dans tous les sens du terme ? Le dessin de couverture, la première ligne de texte de votre feuille de personnage, votre première règle ? C’est ce qui compte. Faites en sorte que ce soit cela qui compte.

Article original :Rules: What’s Your Point of First Contact

(1) NdT : Le système utilisé dans Marvel Heroic Roleplaying utilise un pool de dés à lancer. Ces dés peuvent aller du d4 au d12 selon l’importance du trait du personnage. D’où la nécessité, comme l’indique Steve, de savoir quel dé lancer. [Retour]

(2) NdT : comme Steve l’explique dans l’article complémentaire : La feuille de personnage n'est pas votre amie [Retour]

(3) NdT : Dans une société guerrière comme la Rome antique, les nobles pouvaient se payer des armures et des chevaux; leur meilleure Initiative à Fulminata représente donc leur entraînement militaire [Retour]

Note: 
Average: 6 (1 vote)
Catégorie: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.