L’Armure… Pourquoi diable m’en préoccuper ?

Un texte du site B/X Blackrazor

Les gens qui kiffent les illustrations de fantasy (comme moi), regardent beaucoup de films de fantasy, lisent des bandes dessinées de fantasy ou apprécient une bonne couverture de Frazetta (1) (ou de ses nombreux imitateurs) ont été exposés au fil des ans à un éventail d’images d’armures épouvantables et historiquement fausses.

Kayce, de Gary’s Games, est une artiste plasticienne de formation et connaît au moins la création de costumes et d’armures historiques. Je lui ai montré l’image suivante et lui ai demandé :

  • Qu’est-ce que c’est censé être exactement ?

Le héros en tenue "Gladiator" (une armure de l’Âge de bronze ?)

Gardez à l’esprit que je suis bien conscient que les vrais gladiateurs ne portaient en général que peu d’armure au niveau du torse. Mais ceci… C’est quoi ? Un plastron en cuir ? Il n’est pas métallique, il semble souple. Malgré son aspect cérémonial, il a l’air d’offrir au moins une certaine protection par rapport au fait d’être torse nu ou de porter simplement une toge. Mais comment appelleriez-vous cela, et une telle forme d’équipement a-t-elle déjà été portée au combat ?

Et la raison pour laquelle je vous demande cela, c’est que vous voyez ce genre de choses dans les films. Conan le Barbare wiki est plein de trucs qui ressemblent à ça… peut-être plus ou moins décorées mais avec le même thème général… quelque chose de rigide, mais de souple, peut-être moulé en caoutchouc comme les costumes de Batman des vingt dernières années.

Il est possible que ce soit une sorte de cuir « bouilli » wiki léger et gaufré (ce que les rôlistes assimilent souvent à une « armure de cuir »), mais d’après tout ce que j’ai lu, ce n’est que vers le VIIIe ou le IXe siècle que l’on a commencé à faire bouillir le cuir pour en faire des armures (voire encore plus tard), alors que le film Gladiator wiki est censé se dérouler au IIe siècle (et Conan se déroule plus de 1000 ans auparavant).

Mais ce sont des films, bien sûr, et des films conçus pour être visuellement spectaculaires, ce qui entraîne toutes sortes de bizarreries : comme le roi Arthur et ses chevaliers portant une armure de plaques complète dans le film Excalibur wiki (bien que la légende d’Arthur se déroule aux Ve ou VIe siècles… en ne ratant ce développement technologique que d’un millénaire environ (2)). Ou encore dans le dernier film de Conan wiki [2011]:

une scène du film Conan

C’est quoi, ça ?

Les armures de fantasy, c’est cool et tout… c’est marrant à regarder et à fantasmer dessus. En plus c’est sympa de visualiser un personnage (ou un PNJ cool) portant une sorte de matos bizarre dans votre univers fantastique/semi-mythologique de JdR… Mais alors pourquoi vous embêter à essayer d’injecter n’importe quel type de réalité historique dans votre jeu?

protection de dresseur de chiens d'attaque Une vraie armure rembourrée !

Avez-vous vu à quoi ressemble une armure rembourrée ? Pensez-vous que le port d’une armure lourde rembourrée jusqu’aux genoux permettrait à un voleur d’escalader plus facilement le mur d’un château que le port d’un haubert ? Allez ! Vous vous fichez de moi !
Voici où je veux en venir : à mon avis, il n’y a que deux manières de faire avec les armures dans un JdR… précise ou abstraite. Et si vous voulez être précis, vous devez

  • soit faire très attention à l’exactitude historique ; comme ne pas introduire d’armure de plaques à une époque antérieure à l’invention des armes à feu, par exemple,
  • soit composer votre environnement de fantasy comme une pure création de votre esprit sans référence au monde véritable avec des gens portant une « armure de carapace de crabe », des mélanges fibres+peaux et autres (3). En d’autres termes, faites dans l’exagération ou ne faites rien.

Au fait, vous pouvez aussi choisir d’opter pour la « méthode D&D » et simplement inclure un gros mélange de types d’armures absurdes et historiquement inexactes, regroupées ensemble, où un voleur porte une brigandine du XVIIe siècle dans votre monde pseudo-Xe siècle. Peut-être que vous avez des choses plus importantes à vous préoccuper, comme ce que les orcs prévoient de faire avec toutes ces pièces durement gagnées qu’ils ont volées et thésaurisées. Quand je dis « il n’y a que deux manières de faire », je veux en fait dire que je n’ai que deux façons de faire, pour ma propre tranquillité d’esprit

Bien sûr, si vous optez pour l’approche « précise », où vous voulez vraiment dire « Voici votre cotte de mailles… elle coûte 100 shillings d’argent et pèse X livres et protège de tant contre les haches et de tant contre les armes contondantes… » si vous voulez modéliser ce degré de précision, alors vous feriez mieux de vous assurer que cela a vraiment du sens, sinon les gens [des rôlistes encore plus pointilleux que vous (NdT)] vont vous en faire baver… de la même façon qu’ils ont fait chier Gary Gygax [Co-créateur de D&D (NdT)] (même après sa mort) pour avoir à l’origine fixé le prix d’une armure de plaques à 60 pièces d’or [Pas assez cher, vu qu’elles étaient fabriquées sur mesure (NdT)].

Vous pouvez dire, « c’est juste un jeu », ou vous pouvez rentrer dans les détails… mais vous n’avez pas droit aux deux.

Personnellement, j’ai décidé de faire dans l’abstrait, parce que… eh bien, parce que c’est plus facile. À l’origine, Gygax aussi était abstrait (avec ses règles [du wargame médiéval-fantastique avec figurines] Chainmail ptgptb), en regroupant les individus comme étant légers, lourds ou blindés (pour ceux en armures de plaque). Comme mon jeu 5 Ancient Kingdoms (en) se passe au VIIIe siècle, je n’ai pas d’armure de plaques, donc je peux me contenter de dire que les personnages portent une armure légère ou lourde (ou qu’ils sont sans protection). Et même si j’abandonne mon décor semi-historique pour revenir à l’époque des mythes préhistoriques comme l’Âge hyborien wiki [du créateur de Conan le Cimmérien] Robert E. Howard wiki, je ferai probablement la même chose. Parce que c’est foutrement plus facile.

Les gens ont toujours porté des armures, sous une forme ou une autre, tout au long de l’histoire. L’équipement de protection est important quand on essaie de vous faire du mal (non, sans blague ?!), et ce que vous portiez était sacrément personnalisé par rapport à la façon dont on le traite. Vous ne vous contentiez pas d’entrer chez Celio et de prendre un long manteau de mailles de taille 42 sur les étagères… On prenait vos mensurations et vous payiez cher pour qu’un armurier digne de ce nom vous fabrique quelque chose qui vous aille.

Avec de la chance, la personne connaissait son métier ; n’était pas dans un « mauvais » jour ; l’artisan ne souffrait pas d’un manque de matériaux dignes de ce nom, d’un besoin de nouveaux outils ou d’une autre clé à molette - qui pourrait perturber le processus. Mais même ainsi, les différentes cultures avaient différents outils, finitions et styles … ce qui a donné des pièces très différentes d’un (apparemment) « même type d’armure ». Et, non, je ne parle pas seulement de heaumes d’apparence différente.

Donc plutôt que d’essayer de modéliser comment ses épaulières et canons d'avant-bras wiki à double couche donnent à un type une meilleure Classe d’Armure qu’un autre avec ses spalières démodées, je vais juste faire une abstraction : êtes-vous protégé légèrement ou lourdement ?

Canon d'avant bras sur armure complète  canon d’avant-bras wiki (NdT)

Bon. Bien sûr, c’est un peu plus compliqué que ça parce que, eh bien, parce que je suis un nerd… mais pas beaucoup plus. Et bien que je réalise que ce n’est pas vraiment original de ma part d’emprunter cette voie (Randall Stukey [auteur du système Microlite74 wiki (NdT)] le fait dans son livre retroroleplaying (en)… et le premier endroit où je l’ai vu dans un vrai JdR est probablement Warhammer, le jeu de rôle fantastique, mais être « original » n’est pas, en fin de compte, le but de l’exercice. Il s’agit de créer un jeu auquel je veux jouer et qui modélise ce que je veux qu’il modélise, et laisse de côté ce dont je n’ai pas besoin.

armure rayée étrange Efficace contre les pieux

Mon JdR ne traite pas de reconstitution historique ; son sujet est la jouabilité. Les différents types d’armures que l’on trouve dans la plupart des versions de D&D, contiennent simplement plus de détails que ce que je tiens à inclure, juste pour rajouter des « options ». Mes joueurs ont déjà beaucoup d’options et de choix à faire (comme il se doit)… Le type d’armure que l’on porte, en fin de compte, est plus une question de style dans les jeux de rôle de fantasy.

Votre personnage porte-t-il une lourde cotte de mailles qui ferait tomber à genoux un homme moins baraqué ?

Avez-vous des plaques emboîtées, laquées aux couleurs de vos armoiries familiales ?

Ou s’agit-il simplement d’un manteau matelassé avec des clous métalliques, que l'on pourra facilement percer avec une pointe de lance ou d’épée bien placée ?
Bon ; les personnes qui utilisent le système de combat standard « d20 contre la CA » et qui veulent suivre cette même voie (abstraite) devront se tourner vers quelque chose comme le livre de Stukey… ou bien renommer « cuir, maille et plaque » en « léger, moyen et lourd » ou similaire. Les gens qui jouent à AD&D ou Pathfinder avec leur large gamme de nuances d’armure auront beaucoup plus de mal, car ces héritiers de D&D sont conçus pour être plus minutieux (c’est-à-dire plus “détaillés”) que Old Dungeons & Dragons, ou [le JdR rétroclone années 80] B/X drivethru ou Chainmail. Et si vous jouez à une version plus détaillée, il y a des chances que vous le fassiez précisément parce que vous aimez le détail et la précision, et donc une méthode abstraite de gérer les armures n’est pas votre tasse de thé. Mais oh mon Dieu vous avez du pain sur la planche… à moins que vous ne vouliez pas vous prendre trop au sérieux (vous ou votre jeu).
Mais alors, si vous ne vouliez pas vous prendre au sérieux, pourquoi opteriez-vous pour un système [de règles d’armure] détaillé ? Je dis juste ça comme ça.

Pour moi, l’approche abstraite est le seul moyen de concevoir un système d'armure qui me permettra de rester sain d’esprit. Peu m’importe que votre armure semble sortir d'une tapisserie médiévale ou de Mad Max 2 wiki. La forme n’a pas autant d’importance que la fonction (4), au moins pour modéliser l’effet de l’armure au combat. Il y a, bien sûr, d’autres considérations (comme la valeur pécuniaire et l’entretien de routine, mais j'ignore généralement ce genre de choses pour des raisons de commodité… comme j'ignore le fait que les personnages doivent parfois aller se soulager dans un buisson).

Ainsi se termine ma « pensée du jour » sur la création de JdR :)

Article original : Armor, Why the hell do I bother ?

Sélection de commentaires

Necropraxis

Tu peux à la fois jouer « précis » et « abstrait ». C’est ce que je fais.

Ta première image est une armure moyenne, CA5. Mais les bras ne sont pas protégés, et ça pourrait peut-être importer dans certaines situations. Ça ne ferait jamais de différence dans un combat standard, mais ça pourrait avoir une conséquence, par exemple dans le cas d’une pluie acide torrentielle.

De même pour les armures de mailles – un autre exemple d’armure moyenne. On ne peut pas cogner une tenue de mailles jusqu’à ce qu’elle devienne une pelle improvisée, comme c’est le cas pour les plastrons. Ça peut être important aussi dans certaines circonstances.

Tom Fitzgerald

Je pense que quelques illustrations exactes aideraient beaucoup, surtout celles d’armures textiles. Je trouve que cet équipement de protection lors du dressage de chiens d’attaque n’est pas une représentation exacte de ce que sont vraiment les gambisons/cottes d’armes/hoqueton. Les jaques (5) (plus de vingt épaisseurs de lin – à opposer à un habit rembourré) sont en fait peu volumineuses, et constituent une armure étonnamment efficace. Elles étaient très répandues, ce que ni les jeux de rôles, ni leurs illustrations n’ont relevé.

Les armures de cuir sont très dures à identifier avec certitude, sauf les pourpoints de buffle de la Première Révolution anglaise [1642-1651]. Ceci est peut-être dû à la façon dont elle se décompose ; mais les armures en tissu étaient bien plus communes.

Ceci dit, j’aime beaucoup l’approche légère/moyenne/lourde. Elle permet d’inclure les armures lamellaires, la cuirasse segmentée romaine, l’armure de noix de coco et de rotin de l’Asie du sud-est, celle en bois dur du Nord-Ouest pacifique, etc. etc. sans trop compliquer les choses. Je choisirais d’ajouter des règles particulières de bonus pour des armures créées par des maîtres. Va voir l’armure du jeune roi Henri VIII d’Angleterre, elle doit donner au moins +2 ; mais en général je préfère une approche abstraite, mais avec plein d’illustrations

Les sites web sur les armures ; les sites des musées ; et les vidéos de mecs qui testent les armures – peuvent aussi être d’une grande aide pour rendre les gens moins ignorants.

Hedgehobbit

J’ajouterais deux adjectifs : « primitif » et « supérieur ». Les armures primitives (des cultures sans travail du métal) pèsent un niveau plus lourd que les armures normales. Les armures légères primitives pèsent autant qu’une armure moyenne normale.

Les armures supérieures (comme la cotte de mailles elfique) pèsent un niveau de moins. Une armure moyenne supérieure pèse autant qu’une armure légère normale. Ainsi tu peux avoir neufs variantes d’armure, avec juste un tableau à trois colonnes.

(1) NdT : illustrateur des plus influents de la fantasy et de la retro-SF, Frank Frazetta wiki orne les couvertures de collections de livres (J’ai Lu S-F Fantasy en France p.ex.) et aussi celle du JdR français Bloodlust 1e édition grog et de ses suppléments (au point où on se demande si ces peintures et leurs femmes nues et plantureuses n’ont pas influencé ce jeu) [Retour]

The Death Dealer

(2) NdT : le JdR Pendragon grog, dans ses campagnes l’Enfant-Roi/Great Pendragon Campaign, se tire astucieusement de l’anachronisme, en déclarant ne pas simuler le Ve siècle, mais les chansons de geste ptgptb des XIIe et XIIIe siècles. Du coup, chaque « phase » de 14 ans du règne du roi Arthur représente l’équivalent d’un siècle d’avancée historique de la culture technique des armes, des chevaux, des vêtements et des châteaux – et les joueurs peuvent s’acheter de l’équipement de plus en plus badass. [Retour]

(3) NdT : pleins d’armures historiques pourtant fabriquées en matériaux inattendus : fibres de noix de coco, baguettes de bois, casque en poisson porc-épic,… dans l’article Armures ptgptb [Retour]

(4) NdT : Armures de fantasy et attributs féminins ptgptb et ses intéressants commentaires discutent au contraire de l’importance de la forme. Ils concluent que l’on peut avoir des armures plus impressionnantes que fonctionnelles, mais pas ridicules. [Retour]

(5) NdT : nos lecteurs complètement perdus sont invités à lire cet article très érudit wiki. [Retour]

Note: 
Aucun vote pour le moment
Catégorie: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.