L’Horreur dans la vision de l’esprit

Quels types d'histoires vous effraient le plus ? Est-ce la folie de l'inconnu dans l’univers de Cthulhu Harlem Unbound ou l'horreur sociale et charnelle [du JdR horrifique tiré du conte de Barbe Bleue] Bluebeard's Bride grog  ? Certains trouvent la Terreur dans les dents du monstre qui sont à quelques centimètres du cou de leur personnage, tandis que d’autres fuient les murmures et les ombres au plus sombre de la nuit.

Je vais vous dire un secret pas si bien gardé que j'ai entendu de la plupart des MJ [de parties] d’Horreur ; vous ne décrirez jamais rien d'aussi effrayant pour un.e joueur.se que ce qu'il ou elle crée dans son esprit quand on les laisse avec des questions sans réponse.

Ces choses qui résident dans l'inconnu



Je suis sûr que ce n’est rien.

« Au centre de la pièce se trouve une simple table en bois. Un liquide sombre coule du dessus de la table sur le sol. En vous rapprochant un peu, vous pouvez voir un coupe-papier en ivoire qui, bien que terni par le temps, est parfaitement propre et épargné par ce que vous reconnaissez maintenant comme du sang. C’est presque comme les pôles opposés d’un aimant qui se poussent et se battent les uns contre les autres. Le coupe-papier semble gagner. »

Cette scène incite les joueur.euses à avoir beaucoup de questions et de tensions sans aucune menace directe. Le danger, s'il y en a, existe dans les aspects inconnus de leur situation.

C’est une configuration simple qui fonctionne dans un donjon, un manoir de film noir des années trente ou dans une station spatiale extraterrestre. De petits joyaux comme celui-ci sont des astuces que vous pouvez créer, utiliser et remixer pour vos futures parties d'Horreur. La menace n’est pas le monstre qui attend les personnages, c’est plutôt la peur de ne pas savoir quelle forme prendra le danger. Le coupe-papier est-il leur salut ou leur ruine ultime ? Le temps et leurs décisions répondront à cette question.

Attention, cela ne signifie pas que vous devez faire de tout un mystère incompréhensible. Tout comme dans le trope classique du fusil de Tchekhov - « Une arme à feu dans le premier acte tirera dans le troisième » -, les objets et les personnes qui inspirent la peur devraient être rentabilisés à la fin. Trop de fausses pistes ruinent rapidement n'importe quelle histoire.

Le banal devient la terreur

Il y a un excellent article à ce sujet ptgptb écrit par l’auteur invité Patrick Benson en 2006. Il s'agit d'utiliser ces créatures qui seraient normalement considérées comme inoffensives dans un jeu de rôle, comme un bourdon, et de les transformer en êtres induisant la peur.

Un soir d’Halloween, dans une partie de Dread, je jouais le propriétaire d'une petite auberge de campagne. L'aubergiste demanda aux autres personnages s'ils avaient faim. Quand quelques-uns répondirent que c’était le cas, il se dirigea vers le congélateur, jeta un œil à l'intérieur de sorte que lui seul puisse voir le contenu et dit : « Bien ! Nous avons de la viande. »

Cela changea la façon dont tout le monde voyait à la fois mon personnage et ce simple congélateur. Qu'y avait-il à l’intérieur ? Sans connaître la réponse, les autres joueur.euses le remplirent de peur et des corps gelés de ceux qui n'avaient pas été assez malins pour échapper au mal. Vraiment, le congelo était juste plein de viande de cerf en vrac. L’accessoire de cuisine était devenu un objet de terreur auquel je pense encore chaque fois que le sujet de l'horreur est abordé.

Vous pouvez amener le même sentiment dramatique en tant que MJ avec des choses normales agissant de manière anormale. Les joueurs recherchent des choses dont ils pourraient avoir peur, alors plantez les graines de la peur ! Un téléphone analogique dont le fil est débranché du mur qui sonne toujours quoi qu’il arrive, est un cliché efficace pour une bonne raison… Si jamais cela m’arrivait dans la vraie vie, je brûlerais la maison et partirais parce que j’ai vu un film d’horreur. Jim - mon aubergiste avec son congélateur effrayant rempli de viande, pourrait être d’un autre avis.

Ça a le son d’une situation effrayante

Cela fait des années qu’on utilise de la musique et des effets sonores pour créer une atmosphère à table. Désormais, l'horreur profite de la popularité de l'Autonomous Sensory Meridian Response (ASMR). Ce sont des enregistrements audios de certains bruits comme des tapotements de doigts, des cheveux qu’on brosse ou des chuchotements qui évoquent une réponse du cerveau de l’auditeur.rice. Ils sont partout sur YouTube si vous êtes curieux.

Quelqu’un sur Twitter, je ne me souviens plus qui, a parler de l'utilisation de pistes ASMR en couches comme bruit de fond pendant une partie d'Horreur. Si vous savez de qui il s'agissait, merci de laisser son nom dans les commentaires afin que je puisse lui rendre honneur !

Croyez-moi quand je dis qu'avoir plusieurs voix qui chuchotent en arrière-plan et font frémir votre cerveau est au mieux troublant. Même une seule piste non verbale ajoute une atmosphère étrange à votre jeu. Deux heures de gants caressant un micro et caressant une plume peuvent sembler carrément sinistres !

Dans votre service de musique en streaming préféré, vous pouvez toujours chercher des albums d'effets sonores sur le thème d'Halloween. Ces albums proposent les sons de manière très thématique. Essayez de combiner les deux !

En cas de doute, demandez.

« Une créature infernale fait irruption à travers la porte. C'est l'incarnation de vos peurs les plus profondes. À quoi ressemble le monstre ? »

Donner au joueur ou à la joueuse la possibilité de mettre en scène les peurs les plus profondes de son personnage est un outil de puissant. Je sais que certain.es MJ ont des problèmes de confiance lorsqu'il s'agit de donner le contrôle aux joueur.ses. Et si elles ou ils faisaient les andouilles et disaient : « C'est un canard en caoutchouc géant » ?

Ma réponse pourrait être quelque chose comme : « Il semble craquelé et usé par des années d’abandon au soleil. Il y a une intensité dans ses yeux peints qui déclenche le souvenir longtemps enfoui de la mort de ton cousin Justin. Tu peux voir dans votre esprit l'image d'une version beaucoup plus petite de ce même canard flottant à côté de son corps sans vie. Tout comme à l'époque, tu pourrais jurer qu’il vient de te sourire et t’a fait un clin d'œil. »

Elles et ils l'ont demandé, alors donnez-le-leur. Personnellement, je sais quoi faire avec un maniaque avec une tronçonneuse ; fuir. Quand il s'agit d'un canard en plastique géant qui tue ma lignée, je n'en ai aucune idée. En tant que MJ, prenez leurs idées et utilisez-les comme bases.

Sécurité

L'horreur a automatiquement un fort potentiel pour traumatiser les joueurs, donc je m'assure toujours d'avoir une boîte à outils de sécurité complète à ma disposition. Il y a eu plusieurs articles merveilleux écrits ici sur GnomeStew qui couvrent le sujet. [Et sur PTGPTB nous en avons traduit d’autres sur la sécurité émotionnelle ! (NdT)]

Lisez-les, trouvez ce qui fonctionne le mieux pour votre groupe et amusez-vous dans la liberté d'avoir peur ! C'est l'occasion pour vous toutes et tous de vraiment vous terrifier les un.es les autres pendant que tout le monde reste en sécurité !

Quelles astuces utilisez-vous pour effrayer vos joueur.ses ? Quel est le moment le plus terrifiant que vous ayez jamais vécu dans une partie ?

Article original : Horror of the Mind’s Eye

Note: 
Moyenne : 8.5 (2 votes)
Catégorie: 
Auteur: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.