La Nuit des Super-Cadavres

Coups de gueule d'Al Bruno n°11

AVERTISSEMENT : Ce qui suit peut offenser certaines personnes qui ont des sentiments pour certaines choses.

 J'adore les jeux de rôle de super–héros, comme tout rôliste boutonneux qui se respecte. J'ai essayé tous les systèmes, de SuperHero 2044 à Godlike. Dave le Psycho était un grand fan du JdR Marvel Super Héros et quand il a mis la main sur le supplément Ultimate Powers, il sentait qu'il était enfin prêt à faire jouer ce qu'il a appelé sa “Vision de l'Univers Marvel”. Malheureusement, j'avais oublié que la majorité des visions de Dave étaient la conséquence de la consommation de produits d’entretien.

Nous n’étions que trois à jouer : Bâtard de Tricheur, El Disgusto et moi. On était chez Dave le Psycho, qui n'avait pas beaucoup de meubles, alors nous nous assîmes à même le sol dans le salon. Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer la photo dédicacée par William Shatner annotée d’un "Cher Dave, arrête de me suivre !”

Bâtard de Tricheur : "... et c'est comme ça que Pif-Paf s'est fait virer du tournoi à la Gen Con."

El Disgusto : "Il s’est fait tellement voler."

Moi : "Voler ? Il était insultant."

El Disgusto : "Voilà Monsieur Politiquement Correct !"

Moi : "Il a dit que les homosexuels devaient se montrer quand on lance un sort Détecter le mal. Le marteau-pilon qui te sert de semi-cerveau comprend-il ce que cela implique ? "

Bâtard de Tricheur : "Il a peut-être raison après tout. Je veux dire : ce genre de comportement va à l'encontre des normes culturelles."

Moi : "Donc il n’y a aucun souci à massacrer des races non-humaines, mais tomber amoureux d’une personne du même sexe, c’est maléfique ?"

El Disgusto : "Ça me va."

Dave le Psycho : "Pour les meufs c’est bon. Les meufs peuvent se rouler des pelles."

Bâtard de Tricheur : "Tant qu'elles sont sexy."

Moi : "Vous avez besoin de grandir et comprendre qu'il y a un vrai monde dehors, avec de vraies personnes qui ont de vrais sentiments."

El Disgusto : "Un instant, bon sang. Ab3.... t’as changé de camp ?

Dave le Psycho : "A-t-il au moins choisi un camp ?"

Moi : "Je n'ai pas changé de camp !"

Dave le Psycho pathe : "Ah, du coup il est toujours gay."

Moi : "Si vous vous souvenez bien, j'avais une fiancée, bande de crétins."

Bâtard de Tricheur : "Il y a quatre ans."

Dave le Psycho : "La copine de P’tit Pervers connaît ton ex, Ab3, et elle a des histoires à raconter."

El Disgusto : "La petite amie de P’tit Pervers me fait peur. Ce bras-nageoire! Brrrrrrr !"

Moi : "On peut commencer ?"

El Disgusto : "J'ai un personnage combattant avec des griffes et une régénération mutante..... Je l'appelle "La Griffe du Ninja" !"

Bâtard de Tricheur : "J'ai tiré un personnage génial ! Il a des cheveux préhensibles et peut respirer sous l’eau ! Je l'appelle "Cthulhu-junior" !"

Moi : "J'ai un super-héros qui vole et qui a une super force et une peau renforcée. Je l'appelle Capitaine Protecteur."

El Disgusto : "Je l'appelle Capitaine Nul."

Moi : "Ça te dérange pas que les voisins envoient des cartes de condoléances à ta mère pour ton anniversaire ?"

Dave le Psycho : "OK, vous êtes tous des super-héros dans la Grande Tradition Marvel. C'est l'Univers Marvel classique sauf que Spiderman, les Avengers, Daredevil et les X-Men sont tous morts."

El Disgusto : "Lopettes."

Dave le Psycho : "Les méchants rôdent sans entraves dans les rues, commettant des actes de pure vilainie, la plupart d'entre eux vénèrent Azathoth."

Moi : "Donc ce que tu voulais dire par « ta vision de l'Univers Marvel », c'est qu'elle n'a absolument rien de commun avec l'Univers Marvel."

Dave le Psycho : "Tu peux partir si tu veux tout savoir. Je suis sûr que tu peux trouver quelque chose d'un peu moins complexe et déprimant à jouer."

Moi : "Où pourrais-je trouver une partie de Kult à cette heure ?"

El Disgusto : "Sommes-nous en patrouille ou ai-je mis mon collant vert de ninja pour rien ?"

Moi : "Ainsi, voilà ce que c'est que d'échouer à un jet de Santé Mentale dans la vraie vie."

Dave le Psycho : "Bon, vous êtes en patrouille bande d'abrutis. Les gens vous crachent dessus et vous jettent des ordures quand vous passez."

Bâtard de Tricheur : "Comme il est mutant, mon personnage est très angoissé."

El Disgusto : "Je suis sûr qu'aucun de ces salauds ne voit vraiment mon personnage. C'est un ninja après tout."

Moi : "Un ninja en collant vert."

El Disgusto : "Les plus terribles des ninjas."

Dave le Psycho : "Bon, vous voyez un deal de crack dans une ruelle voisine."

Moi : "Pas vraiment le début le plus prometteur, mais c'est un début."

Bâtard de Tricheur : "En plus, les toxicos devraient être faciles à battre !"

El Disgusto : "On attaque !"

(Des dés sont jetés, des tables sont consultées).

Dave le Psycho : "Ta Griffe Ninja attaque en premier, elle tue facilement le toxico et perd tout son karma."

El Disgusto : "Merde ! J'avais oublié ça !"

Bâtard de Tricheur : "Je m'en prends au dealer ! Une fois qu'il est à terre, je lui fais les poches."

Moi : "Quel genre de super-héros es-tu ?"

Bâtard de Tricheur : "Du genre viril."

Moi : "Ton personnage est en collant vert !"

Dave le Psycho : "Tu réalises trop tard que le dealer de crack porte une armure et une cape verte. Il vous crie : "Von Fatalis est en colère parce que vous avez dérangé sa vente de crack ! Von Fatalis aura sa vengeance et elle sera sanglante !"

Bâtard de Tricheur : "Le Dr. Fatalis ? Quel honneur !"

El Disgusto : "Garde-m’en un morceau ! Mon ninja sort ses griffes et s'en prend à lui à la Bruce Lee !"

Moi : "Pourquoi le Dr Fatalis vend du crack?"

Dave le Psycho : "Le Dr. Fatalis dit : 'Von Doom doit vendre du crack parce que ce bâtard de Magneto contrôle le marché des putes droguées !' Il attaque !"

(Un court massacre plus tard)

Dave le Psycho : "Et en guise de mise en garde pour les autres, le Dr Fatalis profane vos cadavres et les jette dans la fontaine de Central Park."

Moi : "Je suis sans voix."

El Disgusto : "Si seulement mon collant vert avait été ignifugé."

Bâtard de Tricheur : "Peut-on tirer de nouveaux personnages et essayer un autre scénario ?"

Dave le Psycho : "Pourquoi pas ? La nuit ne fait que commencer."

Nous avons passé l'heure suivante à inventer de nouveaux personnages.

(Tirage. Tirage. Consultations de tables.)

Moi : "Contrôle de la glace ! Génial !"

El Disgusto : "Ouais, cette fois-ci, essaie de jouer un peu plus en équipe et de nous aider."

Moi : "Moi ? C'est toi qui as essayé de t'enfuir."

El Disgusto : " J'allais acheter plus de munitions ninjas. J'allais revenir juste après."

Bâtard de Tricheur : "Alors Ab3, ta fiancée, désolé, je veux dire, ton ex-fiancée va se marier dans une semaine. Tu le savais ?"

Moi : "Oui. On peut parler d'autre chose, s’il vous plaît ?"

Dave le Psycho : "Et si on parlait de ce scénario de Toon pourri que tu as essayé de mener ?"

Moi : "Le scénario n'était pas nul, les joueurs n'ont simplement pas compris."

El Disgusto : "Oh ouais, fais-nous des reproches, comme la petite garce que tu es."

Moi : "Ecoutez, on était censés jouer à un JdR de dessin animé façon Tex Avery. Les personnages qu'ils ont créés ont tout saboté. Le personnage de P’tit Pervers était Fritz le Chat, Asenath jouait la meuf à moitié nue de Heavy Metal, Wes la Fouine a créé un Robotech et El Disgusto a fait... un ninja."

      

El Disgusto : "Un ninja de dessin animé."

Dave le Psycho : "C'étaient tous des personnages de dessins animés. Je ne vois pas où est le problème."

Moi : "Oh, j'abandonne."

Les goûts du groupe en matière de JdR étaient relativement simples ; ils se riaient des jeux sérieux et prenaient les jeux humoristiques très au sérieux. Ça donnait des parties très cathartiques à Paranoïa mais pas grand chose de plus.

Finalement, nous créâmes nos personnages et nous étions prêts à tenter à nouveau notre chance.

Moi : "J'ai un mutant qui contrôle la glace et les ténèbres. Je l'appelle Jack Frost ! Il porte un imperméable sombre et un Borsalino !"

Bâtard de Tricheur : "Crois-moi, tout le monde s'en fout. J'ai un mutant avec résistance aux dégâts, métamorphe et élasticité. En l'honneur de la dernière campagne ratée d'Ab3, je l'appelle Toon !"

El Disgusto : "Mon personnage a le contrôle du feu, un corps de feu et il peut voler. Je l'appelle... La Torche Ninja !"

Dave le Psycho : "D'accord... Je vais vous aider un peu pour que vous arrêtiez de chialer. Vos super-héros sont en patrouille et vous remarquez un braquage en cours dans une banque."

Moi : "Je fonce dans la banque et je crie : "Plus un geste, bandits !"

Bâtard de Tricheur : "Je secoue la tête et en pensant «quel blaireau»."

El Disgusto : "Je rentre en volant et j’enflamme des gens au hasard pour distraire les braqueurs."

Dave le Psycho : "Les braqueurs se retournent. C’est juste des types avec des drôles de pistolets à rayons. Ils vous tirent dessus."

(Plusieurs jets de dé et une exclamation de stupeur plus tard.)

Moi : "Que les choses soient claires. Mon personnage s'est chié dessus jusqu'à ce qu'il meure ?"

"Nombreux sont ceux qui craignent l’immense pouvoir du flingue Excrementor."

(D’autres jets de dé, une autre exclamation de stupeur)

El Disgusto : "Eh bien, ils sont morts maintenant. Tu as été vengé, Jack Frost."

Bâtard de tricheur : "En fait, tout le monde dans la banque est mort grâce à toi. Même moi."

El Disgusto : "Tu n'aurais pas dû répliquer. La Torche Ninja vole au-dehors et prend la pose du ninja volant !"

Dave le Psycho pathe : "La police, terrifiée, ouvre le feu et te tue."

El Disgusto : "Merde !"

Moi : "Pourquoi tu fais ça ?"

Bâtard de Tricheur : "Chhtt, ne t'énerve pas. On est tous là pour s'amuser."

Dave le Psycho : "Je m'amuse bien."

El Disgusto : "Tant que le personnage d'Ab3 meurt en premier, je m'amuse."

Bâtard de Tricheur : "Devrions-nous réessayer avec un autre groupe de personnages ?"

El Disgusto : "Bien sûr."

Moi : "Oh doux Jésus…"

Je sais ce que vous pensez : que j'aurais dû m’enfuir, mais je me suis dit « quelles sont les chances que Dave le Psycho dézingue neuf PJ en une nuit ». Je veux dire, vous savez ce qui allait se passer rien qu'en regardant le titre, mais j'étais jeune et optimiste.

Moi : "Ce personnage est un désastre."

El Disgusto : "Est-il basé sur ta vie ?"

Moi : "Il a une vision rayons-X, il peut se transformer en eau et contrôler l'eau, il a un odorat avancé et peut sentir les crimes commis et se téléporter vers eux ?"

Dave le Psycho : "Comment vas-tu l'appeler ? Bizarreau ?"

Moi : "Pourquoi pas ?"

Bâtard de tricheur : "Mon personnage a des pouvoirs de super vitesse. Je l'appellerai le Tonnerre !"

El Disgusto : "Mon personnage a la force et les capacités dans les mêmes proportions que les insectes. Je l'appellerai l'Abeille Rouge, c'est un ninja !"

Moi : "Vous savez, peut-être que je vais me barrer les gars. Il commence à faire jour."

Bâtard de Tricheur : "Ouais, ton ex-fiancée Talula a dit que tu avais ce problème, commencer tard et finir vite."

Moi : "Tu sais, si tu as quelque chose à dire, dis-le."

Bâtard de Tricheur "J’ai entendu des histoires sur ta première nuit avec Talula."

Moi : "Oui, t’as entendu des histoires, mais veux-tu entendre la vérité ? Qu'est-ce que tu veux savoir ? Tu veux entendre l'histoire de deux personnes seules qui se trouvent ? De deux âmes qui ont trouvé en l'autre, dans un moment de gloire, un moyen de s’isoler du monde pour s’isoler de la douleur ? Veux-tu entendre comment nous parlions un moment puis, l'instant d'après, on s'embrassait ? Comment la pièce semblait tourner et nous tombâmes dans les bras l'un de l'autre ? La façon dont on ponctuait nos baisers de chuchotements doux ? Tu veux savoir comment nos vêtements sont tombés et comment nous nous perdîmes dans un brouillard de passion animale ?"

Bâtard de Tricheur : "Je veux juste entendre comment tu n'as pas vu que tu baisais ta propre boucle de ceinture."

Moi : "... Oh ça..."

Il y eut une pause de quinze minutes pour que les autres arrivent à s’arrêter de rire. Ils roulèrent sur le dos comme des tortues. Maintenant que je suis un homme plus âgé et plus sage, je me rends compte que je n'ai jamais eu de meilleure occasion pour les tuer.

Finalement, la partie reprit.

Moi : "J'utilise mes pouvoirs de téléportation pour nous amener à la centrale nucléaire."

Bâtard de Tricheur : "Peut-on voir qui l'a prise en otage ?"

El Disgusto : "Je frappe au hasard au cas où le méchant serait invisible."

Dave le Psycho : "Et là, vous voyez devant vous se dresser la terrifiante silhouette de Mégatron ! Il passe à l'attaque."

Moi : "Mégatron ? Des Transformers ?"

El Disgusto (sarcastique) : "Non, Mégatron de One Direction ! Qu'est-ce qui ne va pas chez toi ?"

Bâtard de tricheur : "Ouais, sors ton cerveau de ta boucle de ceinture."

Moi : "Dave, j'ai une question. Si mon personnage se concentre vraiment, peut-il trouver un endroit encore plus dangereux ?"

Dave le Psycho : "Hmm… Techniquement, oui."

Moi : "Je laisse donc les autres à Mégatron. Je suis sûr qu'ils peuvent se débrouiller tout seuls."

El Disgusto : "Tu quoi ?"

Bâtard de Tricheur : "Ce n'est pas du très bon roleplay."

(Les dés sont lancés, un super-héros super-rapide et un ninja vaporisés plus tard...)

El Disgusto : "Enfer ! J'avais tant de projets pour ce personnage."

Bâtard de Tricheur : "Au moins, on peut voir le personnage d'Ab3 prendre encore plus cher que nous."

Dave le Psycho : "Exactement. Bizarreau se retrouve à une rencontre des Maîtres du Mal et de l'Équipe de Démolition. Ils se tournent vers toi et commencent à faire craquer leurs articulations."

Moi : "Mon personnage crie : « J'ai vu la lumière ! Loué soit Azathoth. »

C'était un bon plan mais ça n'a pas sauvé mon personnage. Je décidai de rentrer chez moi quand Dave le Psycho suggéra de créer une autre série de personnages et de réessayer. Je résolvai de voir si je pouvais trouver une partie nocturne de Kult quelque part.

Article original : Night Of The Caped Cadavers

Note: 
Moyenne : 9.7 (3 votes)
Catégorie: 
Auteur: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.