Se lancer dans les JdR en solitaire

NdT : 1 - Solo Role-Playing en VO : jouer au JdR… tout.e. seul.e. Mais comme en français le Jeu de Rôle « solo » est associé à une partie entre un MJ et un unique joueur (voir ici), nous l’avons traduit par JdR en solitaire.

2 - L’autrice référence énormément de sites tout au long de l’article. Nous avons conservé les hyperliens, mais il va sans dire qu’ils renvoient presque tous vers des sites/articles/forums en anglais.

 

Si vous cherchez LA liste des ressources de JdR solitaires, c’est icidieheart.

Pourquoi faire du JdR en solitaire ?

C’est un concept étrange, puisque le jeu de rôle est un effort collectif fourni par plusieurs personnes. Dans les JdR traditionnels, il existe une séparation nette entre le Maître du jeu (qui contrôle l’environnement et les PNJ, crée les aventures et la campagne) et les autres participants, les joueurs. Ceux-ci possèdent chacun leur propre personnage qu’il ou elle incarne. Les jeux plus récents réduisent parfois cet écart grâce à des règles qui donnent explicitement aux joueurs et aux joueuses plus de contrôle sur l’univers de jeu. Enfin, il existe même des jeux sans MJ où tous les membres du groupe sont égaux et où les mécanismes du jeu déterminent la personne en charge de la narration.

Que vient faire le JdR en solitaire dans tout ça ? Pas de MJ, pas d’autres joueurs : qu’est-ce que c’est que ça ?

Je le joue comme une expérience narrative dans laquelle je joue un ou plusieurs personnages joueurs (PJ) qui vivent la même chose que dans un JdR normal : des aventures et des scènes riches en émotions. La seule chose qui change, c’est que je peux jouer toute seule chez moi. Je ne dépends pas des emplois du temps ou des préférences des autres, et je peux jouer à ce qui me plaît, quand cela me chante. Ça me convient bien, car j’ai un enfant en bas âge qui requiert beaucoup d’attention. Grâce aux jeux de rôles en solitaire, je peux démarrer une partie en n’y consacrant qu’un minimum de temps et y revenir plus tard en cas d’interruption.

Personnellement, c’est aussi une excellente manière de tester de nouvelles règles de jeu. J’adore lire et collectionner de nouveaux JdR, mais mon temps de jeu « réel» avec mes amis est limité. Parfois, tel système de jeu ne les intéresse pas. C’est pourquoi je ne peux pas tester avec eux tous ces JdR tout beaux, tout neufs.

Et c’est là que le JdR en solitaire intervient.

Alors, oui, effectivement, ce n’est pas pareil que jouer avec des amis, car il manque le côté social et les énergies créatives des autres joueurs. Qu’à cela ne tienne : vos parties peuvent quand même contenir de l’exploration, des combats et des interactions avec les PNJ.

Je m’arme du système de règles d’un JdR normal et d’un Émulateur de MJ (EMJ). Il s’agit d’un système permettant de déléguer le rôle du MJ pour ne pas que j’aie à le faire moi-même. Ce ne serait pas amusant, de toute manière. L’EMJ m’aide à créer des obstacles et de l’aléatoire dans mes activités en JdR solitaire.

À quoi cela ressemble-t-il ?

Si vous voulez voir à quoi ressemble une partie de JdR solitaire, je peux vous recommander [le sous-forum de rpgsolo.com], Actual Play Reports (1) [« comptes-rendus de parties »].

Ce n’est pas tout : voici une vidéo intéressante où on met en place une partie de Marvel Heroic Roleplaying grâce à l’EMJ Mythic.

J’ai moi-même écrit des comptes-rendus de parties sur mon blog [lien mort, les chercher avec l’outil de recherche sur dieheart.net (NdT)]. J’ai également apprécié les comptes-rendus de session d’autres confrères blogueurs, qui expliquent le fonctionnement des règles et comment les gens inventent des conflits (voir les liens ci-dessous).

De quoi avez-vous besoin & comment ça marche ?

Vous possédez sûrement déjà quelques Jeux de Rôles, il ne vous manque plus qu’un Émulateur de MJ (EMJ). Ou « système de jeu en solitaire »

Le grand-père de tous les EMJ est aussi le plus complet : il s’agit du Mythic Game Master Emulator rpgnow. La version PDF coûte $6,95 [soit un peu plus de 6€, NdT].

Il m’arrive aussi d’utiliser les systèmes suivants (ils sont tous disponibles gratuitement ou à un prix libre) :

  • Les 9 Questions [sur le blog Heros Solitaire] offre une approche bien structurée pour un épisode complet de jeu de rôle.

  • CRGE rpgnow : un système complet qui convient pour des parties au format « scénettes ».

  • Perilous Intersections : bien que mal organisé (c’est une v.1), c’est un bon système de jeu en solitaire, à la fois modulaire et qui fait la part belle à l’histoire.

  • Tiny Solitary Soldiers : un système de jeu solo facile d’utilisation.

Ça aide aussi d’avoir des générateurs d’aléatoire et d’idées sous la main. Si j’ai besoin d’un élément physique, j’aime utiliser les images générées par les Rory’s Story Cubestrictrac (il existe aussi une application sur Android et iPhone) ou par Zero Dice. Pour tout le reste, mon générateur d’aléatoire préféré s’appelle Abulafia : il peut générer des noms, des scénarios, le climat, de quoi remplir les donjons et bien plus encore.

En gros, vous créez un ou plusieurs personnages avec votre système de règles normal. Ça, ça ne change pas. Ce sera plus facile si vos personnages possèdent une forte motivation ainsi que des liens avec les autres PJ ou PNJ.

Si vous n’avez pas encore de cadre de jeu, il faudra le créer vous-même. Certains outils présents dans the Big List of solo rpg resources dieheart vous y aideront (2).

Selon votre système de règles en solitaire, vous pouvez définir vous-même une quête ou laisser le dispositif s’en charger. Ensuite, vous jouez vos personnages comme d’habitude. Le système joue plus ou moins le rôle d’un oracle. Vous lui posez des questions comme si vous vous adressiez au MJ. L’outil est suffisamment vague pour s’adapter à différents genres et différentes situations, et il vous faudra parfois interpréter sa réponse si jamais elle est alambiquée. Si votre décor est plein de vie et vos personnages bien détaillés, ça vous simplifiera beaucoup la tâche.

Beaucoup de dispositifs « en solitaire » ajoutent aussi un aspect d’aléatoire et de surprise pour que l’histoire ne soit pas linéaire et ennuyeuse. On a parfois du mal à trouver les bonnes justifications, mais c’est un effort créatif et gratifiant !

Prendre des notes ?

La démarche peut paraître confuse la première fois. Voilà ce que je fais. En gros, utilisez votre générateur pour définir la scène et servir d’EMJ. Par exemple, après avoir choisi un cadre, un JdR et rempli les fiches de votre (vos) héros, il vous reste à définir un scénario de départ.

Vous en prenez note. En général, j’écris des phrases entières parce que j’aime bien publier mes comptes-rendus sur le blog. Si vous jouez pour vous-même, vous pouvez vous contenter de prendre quelques notes.

Situation initiale : le héros est à la recherche de sa sœur. Il est dans un bar parce que quelqu’un lui dit qu’on l’avait vue là.

Peut-être que vous avez besoin d’en savoir plus sur le bar. Est-il plein ? Si vous utilisez l’EMJ de Mythic, posez simplement la question :

Y a-t-il beaucoup de monde dans le bar ? – Réponse : Oui.

Et vous développez là-dessus. Voyons, je décide que mon héros va s’asseoir au bar. Ai-je besoin de le noter ? Probablement pas. Évidemment, je vais interroger le barman au sujet de ma sœur.

Par exemple :

Après avoir commandé une bière, je montre une photo de ma sœur au barman. Sait-il quelque chose sur elle ?

Je pourrais me servir de mon système de jeu pour faire un test de compétence si je le souhaite (Charme, Persuasion ou autre), ou laisser l’oracle décider de sa réponse.

Je pourrais aussi noter ça dans un autre format :

bar bondé, interrogé barman sur sœur, indice sur le type avec qui elle était, nom : Clyde Summers, gang de bikers

Ou quelque chose dans cette veine. Écrivez des phrases complètes ou prenez simplement quelques notes, faites des dessins ou des organigrammes.

Voici un conseil pour utiliser l’EMJ de Mythic sans que l’exercice ne tourne à l’écriture d’histoire : Surrender to the oracle (par Moonsilver).

Communautés

Il existe un groupe yahoo dédié à l’EMJ de Mythic et d’autres produits du même éditeur, juste ici.

Pour ma part, je préfère la communauté Google+ Lone Wolf Roleplaying (JdR Loup Solitaire) parce que je suis très active sur Google+.

LA liste des outils et des blogs sur le JdR solitaire

Voici une liste que j’ai établie grâce aux contributions de la communauté G+ Lone Wolf Roleplaying: elle est disponible icidiehart. Il existe de nombreux outils gratuits si vous souhaitez vous lancer sans rien dépenser ou presque.

Article original : Getting Started With Solo Role-Playing
 

NdlR : cet article nous a été signalé par @QuidamAngela dans le cadre du « concours » PTGPTB « soumettez-nous des articles à traduire » et est arrivé 2e. Vous aussi, signalez-nous de bons articles à traduire, même s’il n’y a rien à gagner ;)

(1) NdT : Ce sous-forum (en) regroupe les témoignages de joueurs s’étant essayés à la pratique décrite dans l’article. [Retour]

(2) NdT : c’est le moment de présenter le propre générateur de PTGPTB : le giannirateur, qui présente l’originalité de chercher des mots-clés dans votre bibliothèque[Retour]

Note: 
Moyenne : 8.7 (3 votes)
Auteur: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 

Pour aller plus loin en francophonie…

  • On peut aussi utiliser un EMJ quand on est seulement deux participants : ça fait plus de joueursptgptb .
  • (lien d'Angela) Il y a peu de sites regroupant des ressources en français, cependant voici celui de Berzerk: http://herossolitaire.blogspot.com/ récent et régulièrement alimenté :) Les 9 Questions y sont traduites
  • (lien de Berserk) De plus, il existe maintenant quelques jeux de rôles qui permettent de jouer en solitaire comme (et la liste s'étoffe !) Ironsworn VF traduit par 500 Nuances de Geek (avec le concours d'Angela, merci pour ton précieux travail !) dont voici le site de référence Français où vous trouverez tout les liens et aides de jeux : http://ironsworn.pbta.fr/ Amusez-vous bien ;)
  • (lien de Saladdin) Et pour ceux qui veulent découvrir un outil en français pour jouer en solitaire, vous pouvez aller voir Muses & Oracles, un jeu de cartes qui peut s'utiliser seul ou avec votre système de jeu préféré...
Share

Commentaires

Superbe article comme toujours et l'auteure est une pointure dans le domaine (son blog, une ressource incontournable sur le sujet !).

Cet article pertinent de simplicité peut sans problème vous servir de point de référence sur le jdr en solitaire. 

Merci Ptgptb ;)

Auteur : 
Berzerk

Excellent article, merci beaucoup !

Je me suis moi-même lancé dans le JdR en solitaire depuis quelques mois et c'est toujours intéressant d'avoir d'autres retours sur cette pratique et quelques liens à regarder

Auteur : 
Vorghyrn

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.