Le Niveau a grimpé - 3FF6 par Whidou

Lauriers de finaliste

Interview de Finaliste du Défi 3 Fois Forgé 6 : Whidou

El Whidou en la jungle !Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Whidou, rôliste normand, grand amateur d’OSR et auteur occasionnel de jeux narratifs et soirées intrigue.

Soirées… quoi ?

Les "soirées intrigue" c'est du petit GN le temps d'une soirée avec une cinquantaine de joueurs et de joueuses, où on donne un rôle à chacun avec des objectifs et on passe la partie à comploter avec ou contre les autres participants pour arriver à ses fins. Ça correspond peu ou prou à ce qui était appellé "murder party" ou "soirée enquête" dans les années 2000, mais il a fallu trouver une nouvelle dénomination maintenant que ce terme a pris un nouveau sens avec les bibliothèques et collectivités qui organisent des "murder party" où les visiteurs vont voir différents animateurs pour résoudre des énigmes sans qu'il y ait de rôle à interpréter.

Reprenons…

Je co-gère l’Auberge Virtuelle, communauté de jeu en ligne dédiée aux jeux de rôle alternatifs et originaux. J’organise les conventions Normandie JDR (en ligne) et Histoire de Jouer (à Caen). Je publie régulièrement des aides de jeux et traductions sur mon blog.

bannière Normandie JdR avec les vaches

Troisième étape : un jeu de rôle de 27500 signes

Je me suis inscrit au 6e Défi 3 Fois Forgé en tant que participant de secours, et ai été appelé en renfort à la 3e étape suite à de regrettables éliminations et abandons.

Quelle fut ta réaction en recevant le jeu que tu devais développer pour être jugé ?

De la surprise, tout d’abord, j’avais beau m’attendre à reprendre un jeu sortant des sentiers battus, Les Amis de la Jungle de Dak m’a tout de suite éjecté de ma zone de confort, tant par son thème — Madagascar et Les As de la Jungle ne me parlaient pas du tout comme références — que par son public cible, les jeunes enfants, qui apporte son lot de contraintes d’accessibilité. Après une lecture plus attentive, pas mal de détails me chiffonnaient, comme le système un poil trop calculatoire ou l’invraisemblable jungle intercontinentale rassemblant toucans, gorilles et tigres. Au global, le jeu se tenait, et j’aurais pu me contenter de le polir légèrement pour produire une troisième forge efficace mais peu inspirée, un bon jeu pour enfant sans prétentions. Mais le Défi 3 Fois Forgé, c’est l’occasion d’essayer de nouvelles choses, de faire du hors-piste, de repousser les limites… Alors j’ai tout cassé.

Qu’en as-tu fait ?

Pour rendre le jeu intéressant, il me fallait un twist, quelque chose qui soit aux antipodes de la proposition de base. Je me suis creusé la tête, et ai eu cette idée de jouer des animaux en pleine crise d’identité, qui pouvait offrir à la fois un ton humoristique décalé, ainsi qu’une réflexion un peu plus poussée sur le décalage entre ce que chacun est et se sent être avec, en creux, une ouverture sur le sujet très contemporain de la transidentité. Garder le jeu accessible aux enfants tout en traitant ces thématiques avec respect a été un numéro d’équilibriste de tout instant, jusqu’au choix très précis des termes utilisés : il n’y a par exemple aucun animal que « se prenne » pour un autre ou « croit être » un autre, juste des animaux qui « se sentent » autre.

Couverture de "l'élephant qui se rêvait fourmi"

Il est temps de RUGIR

Un jeu de rôle guilleret et bon enfant pour 3 à 6 joueurs de 7 à 77 ans. On y joue des amis animaux de la jungle africaine en pleine crise d'identité embarquant pour des aventures déjantées sans dés ni meneur !

Il est parti en finale, quels ont été les retours des pairs et du jury ?

J’ai été particulièrement heureux de constater que les relecteurs avaient saisi mes intentions avec ce jeu alors qu’elles n’étaient pas énoncées de but en blanc. Les retours très positifs m’ont donné envie de produire une version plus aboutie de L’Éléphant qui se rêvait fourmi, que je compte bien publier au plus vite. J’ai eu un retour plus mitigé d’un relecteur à qui je n’ai manifestement pas réussi à transmettre le message et l’intérêt du jeu, mais la lecture de sa critique a été particulièrement enrichissante pour moi, me donnant l’occasion de découvrir une nouvelle façon d’envisager le jeu de rôle, définie exclusivement par l’échec et la possibilité de perdre, qui ne m’aurait pas traversé l’esprit sans cela.

Pourquoi y a-t-il 9500 signes de liste de noms ?

Pour ne pas être éliminé. Le défi impose une longueur minimale de 24 000 signes et je m’étais déjà fait avoir au 3FF1 avec Fianchetto, que j’avais soumis en un état qui me paraissait complet mais qui a été éliminé car trop court.
Alors j’ai rembourré L’Éléphant avec des noms inutiles pour arriver au signage requis, même si cela dessert le jeu. C’est la première chose que j’ai fait sauter dans la version hors-concours du jeu, une double page de noms suffisant largement.

Dans l’idéal, j’aurais comblé le manque de signes en rajoutant douze pages de péripéties plutôt que de noms, mais c’est le genre de contenu qui est pour le coup beaucoup plus long et difficile à produire. J’arrivais déjà au terme du délai imparti pour soumettre ma troisième forge alors j’ai été au plus rapide.

C’est probablement un des aspects négatifs du concours, on ne peut pas toujours rendre le jeu que l’on aurait aimé écrire libéré de toute contrainte. Mais cela me donne aussi un axe d’amélioration pour mes prochains jeux : travailler plus vite, plus efficacement, et trouver plus de contenu intéressant à ajouter, les 6 scénarios et 40 péripéties de L’Éléphant qui se Rêvait Fourmi ne suffisant manifestement pas à atteindre une longueur acceptable.

Est-ce que, en tant que Sauveur-Récupérateur de JdR abandonné en milieu d'étape, tu n'avais pas quelques jours de rab' pour rendre ta copie?

Ce n’était pas mon cas, j’ai eu de la chance : comme j’ai été appelé après une élimination entre les étapes 2 et 3, j’ai eu 13 jours pour la troisième forge comme les autres participants.

Après, le défi n’est pas un travail à plein temps, et tous les forgerons doivent  trouver du temps pour s’en occuper, ce qui n’est pas toujours facile selon les impératifs de chacun. On fait du mieux qu’on peut avec le temps qu’on a, mais avoir une date butoir oblige à rendre quelque chose, même si c’est moins abouti que l’on aimerait. Je trouve ça plutôt positif, ça évite de tomber dans l’écueil classique consistant à laisser traîner ses projets sans jamais les mener à bien. 
Constater que l’on est capable de produire un jeu satisfaisant en un temps court peut aussi fournir la motivation nécessaire pour avancer ses projets personnels, et ça c’est top !

Notation des pairs

Parmi les jeux que tu as notés, lesquels recommanderais-tu ?

Sans hésiter, Fabliaux & Facéties de Goto Van Kern, c’est en le lisant que j’ai réalisé à quel point la qualité des jeux avait progressé depuis la première édition du Défi 3 Fois Forgé, la seule autre à laquelle j’ai pris part. À l’époque, un jeu aussi bon que celui-ci serait arrivé en tête aisément, et aujourd’hui on a une dizaine de jeux de qualité comparable parmi les participants, c’est incroyable de voir à quel point le niveau a grimpé. Il n’y a que cinq finalistes, mais bon nombre des autres 3e forges n’auraient pas à rougir face aux JdR du commerce, c’est proprement épatant.

Couverture de Fabliaux & Facéties

Fabliaux & Facéties propose de jouer des animaux dignes du Roman de Renart, dans un univers imaginaire au carrefour du monde des fables et de la littérature picaresque.
Vous jouerez des vagabonds devant ruser pour survivre à l'hiver et avancer dans leur périple vers la Terre Promise.

J’ai été plutôt sévère avec 80 jours, un autre jeu que j’ai noté, et cela a mené à une excellente discussion, aussi amicale que constructive, avec Pyrod, son auteur. Ce genre d’échanges est pour moi un des points forts du Défi, l’occasion de collaborer, de se soutenir et de progresser ensemble, et j’encouragerais quiconque à participer juste pour ça, le classement final n’étant après tout que très secondaire.

illustration de "80 jours"Vous incarnez des personnages qui ont pour unique but de faire échouer Phileas Fogg dans son pari de faire le tour du monde. Celui-ci a parié une trop forte somme d'argent et beaucoup sont ceux qui lorgnent sur sa défaite. L'un d'entre eux vous a engagé, au boulot !

Le Défi

  1. Quel bilan tires-tu de ta participation au défi PTGPTB Trois Fois Forgé de cette année ?

Une des principales raisons m’ayant poussé à participer était que je souhaitais faire progresser mes compétences en matière d’illustration et mise en page. J’ai expérimenté de nouvelles techniques, en m’inspirant en particulier du travail de momatoes sur ARC, et ai beaucoup appris en ce faisant. Je pense que c’est le détail qui m’a permis de grappiller une place en finale alors que de nombreux participants se tenaient dans un mouchoir de poche.

J’ai été particulièrement impressionné par la qualité des jeux proposés et la motivation des participants, je ressors de ce défi intimement convaincu que le jeu de rôle francophone a de beaux jours devant lui.

  1. Participeras-tu au défi 2022 ?

En tant que participant de secours à nouveau, très certainement, je préfère rater une étape ou deux que de laisser un jeu orphelin. Et si par bonheur il n’y a ni éliminations ni abandons, j’essaierai de me proposer pour donner un coup de main à l’équipe d’organisation, qui semble avoir besoin de bras supplémentaires.

  1. Expression libre ?

Venez à la convention Histoire de Jouer 15, les 12 et 13 mars 2022 à Caen. Et tout le reste de l’année, l’Auberge Virtuelle vous attend, pour jouer à des jeux novateurs et inspirants !

Note: 
Moyenne : 10 (3 votes)
Catégorie: 
Auteur: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.