Vampire – la massacrade : un récit du grand livre de la honte

Moi : “Vous déboulez dans la salle juste à temps pour voir la femme enceinte rôtie dans son sang, sortie du four par les Disciples de Seth.”

Mes joueurs sursautèrent : en dépit de tous leurs préparatifs et l'usage de la discipline Célérité, ils arrivaient trop tard.

Maintenant, vous vous demandez sûrement ce qui se passe ici, alors laissez-moi vous expliquer. C'était au début des années 90, après l'investiture de Clinton. Deux événements formidables avaient changé ma vie depuis ma dernière partie de JdR avec mon ancien groupe : je m’étais marié et j'avais commencé à jouer aux jeux du Monde des ténèbres (grog) de White Wolf.

Bien sûr, à ce stade de l'histoire, un seul des cinq jeux prévus de la gamme était sorti, Vampire : La Mascarade. Cependant, j'avais une année de suppléments pour alimenter une campagne plutôt sympa — même si l’on avait l'impression que les créatures du Monde des ténèbres faisait une sorte de course aux armements à base de super-pouvoirs.

Dans cette campagne, tout le monde jouait un vampire d'un type ou d'un autre.

Moi : “Ok, faites-moi un jet d'Initiative.

Yetch : Oh, je vais vomir. C'est trop immonde, Al !”

Yetch était un de mes joueurs réguliers, un bon gars et un bon joueur qui savait se tenir (à l'exception des quelques moments où il surjouait ses personnages). Le seul problème, c'est que je ne pense pas qu'un gars qui avait la nausée à la simple évocation du sang soit vraiment fait pour un JdR d'horreur.

Francesca : “Chéri, as-tu pris ton Gaviscon ?”

Je pense que Francesca était vraiment la plus investie dans les parties de Vampire. Trois choses étaient marquantes chez elle :

  1. C'était une gothique ;
  2. Elle avait un décolleté dans lequel on aurait pu lancer un seau de d10 pour résoudre une action dans une partie d’Exaltés (grog) [beaucoup (NdT)] sans en perdre un seul ;

   3. Enfin, c'était la copine de Yetch.

Cette dernière chose nous perturbait : la plupart des filles sortent avec des gars parce qu’elles savent pertinemment que leurs parents vont les détester. Là, je ne peux qu'imaginer que ses parents étaient [le fondateur de l'église de Satan] Anton LeVey et [la chanteuse punk radicale et controversée] Wendy O. Williams.

Ce qui était marrant, c'était que la tendance “Filles nerds et sexy” qu'on connaît aujourd'hui avait commencé à ce moment-là, et continue encore. Malheureusement, ma puberté s'est terminée dans les années 80, un temps où, apparemment, toutes les geekettes sexy avaient été exportées au Canada. Cela expliquait en grande partie la raison pour laquelle on passait la plupart de nos samedis soirs à regarder du porno crypté.

Mais peut-être en ai-je trop révélé…

Moi : “Alors que vous la regardez horrifiés, ses tripes en feu commencent à frémir et à se décomposer.

Glandeur X : C'est tellement horrible, mais tellement bon !”

Lui c'est Glandeur X, il est et sera toujours (au moins jusqu'à ce qu'il lise ceci) un de mes plus anciens joueurs et amis. J'admirerai toujours son indifférence totale aux problèmes de la vie comme avoir un emploi ou les femmes. Mais d'une manière ou d'une autre, le résultat faisait qu’il était toujours abondamment fourni dans les deux.

Sérieusement, c’est des pouvoirs de Jedi, au moins.

Hentai Cowboy : “Mon personnage Lady Bishōnen dégaine son katana et dépense un point de sang pour l'activer.

Moi : Et puis ?

Hentai Cowboy : Et puis elle attend de voir ce qu'il se passe.

Glandeur X : Tu fais toujours ça.

Hentai Cowboy avait en fait la vingtaine mais avait gardé un visage juvénile. Il faisait partie de cette espèce rare d’amis rôlistes avec qui je n’avais pas peur de traîner en société. Il adorait la culture japonaise. En fait, je lui ai donné ce surnom car, sans lui, je n'aurais jamais regardé Urotsukidoji (1). Je ne lui pardonnerai jamais ça.

Lando Molari : “Je crie “On avait un marché, Lewis !” à l'Ancien sethite.”

Avez-vous déjà vu la série Lost in Space (wiki) ? Vous vous rappelez le personnage du [traître archétypique] Docteur Zachary Smith ? Eh bien Lando Molari était ce personnage – dans n'importe quel univers, à chaque fois. Il essayait toujours de ruser dans le dos des autres joueurs pour une raison ou pour une autre. Peu importe si on jouait dans Le Monde des Ténèbres, Donjons & Dragons ou [les lapins de] Bunnies and Burrows (grog). Les autres joueurs s'en fichaient car Lando était un gars super dans la vraie vie… (2) Et aussi parce que regarder ses différents personnages se faire démembrer à cause de ses propres idioties était fort distrayant.

Moi : “Les bébés morts-vivants déchirent leur prison de chair et commencent à ramper vers le groupe, leurs yeux animés d'une faim inhumaine.

Yetch : Oooh…

Francesca : AB3, il est où le style goth là-dedans ? Quand est-ce que tu vas faire du gothique ?

Glandeur X : Je dégaine mes deux flingues chromés calibre 45 et je saute sur le côté tout en tirant sur eux.

Moi : Ok, fais-moi un jet.

Glandeur X : Voilà.

Moi : Ouah, ça fait beaucoup de 1…

Glandeur X : Pourquoi moi… ?

Moi : Au milieu de ton saut, les chargeurs tombent des deux flingues et tu t'écrases sur le sol à portée des bébés.

Hentai Cowboy : [L’androgyne] Lady Bishōnen attaque, sa lame et sa culotte comme deux éclairs dans la nuit.

Francesca : Ma Gangrel sort ses griffes et attaque.

Moi : Bon, fais pas comme certains, fais vraiment rouler tes dés.

Glandeur X : Hé !

Moi : Vous tranchez en deux les bébés morts-vivants cuits à point.

Yetch : Je parcours la salle du regard et dis : “Qui est le responsable ? QUI A PROVOQUÉ CE BORDEL ?

Moi : Euh… Le cri, c'était ton perso ou toi ?

Lando Molari : Je reste derrière le groupe avec mon arme sortie.

Glandeur X : Et ça sert à quoi ?

Lando Molari : Tir de couverture.”

Une fois le combat résolu, les personnages-joueurs fouillèrent le bâtiment à la recherche de traces du passage de leur ennemi de longue date : l'ancien Sethite Carl Lewis – et, oui : c'est le même nom sur ses cartes de visite. Comme vous pouvez le voir, l’aspect Vampire était bien respecté mais la Mascarade elle, était plutôt laissée à l'abandon. J'avais souvent recours aux combats d'épées sur des échafaudages, explosions de camions d’essence et autres nains conduisant des fourgons blindés. Il y avait peu de rumination sur la triste condition vampirique ; on ne peut pas dire que ma campagne était le moins du monde Gothic Punk, peut-être plus du Gothic Pulp… Mais, d'un autre côté, ma campagne durait déjà depuis un petit moment. Il y avait toujours des gens pour jouer à une séance ou deux… Voire plusieurs années. Certains ne quitteraient même pas cette campagne si je les suppliais.

Et, oui, j'ai vraiment nommé “Carl Lewis” un Ancien Disciple de Seth ! Les noms ont toujours été mon point faible.

Moi : “Tu entends des sons de sirènes qui se rapprochent.

Yetch : On ferait mieux de se casser !

Glandeur X : Ouais, la dernière chose dont on a besoin, c'est d'une autre course-poursuite avec l'inspecteur David Bowie !”

Vous voyez ? Je suis nul en noms.

Lando Molari : “Avant de partir, je cherche des trucs de valeur.

Moi : Un peu de réflexion et de recherche te permettent de trouver une carte de visite tachée de sang.

Lando Molari : De quoi tu parles ? Je veux dire de l'argent ou des bijoux ! Peut-être une fiole de sang d'Ancien par terre.

Moi : Hum…

Hentai Cowboy : Ai-je remarqué que le Comte Orlock se comporte comme un idiot ?

Moi : Oui, tu le vois saloper la recherche de l’intrigue de la semaine prochaine avec autant de constance que Glandeur X ratant un test de Conduite.

Glandeur X : Hé !”

Après ça, j'ai distribué les points d'expérience et on a laissé la salle à un groupe de D&D “old school”. Je maîtrisais mes parties dans l'arrière-boutique d'un magasin de jeux tenu par mon ami Guido Jones. Bien sûr, ce magasin vendait aussi des BD et des cartes porno à collectionner. Je n'ai jamais compris cet engouement pour ces cartes. Quel intérêt ? Soyons honnête, même si la masturbation ne rend pas aveugle, ça n'est pas forcément bon pour votre vue de regarder fixement une photo plus petite qu’une carte à jouer pendant trop longtemps.

Mais ce n'est que mon avis…

Je faisais jouer ma campagne le samedi après-midi et sur un panneau une affiche annonçait que j'acceptais tous les joueurs – du moment qu'ils amenaient leur fiche de perso et qu'ils ne contrariaient pas trop le groupe principal. Ce n'était pas toujours facile de gérer jusqu’à 10 joueurs, mais c’était souvent très amusant.

Je ne comprends toujours pas comment ma femme a supporté mon absence ; la plupart des samedis je sortais mener mes parties, et le dimanche je préparais mes notes pour la semaine d’après.

Cette femme est une sainte, j’vous l’dis.

Alors que j'étais prêt à sortir, une très jolie étudiante m'intercepta à la porte de la boutique de Guido, le Geek Emporium.

Étudiante sexy : “C'est vous qui maîtrisez du Vampire ?

Moi : C'est ce qui est écrit sur mon papier à en-tête, oui.

Étudiante sexy : Hein ?

Moi : Ça veut dire oui. C'est moi qui maîtrise du Vampire.

Étudiante sexy : Vous auriez de la place pour trois joueurs de plus la semaine prochaine ?

Moi : C'est une table ouverte. On cherche toujours un peu de sang neuf. Haha, “sang neuf”, vous saisissez ?

Étudiante sexy : Euh… Ouais… Donc c’est ok pour la semaine prochaine ?

Moi : Mais bien sûr, ce sera avec plaisir !”

Après son départ, Glandeur X s'approcha de moi.

Glandeur X : “C'était qui ?

Moi : Nouvelle joueuse.

Glandeur X : Cool !

Moi : Et elle amène des amis.

Glandeur X : Encore plus cool !

Guido Jones : Peut-être qu'elle amènera son petit copain.

Moi : Elle a dit qu'il y aurait trois nouveaux joueurs, pas elle et un petit ami.

Glandeur X : Ouais, si elle avait un petit copain, elle l'aurait dit dès le départ, c'est un magasin de jeux quand même.

Guido Jones : Ça ne va pas faire trop de joueurs pour toi, AB3 ? N’oublions pas ce qu'il s'est passé la dernière fois à Halloween.

Moi : Si tu n’abordes pas le sujet d’Halloween, je ne parlerai pas du Project Omega.”

Je suppose que ce serait cruel de vous laisser sur cette réplique sans vous raconter ce qu'il s'est passé à Halloween et ce qu'est le Project Omega.

Commençons par la débâcle du “marathon Vampire” à Halloween. Beaucoup m’ont dit ensuite que ça avait été une super partie ; d'autres, la pire à laquelle ils aient jamais joué. Ça parlait d'un groupe de rock de vampires, de sacrifices humains et d'un meurtre au ruban adhésif. Le problème, c'est que je ne me rappelle plus de rien. Le matin même, j'avais commencé à me sentir nauséeux et, le temps que la soirée arrive, j'avais des frissonnements et des gaz à faire évacuer la pièce. Je me suis shooté à l'aspirine et au Smecta mais, au fur et à mesure du scénario, je me suis senti de plus en plus mal et ma maîtrise est devenue de plus en plus incohérente.

Enfin, c'est ce qu’on m’a dit : en réalité, je ne sais toujours pas ce que je dois croire. Pourquoi aurais-je créé une longue scène se déroulant pendant une convention où les gens jouaient à un Grandeur Nature Vampire ? Pourquoi aurais-je tenté de convaincre les joueurs que Will Wheaton (3) était Caïn ? Pourquoi diable un zeppelin invisible aurait-il menacé les PJ ? Tout ce que je sais, c'est que Glandeur X et Hentai Cowboy ont appelé ma femme pour qu’elle me ramène chez moi, et que j'ai dormi pendant deux jours.

En comparaison, le Project Omega de Guido n'était pas si terrible. Voyez-vous, il s'était mis en tête d'arrondir ses fins de mois en apprenant à des mannequins pour lingerie comment jouer à Donjons & Dragons. Les détails exacts du plan ne m'ont jamais été révélés mais cela impliquait apparemment de passer beaucoup de temps chez Victoria's Secret.

La semaine passa vite, entre le travail, le temps passé en la délicieuse compagnie de bobonne, et nos efforts pour éviter que notre appartement pourri ne nous tombe sur le coin de la figure. Je travaillais pour une entreprise appelée Paper Shredder [déchiqueteurs de papiers (NdT)] — les mêmes pour qui je travaillais quand j'étais à l'université. Ma femme et moi apprenions encore à être un couple marié et des champignons poussaient au plafond de la chambre. Il y a bien un rapport entre tout ça mais ce n’est pas vraiment le sujet ici.

Le jour de la partie approchait et d’une manière ou d’une autre je me sentais prêt. J'optai pour la carte de visite tachée de sang qui guiderait les joueurs vers un repaire d’esclavagistes blancs cannibales, nazis et consanguins. Je mis plein de vilains PNJ pour que tout le monde s'amuse à les bousiller, y compris les nouveaux joueurs.

Le jour J, j’arrivai avec une heure d'avance au Game Emporium et m’installai. Mes joueurs habituels arrivèrent petit à petit.

Yetch et Francesca entrèrent en premier, comme d'habitude. Cette dernière me parla pendant 10 minutes des objectifs à long terme et de la personnalité de sa Gangrel. J'ai toujours eu du mal à suivre quand Francesca faisait ça car mon esprit hésitait toujours entre regarder sa poitrine et ne pas la regarder pour éviter de me faire prendre.

Alors que je lui donnais blanc-seing concernant les plans futurs de son personnage, le reste de la bande arriva. Glandeur X et Lando Molari tripotaient mes livres de règles en essayant de trouver comment dépenser leurs points d’expérience durement gagnés.

Glandeur X : “Et un quatrième rang [sur 5] en Armes à feu…

Hentai Cowboy : Comme si ça changeait quelque chose.

Glandeur X : Oh allez !

Lando Molari : Tu sais quelle compétence me manque ? De quoi faire de mon personnage un expert dans l'art de la tromperie.

Glandeur X : Tu veux dire Subterfuge ?

Lando Molari : Non, je veux dire, celle qui permet de mieux cacher mes véritables objectifs.

Glandeur X : Subterfuge.

Lando Molari : Nan mais je veux qu'il mente mieux.

Glandeur X : SUB-TER-FUGE !

Étudiante sexy : Vous n’avez pas encore commencé, j'espère !

Hentai Cowboy : On commence maintenant.

Lando Molari : Qui est donc cette adorable apparition ?

Yetch : Plus de joueurs ?

Glandeur X : Asseyez-vous, et si vous avez besoin d'emprunter des dés…

Lando Molari : Non ! Ces dés sont maudits ! Ne les touche surtout pas.

Glandeur X : Sérieux…

Francesca : Euh, c'est qui les trois enfants derrière elle ?

Étudiante sexy : Mes neveux, ils ont toujours voulu jouer à Vampire.

Glandeur X : Mais vous jouez aussi, n’est-ce pas ?

Étudiante sexy : Désolé, Guido m'apprend à jouer à D&D. Salut !

Lando Molari : Un grand homme a dit un jour “Ô temps, Ô moeurs”.

Glandeur X : Tu penses que Guido a encore une place à sa table ?

Moi : Je pense qu’il a déjà tout ce qu’il faut à sa table pour ce soir.”

Nos nouveaux arrivants nous regardèrent, pleins d'espoir. Ils avaient l'air d'avoir entre 11 et 13 ans. Leurs yeux étaient emplis de cette sorte de menace prépubère que j'avais appris à fuir au collège.

Enfant 1 : “J’peux m’asseoir là ?

Francesca : Oui.

Enfant 1 : Cool. Hey, t'es super jolie. Je m'appelle Mike.

Francesca : Frannie.

Enfant #1 : T’es en quelle classe ?

Francesca : Je suis en master.

Enfant 1 : Une diplômée ? Ouah.

Enfant 2 : Salut, moi c'est Greg. C'est ton perso ?

Hentai Cowboy : Ouaip, un vétéran qui a survécu à deux campagnes d'AB3 !

Enfant 2 : C'est quoi un bishōnen ?

Hentai Cowboy : Euh, c'est un homme avec un petit quelque chose en plus.

Enfant 2 : T'es gay ?

Enfant 3 : Regarde mon personnage. C'est un Brujah.

Enfant 1 : On est tous des Brujahs.

Enfant 3 : Vous feriez mieux de faire gaffe, mon personnage va botter le cul de chacun d'entre vous !

Glandeur X : C'est quoi ton nom déjà ?

Enfant 3 : Brian.

Glandeur X : Eh bien Brian, je peux te prêter des dés si tu veux.”

Je vérifiais les fiches de personnages des nouveaux arrivants ; je n'y trouvai aucun problème apparent. Je n'ai pas perdu mon temps à essayer de les introduire dans la partie.

Moi : “La Coterie est en son repaire, quand vous voyez les trois Brujahs que le prince d'Utica (4) vous a demandé de rencontrer. C'est vous, les gars.

Enfant 1 : Attends… On est où ?

Moi : Vous êtes à Utica.

Enfant 1 : Non, je veux dire, on est où à Utica ?

Yetch : C'est un bar où les vampires du coin se rencontrent. Il s'appelle La Nonne de cuir. C'est…

Moi : C'est un endroit où on l'on peut trouver des produits artisanaux et du calme pour méditer.

Enfant 2 : Ça a l'air pourri.

Yetch : De quoi tu parles ? C'est un— Aïe !”

Je ne voulais pas lancer ce d10 sur Yetch, et surtout pas un de mes multicolores, mais je devais le faire taire. Je ne souhaitais pas laisser ma petite campagne pervertie et violente corrompre l'esprit de la jeunesse américaine. Ça, c'était le boulot d'Internet. Au moins, les autres joueurs avaient compris.

Glandeur X : “Je passe devant les filles qui… vendent des mitaines, et je m'approche des nouveaux arrivants. Je dis “Le Prince me fait dire que vous êtes les bienvenus dans cette ville tant que vous ne créez pas de problèmes”.

Enfant 3 : Vous entendez les gars ? Encore un vampire qui pense pouvoir nous dire ce qu'on doit faire !

Enfant 2 : Je dépense du sang, je tire ma hachette de mon manteau et commence à défoncer des gens au hasard.

Enfant 3 : Radical !

Moi : Une hachette ?

Enfant 2 : T'as accepté. Regarde là : small AXE (petite hache).

Francesca : AB3, c'est quoi ce bordel ?

Moi : Euh, je pensais qu'il parlait du déodorant.

Francesca : Quoi ?

Moi : Ben c'était en majuscules !

Yetch : Mais pourquoi il apporterait du déo dans un— Aïe !

Hentai Cowboy : salon d'artisanat ?

Moi : Bien récupéré.

Yetch : Ça n'a pas de sens.

Moi : Tu joues un Malkavien [clan de vampires connus pour leur folie (NdT)], va falloir t’y faire.

Enfant 2 : J'en touche quelques-uns dans la gueule ?

Moi : Jette les dés.

Enfant 1 : Je pisse sur le bar !

Lando Molari : Les vampires ne pissent pas.

Kid 1 : Et si je dépense un point de sang ?”

Peu après, c’était devenu un véritable chaos. Avec la Mascarade en lambeaux, les trois Brujah déambulèrent dans les rues pour causer d'autres problèmes, peut-être un peu stimulés par des meurtres gratuits relativement faciles.

Hentai Cowboy : “Lady Bishōnen en a assez ! Elle tire sa lame et leur ordonne de se rendre à la justice du Prince.

Enfant 2 : Je lui lance un couteau.

Moi : Lance tes dés.

Hentai Cowboy : Je l'attrape en plein vol.

Moi : Très bien, ça en fait des 10 !

Enfant 3 : Et pendant qu'elle attrape le couteau, je lui tire dessus avec mon magnum 44 Desert Eagle.

Moi : Mon Dieu.

Hentai Cowboy : Alors c'est ça la torpeur…

Enfant 1 : Je m'enfuis et je vole une voiture.

Moi : Ok…

Enfant 2 : J'utilise Puissance pour attraper une plaque d'égout sur un trou d’homme et je la lance aussi fort que possible sur quelqu'un.

Enfant 3 : Mec, c'est la classe, tu as dit trou d’homme.

Lando Molari : J'utilise la discipline Présence pour intimider les deux autres.

Moi : Désolé les gars, vous êtes intimidés par la génialitude vampirique de Lando Molari.

Enfant 1 : Et je lui roule dessus !

Moi : Quoi ?

Enfant 1 : Tu as dit que je pouvais voler une voiture.

Moi : Mais je n'ai…

Enfant 1 : C'est parce que la voiture l'atteint pas encore ?

Moi : (soupir) … Désolé Lando.

Enfant 2 : Maintenant, où est la gonzesse Gangrel ?

Francesca : En train de regarder, horrifiée. Je ne peux pas y croire.

Yetch : Il n'y a jamais de zeppelin invisible quand on en a besoin.

Enfant 2 : Je dépense du sang et je fais jouer mes muscles devant la Gangrel.

Francesca : Pas intéressée.

Enfant 2 : Bon ben j'utilise Présence pour lui faire signe de venir à moi.

Francesca : AB3 !

Moi : Bon, lancez vos dés et regardons ce qu'il se passe.

Francesca : Oh génial. J'imagine que je me précipite vers lui.

Enfant 3 : Pas question. Je l'appelle avec Présence aussi.”

Ils ont joué à une espèce de ping-pong vampirique avec elle pendant quelques tours, tandis que les deux autres membres du groupe essayaient de décoller Lando Molari du radiateur de la voiture.

Yetch : “Mon personnage dit : “Je ne vous laisserai pas continuer à ruiner la paix de mon domaine. VOUS NE PASSEREZ PAS!!!!” Et je prépare quelques sorts Tremere.

Glandeur X : Moi je leur tire dessus et les tue, puis je les re-tue.

Moi : Bien, faites-moi quelques jets de combat.”

Et un échec critique plus tard, la partie se termina avec le personnage de Glandeur X tirant accidentellement dans le dos de celui de Yetch. Je pouvais entendre Guido et l’étudiante sexy glousser dans la pièce voisine, ce qui signifiait que quelqu’un avait trouvé un trésor. Je décidai d’arrêter là la partie.

Moi : “Désolé pour ce soir, les gars.

Glandeur X : Je ne pensais pas qu'il y avait pire que de devoir regarder [le nanar] Le Lac des morts-vivants. J'avais tort.

Hentai Cowboy : Penser que j'ai perdu une soirée de fandub pour ça.

Moi : Je suis vraiment désolé.

Lando Molari : Dès que je me réveille, je vends mon âme au diable pour avoir plus de compétences.

Moi : Tu l'as déjà fait.

Francesca : AB3, si Mark Rein-Hagen [Le créateur de Vampire (NdT)] était là, il te bafferait. Je ne peux pas croire que tu les aies laissés… Hé ! Mes yeux sont plus hauts !

Moi : C’est la honte qui me faisait baisser la tête, je t’assure.

Yetch : Merci pour tout, mec.

Moi : Oh, encore du sarcasme, et de ta part en plus.

Yetch : Non, non. Vraiment. Merci. À chaque fois que tu mènes une partie pourrie, elle devient une démone au lit. Je veux dire, vraiment une démone. T'es le meilleur.

Moi : Oh… Ben amuse-toi bien.

Enfant 1 : C'était une partie géniale ! À quelle heure commence-t-on la semaine prochaine ?”

Voilà pourquoi j'ai commencé à mener mes parties chez moi, mais c'est une tout autre histoire.

Article original : Vampire the Mass Kid Raid

(1) NdT : Un animé dont nous n'assumons en aucune façon les conséquences des recherches que vous ferez dessus. [Retour]

(2) NdT : Le surnom-valise du joueur “sournois et mielleux” fait référence aux personnages Lando Calrissian de Star Wars et Londo Mollari, de Babylon 5. [Retour]

(3) NdT : Burt Ward en V.O., célèbre surtout pour avoir joué Robin dans la série “Paf ! Bing ! Boum !” Batman de 1966. L’auteur raconte qu’un PNJ était devenu un personnage récurrent dans sa campagne, qu’il dut improviser un nom dans l’urgence et que ce fut celui-là qui arriva à ses lèvres. Un joueur étonné fit : “L’acteur ?” – “Bien évidemment.”. Un MJ doit toujours donner l’impression d’avoir tout prévu. [Retour]

(4) NdT : Cette ville de l’État de New-York, ruinée par le déclin du textile, doit à sa police corrompue et à son gangstérisme les surnoms "la ville du péché" et "la ville oubliée de Dieu". Excellent décor pour un Vampire ! [Retour]

Note: 
Average: 7.5 (8 votes)
Catégorie: 
Auteur: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.