Peindre la Scène

 

J’aime que mes joueurs s’impliquent intensément lorsque je maitrise et j’utilise pour cela une panoplie d’outils. Le plus important d’entre eux est une technique très proche de ma manière de mener : Peindre la Scène.

J’ai créé la technique « peindre la scène » en 2016 et je la peaufine depuis. Aujourd’hui c’est une clé de voûte de mes préparations et l’une des choses qui rendent mes parties si stimulantes.

Voici comment ça marche : s’il y a une idée, une image ou un thème particulièrement importants lors d’une scène ou d’une rencontre, demandez aux joueurs ce que leurs personnages voient dans cette scène, qui renforcerait cette idée, cette image ou ce thème.

Voilà quelques exemples tirés d’une vraie partie que j’ai menée :

Scène 1 : la rue principale délabrée d’une petite ville du Kansas dans le bassin de poussièrewiki [zone rendue aride pendant les années 1930 (NdT)] (à une partie de Crossroads Carnival) [JdR propulsé par l’Apocalypse (NdT)].

Question pour inviter à Peindre la Scène :

« Que pouvons-nous voir qui démontre que cette ville, autrefois prospère, n’est plus que l’ombre d’elle-même ? »

Réponse des joueurs :

« Dans la vitrine d’un grand magasin, on aperçoit une robe démodée depuis longtemps. »

« Le parking d’une banque désaffectée sert à un marché aux puces improvisé »

« Sur les murs, il y a encore des affiches annonçant le festival de Noël d’il y a deux ans. »

Scène 2 : le splendide palazzo de Dame Eshrigel (dans une partie de Vornheim grog).

Invitation à Peindre la Scène : « Alors que vous déambulez au sein du palazzo, comment devinez-vous que Dame Eshrigel est une méduse ? »

Réponse des joueurs :

« Il y a un nombre impressionnant de statues de jardin. »

« Le plafond de la salle principale semble dépeindre des milliers de serpents se tordants en une sphère gigantesque. »

« Les murs ne sont pas ornés de miroirs mais de plaques d’un verre noir intensément poli. »

NOTE IMPORTANTE : La technique a un nom un peu trompeur... « Peindre la Scène » suggère qu’on ne s’attache qu’au seul aspect visuel, et qu’on se contente de demander aux joueurs de décrire ce qui entoure leurs persos. C’est faux. Le principe est de creuser des idées. On ne demande pas :

« Que voit ton personnage en entrant dans la fumerie d’opium ? »

Mais :

« Qu’est ce qui rappelle à ton personnage que cette fumerie d’opium est un point de rencontre pour toutes les classes sociales ? »

On peut effectivement poser la première question et même avoir de bons retours, mais la seconde est meilleure : plus complexe, intéressante et centrée sur une idée.

Peindre la Scène mène à nombre de conséquences positives :

- L’activité créatrice des joueurs est concentrée sur un point, ce qui les aide à être géniaux.

- Ils sont bien plus investis car ce sont eux qui décrivent tous les détails classes, pas seulement le Maître du Jeu.

- Les joueurs s’approprient davantage le décor, car ils s’y sont reliés personnellement.

- La charge de travail du MJ est grandement réduite ; en effet les joueurs feront de leur mieux pour rendre la scène captivante.

- Formuler des questions Peindre la Scène pousse le MJ à penser en termes de thèmes et de canevas, ce qui fera de lui le roi des MJ.

Introduire des questions Peindre la Scène de ce type dans votre préparation est très simple. Si vous menez un scénario du commerce, prenez les 4 ou 5 meilleures moments et ajoutez-y ces questions qui renforceront les idées de ces moments.

Ou, mieux encore, prenez les 4 ou 5 moments les plus ennuyeux et ajoutez-y les questions pour les rendre plus vivants. Si vous utilisez un outil comme ma technique 7-3-1 ptgptb [Avant la séance, définir 7 éléments (personnages, lieux, rencontres…), et donner à chacun 3 signes distinctifs et 1 manière de les interpréter (NdT)], ajoutez une question Peindre la Scène pour appuyer un thème ou laisser les joueurs mettre leur touche personnelle (ça devient un 7-3-1-1 j’imagine).

Qu’en est-il des Fronts d’Apocalypse World  ? Trop facile : demandez-vous quelle image ou personnalité vous voulez que Rolfball ait, puis posez une question Peindre la Scène qui explore cette idée.

« Lorsque vous posez les yeux sur Rolfball, comment reconnaissez-vous que ce n’est pas le genre de personne à emmerder ? »

Peindre la Scène est l’aspect le plus distinctif de ma façon de maîtriser. Cette technique, et l’état d’esprit qui l’accompagne, est ce qui enrichit si vite mes parties. Voulez-vous faire passer vos parties à la vitesse supérieure ? Voulez-vous ajouter une richesse et une profondeur thématiques à vos parties ? Voulez-vous être le roi des MJ ? Tenez, voici les clés du château…

Sélection de Commentaires

Itscliffgaming

J’aime vraiment, beaucoup cette idée. J’ai essayé de faire quelque chose de semblable, mais en général je finis par donner tous les détails aux joueurs. J’adore comment cette idée fait que les joueurs non seulement ont leur mot à dire sur les détails « authentiques », mais les implique et les fait réfléchir, au lieu de simplement « jouer à la partie » (…)

Tomer Gurantz

Merci d’avoir élaboré cette proposition géniale. Je l’ai vue à l’œuvre dans tes parties (y compris à celles que j’ai jouées), et j’ai jadis essayé de la reproduire, en tant que MJ. J’ai obtenu des bons résultats, mais parfois mitigés, et j’apprécie que tu montres précisément pourquoi : je ne me concentrais pas assez sur les thèmes et le canevas. Maintenant je m’y attarde davantage.

Avi the Jackal

Jason, est-ce que tu as des conseils sur comment arriver à ces questions motivantes ? Sont-elles différentes selon que je mène ma propre campagne ou que j’adapte un scénario du commerce ?

Réponse de Jason

Des fois je prévois les questions, et d’autres fois je les improvise. La technique reste la même toutefois, je me demande « De quoi ça parle vraiment ? »

Avec des scénarios déjà publiés, je pense que c’est un peu plus facile. Par exemple il y a cette scène dans la chapelle de Death Frost Doom grog où on lit quelque chose comme « Les murs sont couverts de scènes de rituels dépravés. » C’est une question parfaite pour Peindre la Scène : « Quel est le rituel le plus ignoble que vous pouvez voir, peint sur les murs ? ».

Article original : Paint the Scene

Note: 
Aucun vote pour le moment
Catégorie: 
Auteur: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.