Il vous faut un Avocat (ès règles), les mecs !

Critical Miss, le magazine pour les rôlistes dysfonctionnels, présente

Note du Traducteur : Avocat ès règles – rules lawyer en VO ; littéralement “avocat des règles”. Pire qu’un simple “expert des règles”, ce joueur, tel un avocat américain déterrant une jurisprudence dans des tomes poussiéreux, cherche LE point de règles qui lui permettra de les détourner à son profit

Ils étaient quatre à entrer dans le Repaire de Sidion ce jour-là : Yarnn le Puissant, dont l’épée avait occis plus de mille hommes ; Jaccotan le Bâtard, qui pouvait vous soulager de votre bourse, votre vie, ou les deux, sans même que vous vous en rendiez compte; Merron le Sage, quatre-vingts sorts au bout des doigts ; et Parlan le Pédant, qui avait une fois fait fondre une tribu entière d’orcs en larmes avec une critique cinglante de leur stratégie offensive.

Le dragon était magnifique, même aux yeux blasés de Yarnn. Tout au long de ses 9 mètres de long, la peau écaillée pulsait et reluisait du violet au vert puis au violet – à peu près comme le holo-truc sur la carte de crédit de Yarnn, en fait. Tout en lui exprimait la puissance pure. Chacun de ses mouvements proclamait la mort imminente du groupe.

Yarnn avait vu des dragons plus gros, mais c’était sur une holo-vidéo intitulée “La mort d’un groupe de PJ”. Son épée Vise-l’aine chanta lugubrement, mais Yarnn – même Yarnn – avait peur. Le dragon tourna sa tête vers eux, se leva sur ses pattes arrière, et commença à inspirer, une inhalation puissante qui semblait aspirer tout l’air de la caverne, remplie d’écho.

“Oh, merde !” pensa Yarnn. “Une boule de feu.”

Finalement le sifflement obscène du souffle s’arrêta et le silence se fit pendant quelques instants. Soudain, les joues de l’énorme bête se contractèrent, ses lèvres froides se plissèrent, ses poumons éructèrent, une tempête de feu naquit au fond de sa gorge et…

“Tu ne peux pas faire ça !” cria Parlan.

Une inutile bouffée de fumée sortit brièvement des narines du dragon avant de mourir dans l’air froid de la caverne. “Hein ?”

“J’ai dit : tu ne peux pas faire ça !”

Un regard à la fois confus et pathétique s’installa sur le visage du dragon. “Je ne peux pas quoi ?” marmonna-t-il, retombant à quatre pattes.

Parlan s’avança, et agita son doigt devant le museau du dragon. “Tu es un dragon violet, n’est-ce pas ?

– C’est ce que m’a dit ma maman, oui.

– Eh bien les dragons violets ne peuvent cracher de feu ! Seuls les dragons rouges le peuvent…

– Ah oui… ?

– Donc tu n’es pas rouge, n’est-ce pas ?

– Euh… maintenant que tu le dis, non.

– Au moins, c’est clair, annonça Parlan en frappant des mains et en s’éloignant vers le fond de la caverne. Vous pouvez continuer, les gars, ne vous occupez pas de moi.”

Et Vise-l’aine chanta.

Souvenez-vous de ceci : votre MJ est un enfoiré. Oubliez tous les trucs qu’il a pu lancer pour vous dire combien vous devriez lui être reconnaissant.combien il doit s’acharner, juste pour que vous et les autres joueurs puissiez vous amuser.combien il adorerait être joueur, mais quelqu’un doit faire le sacrifice suprême pour que la partie puisse continuer. Tout ça, c’est des conneries*.

* Bon, peut-être que “conneries” est un peu fort et pas 100 % honnête, mais bon, il faut ce qu’il faut pour écrire un article !

Votre MJ est un enfoiré. Une partie de jeu de rôle est simplement une autosatisfaction de son fantasme de puissance, partie dans laquelle il essaie d’établir sa supériorité intellectuelle, spirituelle et affective, sur vous, les joueurs. Pour y parvenir, il va mentir, tricher, vous manipuler et avancer des arguments fallacieux à propos du fait que “les règles ne sont qu’un support pour raconter une histoire”**.

** Une fois encore, en choisissant d’utiliser des mots forts et éloquents comme “mentir”, “tricher” et “manipuler”, nous n’avons peut-être pas été vraiment conformes à la vérité. Un tout petit peu…

Mais souvenez-vous de ceci : les règles ne sont peut-être qu’un artifice frauduleux qu’il utilise pour renforcer l’illusion de son impartialité ; mais c’est une illusion qu’il doit préserver. Ce qui vous permet, de temps en temps, d’utiliser ces règles contre lui.

En bref, une bonne défense en s’appuyant sur les règles peut faire la différence entre la survie et la destruction du groupe.

L’exemple ci-dessus illustrait le cas le plus simple de l’exploitation des règles dans un scénario. Le MJ avait, tout simplement, merdé. Il ne connaissait pas les règles de son propre système de jeu, et vous avez réussi à l’attraper. Une fois pris sur le fait, il ne pouvait que vous donner raison et revenir en arrière. Mais certaines situations ne seront pas toujours aussi faciles à trancher.

Où il est question de Vraisemblance

Yarnn leva l’assiette à son visage et renifla en connaisseur les riches arômes provenant du steak de dragon fumant. “Ahhh”, soupira-t-il joyeusement. Couteau en main il entama le repas, engloutissant gros morceau de viande sur gros morceau de viande, presque sans prendre le temps de respirer.

“Putain ! Tu me dégoûtes !“, aboya Merron qui picorait son propre steak.

– Y’a pas de mal à se faire plai…

La tentative de Yarnn pour parler en mangeant se conclut par un large morceau de viande bloqué dans sa trachée. Il commença à suffoquer bruyamment tout en agitant les bras de façon maladroite. Finalement, quelques trente secondes plus tard, ses collègues se rendirent compte qu’il était en train de mourir, et pas de rire. Alors que Jaccotan fouillait dans le sac de Yarnn, Merron le frappa violemment entre ses larges épaules, pour essayer de déloger le morceau.

Pendant ce temps, à côté d’eux, Parlan s’étendit sur sa couchette, perdu dans ses pensées. Alors que Yarnn et Merron adoptaient ce qui ressemblait à une position érotique homosexuelle, mais qui était sûrement une tentative de Manœuvre de Heimlich, il pensa à voix haute : “Depuis quand les aventuriers s’étouffent à mort sur un morceau de steak ? Je veux dire, est-ce vraiment plausible ?”

L’exemple ci-dessus propose un challenge bien plus délicat pour un Avocat ès règles. Bien sûr, vous pouvez vous en tenir aux scénarios faciles où le MJ a fait une erreur évidente dans sa compréhension des règles, mais ces situations sont généralement rares (à moins que vous ne soyez suffisamment chanceux pour avoir un MJ vraiment merdique).

Il est beaucoup plus fréquent que la vie d’un personnage dépende plutôt d’une interprétation des règles, ou même d’une estimation de la probabilité d’un événement. Pour être un Expert de la règle de haut vol, vous devez apprendre à tourner ces situations plus floues à votre avantage.

Choix du MJ et du système de jeu

Afin de manipuler le jeu en votre faveur, vous devez avoir le bon MJ et le bon système de jeu. Bien que l’ordre n’ait pas spécialement d’importance, intéressons-nous d’abord à la question du choix du MJ.

Choisir le MJ

Les MJ sont comme les juges. Certains laisseront un avocat implacable passer outre leurs décisions. D’autres dirigeront leur Cour d’une poigne de fer et n’accepteront aucun baratin de qui que ce soit. Certains MJ ne veulent pas discuter des règles. Sachez les reconnaître et ne vous y essayez même pas.

Parlan s’avança à l’intérieur du cercle, regarda en l’air et secoua le poing. “Je m’en fiche que tu aies créé cet univers ! Les cercles de pierres doivent être enchantés par cinq mages au moins et…”

Yarnn, sous le choc, contemplait le cercle d’herbe fumante à ses pieds. Ce n’est pas comme si c’était la première fois qu’il voyait la foudre tomber. Sauf qu’en général des nuages, de la pluie et plein d’autres trucs annonçaient son arrivée.

Ce qu’il vous faut, c’est quelqu’un qui préfère les règles au sens commun, et le consensus à ses propres décisions. Quelqu’un qui autorisera une décision collective à outrepasser son verdict initial. Quelqu’un qui dira “Ça a l’air débile, mais apparemment c’est ce que la règle dit…”

De plus, un zeste d’insécurité relationnelle est un avantage certain. Un maître du jeu qui craint secrètement que personne ne l’aime et que tout le monde veut l’éjecter du groupe sera clairement beaucoup plus susceptible de répondre à vos tentatives de persuasion.

Comment repérer une telle personne ? Eh bien, vous pouvez étudier la façon dont il se comporte. Examinez la liste ci-dessous et voyez quels points lui correspondent :

  • Lorsqu’il est joueur, il se lance souvent dans des actions susceptibles de provoquer la mort du groupe de persos. (- 50 points).
  • C’est souvent son perso qui se fait tuer (+ 50 points).
  • Lorsqu’il se lave les cheveux, il applique et rince le shampoing deux fois, parce que c’est ce qui est écrit sur le flacon. (+ 5 points).
  • Il a un casier judiciaire. (- 20 points)
  • Il pense que cet article est à prendre au premier degré et le lit pour s’en inspirer. (+ 30 points)
  • Il triche lorsqu’il joue. (- 30 points)
  • Lorsqu’il a passé son permis de conduire, et que le formulaire demandait s’il pouvait lire une plaque d’immatriculation à 30 mètres, il est vraiment sorti du bâtiment, et s’est mis à la bonne distance pour faire le test. (+ 10 points)

Si à la fin vous atteignez un score (positif) élevé, vous avez sous la main un bon candidat-MJ (dont vous pourrez remettre en cause les décisions).

Des décisions étrangement mauvaises

Une façon facile de déterminer qui dans votre groupe de joueurs habituels pourrait faire un bon MJ à manipuler, est de maîtriser vous-même pendant une partie, mais en prenant des décisions incroyablement mauvaises. Les joueurs qui acceptent ces décisions sans les remettre en cause ou protester explicitement manifestent clairement un respect exagéré des règles et des décisions du meneur, et seraient donc plus susceptibles d’accepter une impitoyable remise en cause de leurs décisions.

Évidemment, une soirée en tant que très mauvais MJ sera aussi la garantie qu’on ne vous demandera pas de maîtriser de sitôt. (Bonus)

Maîtriser comme un branque peut impliquer d’ignorer, voire inverser, les règles de base.

OK Jerry, tu viens de faire un 20 naturel pour attaquer l’ours. Cela impliquerait normalement une réussite critique, mais dans ce cas c’est un échec critique. Tu viens de lâcher ton épée. Elle tombe par terre et se casse en deux.

Ou bien, vous pouvez essayer de créer de nouvelles règles avancées vraiment débiles :

Une odeur fétide assaillit leurs narines alors que Yarnn le Puissant, Jaccotan le Bâtard et Meron le Sage entraient dans la taverne. Ils franchirent la porte ouverte, en quête de bonne nourriture, d’une pinte de bière (et dans le cas de Jaccotan, d’un coup rapide avec l’une des putains qui travaillaient à l’étage).

Yarnn s’approcha du propriétaire des lieux. “Bordel que ça daube ici ! Qu’est-ce que vous avez mis sur le sol, de l’eau d’égout ?”

Avant que le propriétaire ne puisse répondre, un des buveurs de la table voisine se leva et s’approcha de Yarnn. Il puait, et portait une tunique de cuir usée. Il empestait vraiment. “T’as un problème, mon pote ?” demanda-t-il.

Yarnn, en aventurier de niveau moyen qu’il était, regarda l’homme de haut en bas et demanda avec un sourire en coin.

“À qui ai-je l’honneur ?”

L’homme, sans se démonter, répondit : “À moi, Darmok l’Égoutier !”

Voilà qui explique l’odeur, pensa Yarnn en reniflant. L’homme se pencha sous la table et exhiba une pelle au tranchant émoussé.

“Tu sais ce que je fais tous les jours ?”

Yarnn commençait à en avoir ras le bol. Pourquoi ce bouseux n’allait-il pas se faire voir et emmener sa puanteur avec lui ?

“Je tue des rats, continua l’homme sans lâcher sa pelle. Des tas de rats. Plein, tous les jours, depuis quinze ans. Tu sais ce que ça veut dire ?

– Euh… non.

– Ça veut dire que je suis Égoutier niveau 28. Mon pote Jennon est niveau 25, et il n’y a pas un homme à cette table qui n’est pas en-dessous du niveau 15. Qu’est-ce que tu disais à mon ami le tavernier ?”

Yarnn couina une réponse. “On pourrait avoir trois pintes de bières et un sachet de chips au bacon ?”

OK, donc on est tombé sur le mauvais MJ.

Choisir le système de jeu

Certains jeux de rôles se veulent simples et libres de droits, basés sur un système de résolution des actions unique et universel. Évitez-les. La clarté et la simplicité sont les ennemis d’un Avocat ès règles. Remettre en question un système de jeu “simple” dégénère souvent en guerre d’usure, avec des batailles qui s’éternisent sur des questions de vraisemblance (1).

Il vous faut un système qui soit :

  • Complexe
  • Contradictoire
  • Plein de règles optionnelles
  • Qui utilise des tableaux (beaucoup de tableaux)
  • Qui utilise des classes de personnages, avec des règles spécifiques pour chaque classe.
  • Qui inclut plein de suppléments contenant plein de règles supplémentaires.

Il y a quelques systèmes qui me viennent immédiatement à l’esprit et que je pourrais recommander, mais dont j’éviterais de citer le nom par peur de me faire attaquer en justice (2).

Connaître ses règles

Ok, donc vous avez un MJ faible et malléable, et un système de jeu complexe et ceinturé de règles. De quoi devez-vous vous soucier maintenant ?

Pour faire court : connaître le système de jeu. Je ne peux qu’insister là-dessus. Derrière chaque bon Expert se trouvent des heures passées à étudier les arcanes des règles, des suppléments, des éditions avancées que vous aurez lus dans de minuscules chambres lugubres.

Il faut connaître les règles.

Les Royaumes d’Au-Dessus, foyer des Dieux. Un milieu d’après-midi d’un jour éternel. Les Dieux se réunissent pour jouer avec leurs champions mortels. Les participants du jour sont : le Bouffon, seigneur des joies des hommes ; le Guerrier, seigneur des colères des hommes et la Catin, maîtresse du désespoir des hommes.

Le Guerrier se pencha au-dessus du plateau et poussa un tas de pions devant lui. “Je pense que votre champion se retrouve piégé, Maîtresse Catin…”

* * * * *

Le plateau était mince et escarpé, tombant à pic vers une plaine s’étendant à perte de vue sur trois côtés, un groupe de barbares en colère venant du dernier côté. Merron regarda Yarnn.

“… Et tout cela faisait partie de ton plan, ou on peut officiellement déclarer que tu t’es planté ?”

Yarnn marmonna quelque chose d’inaudible, et puis leva les yeux au ciel : “J’ai une idée !”

* * * * *

La Catin exposa son plan. “Mes champions vont sauter du haut de la falaise jusqu’à la plaine en contrebas.”

– Ma dame, se risqua le Bouffon, la falaise fait plus de deux cents coudées de haut [200 coudées correspondent à 90 m, NdT]. La chute leur sera sûrement fatale !

– Non point, cher Bouffon, répondit la Catin avec un sourire en coin, car il me suffit de jeter un jeu d’osselets [Eh oui ! “Les Dieux ne jouent pas aux dés”, comme l’a dit Einstein, NdT] toutes les 20 coudées de chute. Dix lancers en tout, ce à quoi mes champions vont survivre facilement.”

* * * * * *

“Tu es fou ? Cela fait plus de 200 coudées d’à-pic ! On va crever !!

– Meuh non, Merron, on ne mourra pas, je te le jure ! babilla Yarnn, Tu dois juste faire une roulade lorsque tu atterris. Ce sera comme le spectacle en holo-vidéo qu’on a vu. Tu sais : Macho Kassidy et le Kid de la Lune !”

Les barbares étaient maintenant en train de charger, en hurlant des descriptions obscènes du sort qu’ils réservaient aux prisonniers.

Merron agrippa Yarnn par le bras et ils coururent au bord de la falaise. “Et merde…”

* * * * * *

La Catin se préparait à lancer les osselets lorsque le Guerrier l’arrêta en posant une main sur son bras. “Il ne te faut pas dix lancers d’osselets, Maîtresse Catin.

– De quoi tu parles ?

– Il te faut un lancer par chute de vingt coudées, mais c’est cumulatif. À cause de l’accélération de la gravité, tu vois.”

Le Bouffon rajouta son grain de sel d’un ton allègre. “Il te faut donc un lancer pour les vingt premières coudées, deux lancers pour les vingt suivantes, trois lancers pour les vingt d’après…”

* * * * * *

“… et merde.”

Sprotch (3).

Entuber

Le dernier élément dont il faut tenir compte est l’art délicat du bluff (aussi parfois nommé “entubage”). Cette méthode acquiert ses lettres de noblesse lorsque votre connaissance du système de jeu dépasse significativement celle du MJ.

C’est une méthode simple. Mentez. Citez des règles optionnelles obscures tirées du supplément que le MJ a acheté seulement la semaine dernière et qu’il n’a pas encore eu le temps de lire.
Inventez des trucs. Citez des règles tirées d’autres JdR.

Pour finir, considérons d’autres postures d’avocat ès règles…

Un bon Expert finit toujours par se faire repérer. Des MJ particulièrement peu sûrs d’eux peuvent même aller jusqu’à vous bannir de leurs campagnes. Évidemment, rejoindre d’autres groupes peut être une solution, mais comment faire en sorte pour que vous ne soyez pas connu pour vos prouesses d’expertise ?

Avocat ès règles furtif

La défense furtive consiste en gros à cacher vos connaissances des règles. La plupart des maîtres du jeu préfèrent acheter de nouveaux JdR qu’ils seront les seuls et uniques à maîtriser. Les joueurs seront autorisés à lire le “Guide du Joueur”, mais les MJ garderont les trucs de MJ pour eux seuls.

La stratégie à suivre ici est évidente : achetez le “Guide du Maître”, mais ne le dites pas. Lorsque vous citez des règles, faites-le vaguement, comme si vous étiez en train d’essayer de deviner des règles en utilisant le bon sens commun.

Ce qu’il faut faire c’est utiliser un autre magasin de jeux. Vous achetez probablement tous vos livres de jeu de rôle dans le même magasin du coin. Vos collègues joueurs fréquentent probablement la même boutique. Vous êtes connu. Les gens vont parler.

La solution ici est de trouver un autre magasin pour faire vos achats “secrets”. Ne l’utilisez pas pour autre chose. Garez votre voiture au coin de la rue et portez des lunettes noires. Ne traînez pas. Ne papotez pas. Prenez juste votre livre, payez en liquide, et tirez-vous.

Et pour l’amour de Dieu, cachez le livre de règles lorsque vous avez de la visite. (Une bonne méthode de double-bluff est de le garder sous une pile cachée de magazines pornos. Soyons réaliste, si vous trouvez un magazine porno sous le matelas d’un ami, vous n’allez pas vous attarder – vous allez juste commencer à vous foutre de sa gueule à ce sujet de temps en temps.)

Avocat ès règles par procuration

La défense par procuration implique d’utiliser les autres joueurs pour lancer la contestation à votre place. C’est un tour difficile à mettre en place, mais avec quelques notes passées en douce, et des courts briefings alors que le MJ fait sa pause toilette, vous pouvez aller très loin.

Avocat ès règles à distance

Ce n’est pas quelque chose que j’ai personnellement essayé, mais il semble que le développement des téléphones portables connectés à Internet soit une belle occasion de mettre en place une sorte de centre de conseil que les joueurs pourraient contacter, en tripotant fébrilement leur clavier sous la table…

“Centre de conseil et de stratégie rôliste, bonjour. Je suis Robert votre conseiller.comment puis-je vous aider ?”

Quelqu’un veut lancer www.sos-avocat-es-regles.com ?

Article original : What you guys need is a lawyer

(1) NdT : Pour savoir à quoi servent les règles, et les différentes approches systèmes lourds/systèmes légers, lisez Selon mon bon vouloir (ptgptb) [Retour]

(2) NdlR : Chez PTGPTB(vf) personne ne nous lit, donc on a moins peur que l’auteur, et nous recommandons D&D3 qui contient un jeu dans le jeu, où gagnent ceux qui connaissent les règles et savent les optimiser (ptgptb) [Retour]

(3) NdT : Si l’extrait de dialogue entre dieux-joueurs dysfonctionnels vous a plu, retrouvez-les dans le livre Game Night[Retour]

Note: 
Aucun vote pour le moment
Tags: 
Catégorie: 
Auteur: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 

Pour aller plus loin… panneau-4C

Cet article fait partie de l'e-book n°5 Dirty PJ, ensemble d'articles dédiés à encourager la révolution des joueurs contre la tyrannie des MJ!

Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.