Une rapide ovation pour Spirit of the century

Note du Traducteur : dans l’article précédent, – que nous n’avons pas traduit car il était trop spécifique à sa campagne – Steve Darlington parle de l’indispensable part de mystère des personnages de l’univers de Star Wars. Il faut des personnages aux origines inconnues ; c’est l’essence même du jeu, et c’est ce qui rend les PJ si particuliers. Steve décrit ensuite l’invention de son personnage Kyle Peder et de sa planète d’origine Jarinnar…

Dernièrement je vous ai parlé de créer des éléments [inconnus] à Star Wars, de sorte que jouer ressemblerait à regarder un film de Star Wars. C’est, d’une certaine manière, écrire comme un scénariste de Star Wars. Ainsi quand vous prenez le rôle de l’Avatar et de l’Audience [version darlingtonienne des postures LNS (NdT)], il y a du merveilleux dans l’air. Il y a environ six mois, je discutais ici du fait que je n’aime pas les JdR de super-héros dans des univers préexistants, parce que dans les bandes dessinées, le super-héros est l’univers. Il en résultait l’idée de règles pour créer une galerie de méchants (1), les titres de ses aventures précédentes et leurs illustrations de couverture, afin de définir qui vous êtes.

Cependant on trouve une mécanique vraiment impressionnante qui fait déjà cela dans un très bon JdR : Spirit of the Century (grog). On y trouve un système de traits nommé Aspects qui peut être employé pour gagner des points d’intrigue ou être activé pour gagner des bonus (en dépensant des points d’intrigue). Ce n’est pas particulièrement original mais la mise en œuvre est parfaite et élégante.

Ce qui est particulièrement brillant, c’est la manière dont les Aspects sont générés. Chaque joueur crée une ébauche de son personnage, puis écrit le titre du roman pulp [≈ bon marché, roman de gare, populaire (NdT)] dans lequel il est apparu. Ce titre suggère des Aspects. Ensuite, le meneur de jeu (MJ) mélange les titres et les redistribue au hasard aux autres joueurs, qui doivent expliquer comment leur personnage-joueur (PJ) a fait une apparition (guest star) dans ces romans, et quels Aspects supplémentaires leur second rôle a fait exprimer chez le héros (le premier PJ). Ceci entraîne autant une fantastique création de personnages partagée, qu’un lien entre les joueurs ; mais surtout, cela crée littéralement le sentiment de la synthèse, dont nous parlions plus haut.

Assurer la distribution, les couvertures et la commercialisation, comme M. Craig Oxbrow (2) et d’autres font pour leurs parties de Buffy RPG est une autre voie, mais il s’agit jusqu’ici d’une règle non encore gravée dans le marbre d’un système de jeu. Que Dieu nous aide si un jeu exige de nous de créer des héros de séries télé d’action aussi bons que ceux de Craig !

Toutefois, ces idées apparaissent à certains comme “éloignées” du jeu lui-même ; le truc sympathique au sujet des titres des romans populaires (et la galerie des méchants) est qu’ils ne nous emportent pas forcément bien au-delà du texte, parce que les super-héros savent qu’ils ont une liste d’adversaires maléfiques ; et c’est une convention de base du genre pulp, que les héros savent que des livres racontent leurs exploits.

Je suppose que pour Star Wars, ce serait un mélange des deux mécanismes. On pourrait ne pas distribuer les titres des livres dans lequel vous êtes apparu, mais seulement les livres où vous apparaîtrez une fois le premier film sorti, quand les livres raconteront votre histoire passée pour les fans qui en salivent d’avance [et se jettent sur tous les produits dérivés]. Déjà, les fans savent que Kyle Peder porte un foulard à l’épaule, car c’est un vêtement commun sur la planète de Jarrinar dont il est originaire. Dans l’Encyclopédie illustrée des orphelins de la Force (nom de la campagne), nous pouvons voir que le rose distinctif indique son statut politique. Mais tant que les fans ne liront pas Kyle Peder : L’Alliance brisée et Kyle Peder : Le Terroriste de Trandosha, ils ne connaîtront jamais sa biographie complète.

En outre, Terroriste de Trandosha fait un super Aspect pour SotC ! Je sais que beaucoup de personnes jouent à Spirit of the force [une adaptation de SotC pour Star Wars, développée sur le forum de RPGnet (NdT)], je me demande s’ils se sont assurés que les noms de leurs Aspects étaient bien tirés de titres terribles de romans dérivés écrits à la va-vite ?

Nous ne pouvons que l’espérer.

Pour plus d’informations sur le très bon jeu Spirit Of The Century, le système de jeu entier est disponible gratuitement ici : http://www.crackmonkey.org/%7Enick/loyhargil/fate3/fate3.html#phase-3-novel NdT : Traduction de l’extrait en question ci-dessous.

Article original : A small shout out to SotC

Afin de mieux appréhender les éléments développés par Steve Darlington, nous vous proposons ci-dessous une traduction d'un extrait de Spirit of the Century. Cette traduction ci-dessous (et seulement elle) est libre de droits dans les conditions de l’Open Game License v1.0a telle qu’elle est décrite ici, en ajoutant le nom du traducteur : Grégoire Diet.

Extrait de Spirit of the Century (OGL SRD)

2.8 Phase 3 : le roman

La phase trois est le premier roman pulp dans lequel le personnage tient le rôle principal ! Chaque joueur doit proposer un titre pour le roman dont son personnage est le héros, comme dans les vieux pulps. Le modèle est le suivant :

Nom du personnage (contre/ dans…/ et) quelque chose d’aventureux !

Par exemple, Diego MacKinnon et La Toile de l’araignée ; ou Drake Devlin dans… Le Jeu de la rédemption seraient parfaits.

Ensuite, chaque joueur doit inventer une histoire en rapport avec le titre. L’histoire n’a pas besoin d’être très détaillée – en fait, elle ne devrait pas être plus longue que le résumé sur la quatrième de couverture.

2.8.1 Les règles du joueur

  1. Notez le titre et l’accroche (blurb) de 4e de couverture (quelques phrases tout au plus) pour décrire le roman de votre personnage. Ne couchez pas par écrit tous les détails (vous découvrirez ci-dessous pourquoi).
  2. Notez deux aspects qui d’une manière ou d’une autre sont en rapport avec les événements du livre. (Vous pouvez différer cette étape, en attendant de voir les directions que prennent les prochaines phases, et vous choisirez les aspects à la fin).

2.9 Phase 4 : la vedette invitée (guest star)

Au début de cette phase, le MJ note tous les titres des livres sur des feuilles de papier séparées ou sur un ensemble de fiches, mélange la pile, et les pose en face des joueurs. Si un joueur reçoit son propre roman, il devra l’échanger avec la personne à sa droite jusqu’à ce que chacun ait un titre qui ne soit pas de sa conception. Le titre du livre qu’un joueur détient maintenant est un roman dans lequel son personnage a joué un second rôle. Pour chaque fiche, les joueurs impliqués (le joueur qui a créé le livre, et le joueur qui vient juste de recevoir la fiche du livre) devront discuter de l’histoire, et ajouter une ou deux phrases à la description du roman, qui reflèteront l’aide apportée par le personnage secondaire.

2.9.1 Règles pour les joueurs

  1. Inscrivez une ou deux phrases supplémentaires à la description du roman pulp dans lequel vous apportez votre aide.
  2. Notez deux aspects qui d’une manière quelconque sont reliés aux événements du roman (là aussi, vous pouvez différer ce choix).

2.10 Phase 5 : la vedette invitée

La phase cinq est identique à la phase quatre, avec pour seule contrainte, qu’aucun personnage ne peut figurer deux fois dans le même roman.

2.10.1 Règles pour les joueurs

  1. Ajoutez une phrase ou deux à la description du roman pulp dans lequel vous jouez un rôle secondaire.
  2. Notez deux aspects qui, d’une manière quelconque, ont un lien avec les événements du roman.

2.11 Ajouter de nouveaux personnages par la suite

Les joueurs qui rejoignent le groupe après la session initiale de création des protagonistes, devront trouver des volontaires pour être accueillis au sein des livres des joueurs initiaux (cependant, les volontaires n’obtiendront pas d’aspects additionnels). Ils devront également sélectionner deux livres dans lesquels ils souhaitent apparaître.

Exemple :

Phase trois (votre roman !)

Titre : Diego Mac Kinnon et la Toile de l’araignée

Invités vedette : Drake Devlin, Maggie Honor

Événements : Pendant que notre héros traverse d’un pas lourd les terres déchirées par la guerre d’Europe de l’Est, espérant trouver des traces de son camarade perdu de vue depuis si longtemps, il découvre les signes d’une vaste conspiration. Tombant sur un faisceau d’indices, il réveille le prédateur affamé dans son antre. S’échappant en train, en bateau, et en avion, pourra-t-il devancer les forces désireuses de redessiner la carte du monde ? Et qui est le sinistre groupe Khronos dont les messagers le contactent via des boîtes à musique ? Qu’en est-il des rumeurs d’une nouvelle machine de guerre dévastatrice, aux nombreuses pattes, aperçue dans les forêts sibériennes ? Diego manque d’un cheveu la capture de l’infâme Drake Devlin, mais se trouve bientôt sur la piste du cœur même de la conspiration du groupe Khronos.

Premier aspect : Tombe toujours à pic

Deuxième aspect: Détective errant

Phase quatre (les autres aventures) (3)

Invité vedette dans : La Lutte pour construire Zeppelin City

Événements : Éprouvé par sa confrontation en Sibérie et proche de la mort suite à cela, Diego s’est embarqué secrètement sur le grand dirigeable L’Infatiguable. Heureusement pour lui, l’air raréfié des hautes altitudes a facilité son rétablissement. À son réveil, il constate que l’aéronef a joint une armada indépendante. Inquiet que la flottille puisse constituer une flotte de guerre, Diego rejoint les équipes de construction qui relient ensemble les grands aérostats. Tandis que les schémas et les consignes de travail passaient entre ses mains, il commence à comprendre le plan d’ensemble de Zeppelin City, la Ville Volante. Bien que transporté par la beauté de cette création, il devine des failles dans la construction de cette tour d’ivoire. C’était une ville belle, bâtie pour être admirée et brandie par les puissants, qui offrait peu aux vulgaires prolos. Comme tous les ensembles en mouvement, elle pourrait être détruite par un simple coup soigneusement placé. Ou, une modification plus subtile…

Premier Aspect : Tenir à la vie par un fil

Second Aspect : Mon fidèle harpon de vagabond

Phase Cinq (Autres Aventures)

Invité vedette dans : Gerald Carter – l’Héritage

Événements : Vivant à la dure dans la partie basse des quais, Diego est témoin d’un meurtre cruel. Incapable de laisser le crime impuni, il traque le tueur. Tirant profit de sa connaissance de la ville, il file les coupables. Ses investigations le mènent finalement à Clyde Cummings, un bon à rien à l’affût de la fortune de Carter. Diego aide Carter à contrecarrer l’abominable plan.

Premier Aspect : “J’ai construit cette ville, je la connais donc mieux que personne.”

Second Aspect : Protecteur des citoyens

(1) NdT : Pour l’auteur, le super-héros est défini aussi par qui sont ses ennemis. Que serait Batman sans le Joker ? Et quel intérêt aurait le combat entre Batman et Lex Luthor (l’ennemi juré de Superman) ? Même s’ils partagent le même univers, ils n’ont pas d’historique commun. [Retour]

(2) NdT : Craig Oxbrow a posté une campagne de Buffy de 181 pages. Il y décrit ses PJ, PNJ, scénarios, dessine les jaquettes pour chaque saison, etc. Rien dans les règles de ce JdR n’oblige Oxbrow à faire un si gros travail : il fonctionne comme ça et personne n’est obligé de faire de même. [Retour]

(3) NdT : Cette autre aventure ne suit pas les étapes ci-dessus, puisque le héros principal de ce roman où Diego ne fait qu’une apparition n’est même pas mentionné ! Mais le résumé est beau quand même. [Retour]

Note: 
Moyenne : 9 (1 vote)
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.