Offrir plus de diversité chez les prétirés et les PNJ

Les PJ

La semaine dernière, j’ai reçu un message d’un ami. Il commençait à préparer d’une partie pour une convention l’année prochaine et il me demandait des conseils. Son dilemme était qu’il voulait animer une partie de Hollow Earth Expedition grog (HEE) fidèle aux années ‘30 tout en permettant à des joueurs et des joueuses d’origines variées d’incarner des personnages compatibles.

Parcourant les personnages-joueurs archétypes du livre [une des étapes de la création des PJ (NdT)], il n’arrivait pas à trouver des moyens d’inclure des personnages féminins crédibles dans la période très phallocrate de l’entre-deux guerres.

Lorsque j’ai écrit l’article gnomestew (en) sur les personnages genrés dans les JdR, j’ai mentionné qu’il était encore trop fréquent que lors des conventions, les MJ viennent à la table avec seulement des personnages prétirés masculins. Bien que ce ne soit certainement pas aussi fréquent maintenant que ça l’était à la fin des années ‘80, lorsque j’ai commencé à jouer. Ce n’est pas rare encore de se retrouver avec peu de personnages féminins intéressants.

Nous jouons à de nombreux JdR qui encouragent une approche égalitaire des personnages mais certains MJ ou joueurs oublient d’amener cette variété à la table.

Au crédit de mon ami en tant que MJ extraordinaire, il obtient souvent une table de joueurs réguliers, dont beaucoup de joueuses. Ainsi il est bien conscient de la nécessité d’un éventail varié de prétirés. Mais en cherchant à rester proche de la réalité historique, il n’arrivait pas à proposer des personnages féminins intéressants, qui ne soient ni anachroniques, ni hors contexte.

Hollow Earth Expedition encourage la création de personnage autour d’archétypes, aussi je les ai vite parcourus, en proposant différentes idées de PJ à mon ami :

  • Aventurière : Inspirez-vous de Marion Ravenwood wiki des Aventuriers de l’Arche Perdue. Elle se débrouille bien dans les concours de boisson et botte les fesses des Nazis.

  • Célébrité : Presque trop facile : [l’actrice du film King Kong (1933)] Fay Wray wiki crie pour attirer votre attention, mais vous pourriez aussi ajouter un coup de théâtre avec une chanteuse comme Joséphine Baker wiki (1).
  • Chasseuse : C’est sûr, la première pensée qui vient est le stéréotype du « chasseur de gros gibier », mais qui peut dire qu’une péquenaude d’un bled paumé avec un fusil de chasse et des yeux perçants n’est pas aussi qualifiée ?
  • Doctoresse : Quid d’une infirmière qui a plus de compétences que ses homologues masculins mais qui n’a pas eu la chance d’obtenir le diplôme ?
  • Exploratrice : Donnez-lui un peu d’indépendance par rapport à Tarzan, et Jane Porter (dans les nombreuses interprétations de Tarzan) pourrait facilement rentrer dans cette catégorie (2).
  • Femme d’affaires : La dernière fois que j’ai joué à Hollow Earth Expedition, j’ai pris cet archétype comme un défi et créé une mondaine mettant sur pied une expédition pour retrouver son fiancé perdu (il était à ce moment-là en train de collaborer avec les Nazis, le salaud !)
  • Ingénieure : Je pourrais facilement imaginer une brillante jeune femme luttant pour être reconnue pour ses propres réalisations plutôt que de rester dans l’ombre d’un père célèbre.
  • Journaliste : Deux mots : Lois Lane wiki.
  • Missionnaire : L’Union Chrétienne des Femmes pour la Tempérance wiki fut un acteur important durant la période de la Prohibition couverte par HEE. Si cela ne convient pas, inspirez-vous de Katherine Hepburn dans l'Odyssée de l'African Queen wiki.
  • Pilote [Ajout du traducteur (NdT)]: Amélia Earhart wiki, première femme à traverser l’Atlantique et détentrice de plusieurs records.

  • Scientifique : Allez sur Wikipédia et cherchez « femme scientifique » et la première liste devrait vous fournir plus d’inspirations qu’il n’en faut pour quiconque.
  • Soldat : Quid des résistantes luttant déjà contre la menace nazie ? Ou comme m’a suggéré un autre ami, quid d’une infirmière qui prend les armes pour défendre ses patients ?
  • Universitaire : La bibliothécaire studieuse peut être inestimable dans une aventure où les PJ auront à fouiller de veilles ruines.

En tant que joueuse qui joue essentiellement des personnages féminins, je réfléchis toujours aux manières de créer des personnages féminins forts et intéressants qui rentrent dans des archétypes considérés comme masculins. Lorsque je mène une partie en convention, mes prétirés sont toujours un mélange égal de personnages féminins et masculins, ou de personnages qui peuvent s’ajuster aux deux genres.

Là où je dois m’améliorer, c’est dans la création de personnages de cultures différentes de la mienne. Les joueurs et joueuses n’ont pas besoin d’un reflet d’eux-mêmes dans les personnages incarnés ; mais ça peut être sympa d’avoir une sorte de familiarité, ou auquel s’identifier. Puisque, heureusement, tous les joueurs et joueuses ne sont pas comme moi, j’aime chercher à fournir une diversité de personnages.

Les PNJ

L’idée d’une diversité de personnages peut aussi s’appliquer aux PNJ que nous interprétons en jeu. Il est facile de tomber dans les stéréotypes et les clichés qui sont familiers, mais ces stéréotypes sont plats et très homogènes. Le barman amical, le forgeron sévère, le politicien obséquieux, le flic de patrouille assidu, le commerçant bavard. Bien sûr, ils sont une antisèche que chaque MJ doit avoir dans sa trousse à outil mentale, mais nos parties pourraient être bien plus texturées si nous prenions un instant pour ajouter un peu de variété et de saveur aux PNJ que les joueurs et joueuses rencontrent.

J’imagine que la conversation avec mon ami l’a aidé parce qu’il est revenu peu après avec quatre concepts différents de personnages féminins, qui s’ajustaient parfaitement à l’univers et à la partie qu’il préparait. Chaque panel de personnages n’a pas besoin de représenter un arc-en-ciel de diversité, mais c’est bon d’apporter un peu de diversité à la table pour la grande variété de joueurs et joueuses que vous pourrez rencontrer (3).

Addendum : Lorsque j’ai publié l’article, je n’ai pas eu la chance de le mentionner clairement par son nom, mais le MJ dont je parle est Ed Rollin qui anime pour Matinee Adventures, un groupe qui joue principalement à la convention Origins, mais aussi à d’autres conventions. Si vous avez la possibilité de jouer avec eux, je vous le recommande chaudement. Ce groupe de MJ ne déçoit pas.

Quelle expérience avez-vous eu avec les PNJ et les prétirés lorsque vous avez varié les attentes et apporter un peu de diversité à la table ?

Sélection de commentaires

Clawfoot

Ces temps-ci, chaque fois que je fournis des personnages prétirés pour une partie, je ne me soucie pas de définir le genre, la couleur de peau ou la culture sur la fiche de personnage. Je ne définis pas la race, mais si c’est un monde de fantasy, je dois indiquer si c’est un elfe, un nain, un humain ou une autre race. Et je ne définis jamais la sexualité. La feuille de personnage fournit les caractéristiques, les compétences, les mécanismes du personnage, quelques phrases sur son histoire (en restant neutre) et sa personnalité.

Le reste est à la charge du joueur ou de la joueuse. Si lui ou elle veut choisir l’ancien catcheur professionnel gros et coriace et décide que c’est une femme – et bien, vas-y ! Je suis sûre qu’il y a des ligues de catch professionnel féminines dans chaque époque (même si elles étaient clandestines). Et puis vous savez, même s’il n’y en avait pas, maintenant il y en a eu, dans cette partie au moins.

S’ils choisissent le prétiré « rougissant soignant timide » et me disent qu’il est noir ? Absolument ! Un odieux pilote contrebandier ultra chatoyant et sûr de lui qui est en fait une japonaise ? Vas-y donc ! Le mondain à la mode qui déteste se salir les mains, et qui est latino ? Pourquoi pas ?

Est-ce que ça signifie que vous pourriez vous retrouver avec un groupe de quatre femmes et un homme dans un univers sexiste ? Ou avec aucune personne blanche dans un environnement extrêmement dominé par les blancs ? Absolument ! Cela va soulever quelques obstacles supplémentaires mais pourquoi diable serait-ce un problème ?

Réponse d’Angela Murray

Je l’ai fait avec mes prétirés de Dr Who grog. Ils avaient chacun une histoire et une personnalité propre (dus aux Avantages et Désavantages) mais les noms, âges et genre étaient à la discrétion des joueurs et joueuses. L’exception fut le seul personnage dont j’ai indiqué le genre est « l’Historien » qui généralement devait être un homme puisqu’il avait vraiment combattu pendant la première guerre mondiale.

C’est toujours intéressant de voir quelle direction les joueurs vont donner aux personnages. « L’Artiste » convient autant au hipster enchaînant les clopes qu’à l’enfant illégitime évaporé « flower power »

Le personnage indéfini, ouvert, ne marche pas avec chaque partie, toutefois. C’est particulièrement le cas si vous menez une partie où les relations et les liens entre les PJ sont une partie intégrante du jeu. À ce moment-là, vous devrez définir le personnage un peu plus concrètement.

Scott Martin

J’utilise normalement le même subterfuge que Clawfoot et laisse nom, race et genre à la discrétion des joueurs sur mes prétirés. Ceci dit, quand je construis des prétirés avec une histoire plus détaillée ou des interactions tangibles, j’essaie de diversifier l’équipe.

J’aime ta liste d’exemples féminins ci-dessus. Alors que les années 1930 étaient l’époque la moins progressiste, c’est réjouissant de voir combien d’interprétations différentes existent pour jouer des femmes dynamiques et plaisantes à jouer.

Black Campbell

Stop ! Point historique !

Des années 1910 jusqu’après la Seconde Guerre Mondiale, les femmes ont connu une progression importante de leurs possibilités d’entrer dans le monde du travail ; mais les types de personnes extraordinaires telles qu’on rencontre dans les univers pulp étaient, étonnamment, très probables. Particulièrement dans certains domaines « ouverts » à l’entreprenariat : la science et l’université furent des spécialités où les femmes réalisèrent des percées importantes, mais dans les nouveaux domaines de l’aviation, des courses ou cascades automobiles (ou de moto), les femmes étaient très présentes.

Depuis l’extra-ordinaire Bessie Coleman wiki (qui était noire), la flamboyante [aviatrice] Jacqueline Cochran wiki (qui plus tard enterrera le projet d’équipe d’astronautes féminines Mercury 13 wiki….)

 jusqu’à la plaisante et marrante Pancho Barnes wiki — les femmes était à l’avant-garde de l’aviation ; jusqu’à Bessie Stringfield wiki, la célèbre Dot Robinson causette et les sœurs Van Buren wiki (en) qui reculèrent les limites en moto, et regarder Violette Morris wiki — boxeuse, coureuse automobile et faisant le coup de poing contre les Nazis (4). Je peux citer une douzaine de femmes de science et exploratrices dans les seules années 1930.

 Le truc avec n’importe quel univers historique, quel que soit le degré de vraisemblance que vous cherchez à maintenir, c’est que les PJ sont extra-ordinaires… ce sont des personnages qui rejettent les conventions ou qui les utilisent à leur avantage.

Réponse d’Angela Murray

Quels exemples fantastiques, et je n’en connaissais même pas certains ! Je vais explorer Wikipédia plus tard à leur sujet.

L’aspect compliqué des campagnes historiques est de trouver l’équilibre entre l’esprit de l’époque et les sensibilités modernes des joueurs et joueuses. Je veux que les personnages soient extraordinaires, mais je veux aussi qu’ils existent dans le cadre du jeu. Si nous ne sommes pas attentifs en tant que MJ, les PJ peuvent donner l’impression d’être des voyageurs temporels qui débarquent dans cette période, plutôt que les personnages qui la traversent. J’ai déjà assisté à ça dans des parties d’un JdR à l’époque victorienne. Et c’est toujours un peu décevant.

Réponse de Black Campbell

C’est vrai, mais si tu as de bons joueurs coopératifs, ils pourraient être disposés à mettre de côté leurs sensibilités et celles de cette période. Ainsi peut-être qu’un gentleman dans un univers de science-fiction victorienne puisse aspirer à protéger « la sensibilité » d’un personnage féminin, qui en retour ne s’émeut pas de voir des sauvages nus ; une agente de la Guerre Froide pourrait avoir comme mission de surveiller le bâtiment pendant que les agents masculins effectuent un raid sur la base ennemie… puis l’agente la contourne et arrête les méchants qui s’enfuyaient. On peut encore l’appeler « bébé » ou « chérie » mais toujours la respecter ; c’était juste la façon dont ils parlaient à l’époque.

De même, peut-être que vous menez une partie dans une période où le racisme est de rigueur. Un exemple de comment gérer ce sujet pourrait être [le film fantastique] L’Ombre et la Proie wiki [qui se passe au Kenya en 1898]  où le personnage principal masculin blanc traite toujours les autochtones comme décor, sauf ceux avec qui il s'est lié d'amitié — ce pourrait être un exemple historiquement exact pour illustrer comment des PJ de différentes ethnies réagiraient les uns envers les autres.

Les personnages blancs dans des univers étrangers pourraient se retrouver être la cible d’un racisme peu subtil en retour. J’ai utilisé ce procédé dans ma campagne à Shanghai des années trente — il y avait une tension raciale extrême entre les personnages chinois et américains, même s’ils s’appréciaient et se respectaient mutuellement.  Le PJ gangster anglo-chinois rencontrait la pire attitude de la part de la population chinoise ; les Occidentaux le traitaient avec bien plus de respect, il pouvait « passer ».

Aaron Ryyle

Merci pour cet article. Je suis dans le processus de finition d’un Monde des Ténèbres (contemporain) proposé pour une convention régionale dans quelques mois. Et je vais fournir des prétirés - les joueurs et joueuses peuvent aussi venir avec leur propre personnage, mais je m’attends à ce que la plupart ne créent pas un personnage complet pour une unique partie de convention.

Je veux offrir six options pour une table de cinq. La moitié des prétirés seront des femmes et au moins deux ne seront pas blancs. Chacun aura des liens avec l’aventure intégrés dans leur concept ou dans leur historique.

Voilà ma question : pensez-vous que je doive m’attendre à des refus de la part des joueurs qui se sentiraient obligés de jouer une ethnie ou un genre avec lesquels ils ne s’identifieraient pas (style « hé ! Je dois jouer une fille ? Je ne veux pas jouer une fille ! »)

Évidemment, ma première impulsion est de dire que ce genre de réponse sera malvenu (bien que je ne le dirais jamais aussi nettement). Mon argument plus raisonnable est qu’un tel type de personnage offre aux joueurs l’opportunité de jouer un rôle qu’il ou elle n’aurait pas choisi autrement.

De plus, dois-je m’attendre à d’autres problèmes, et si je maîtrise avec ce genre de réaction, comment devrais-je y répondre? Je ne veux pas cautionner implicitement le sexisme ou le racisme (et j’éviterai soigneusement les clichés potentiellement offensants, comme l’article le recommande) D’un autre côté, je veux que les joueurs et joueuses s’amusent !

Réponse d’Angela Murray

Je ne pense pas que tu auras des oppositions. Si tu en as, ce pourrait être de la part d’un joueur un peu moins mature ; mais j’ai joué dans pas mal de conventions ces dernières années et je n’ai jamais vu quelqu’un visiblement bouleversé de devoir choisir un personnage du sexe opposé. En fait, tu pourrais être surpris par le nombre de mecs qui veulent ou cherchent à jouer un personnage féminin. J’ai joué à des parties où je me suis retrouvé avec un personnage masculin parce qu’arrivée en retard, et tous les mecs avaient choisi les personnages féminins.

Je trouve qu’il y a deux types de joueurs lorsqu’arrive le moment de choisir un prétiré en convention. Ceux qui se jettent immédiatement sur ce qu’ils désirent et ceux qui sont en retrait et prennent ce qui reste.

En ce qui concerne les personnages créés par les joueurs, prend le temps de bien les regarder avant de les accepter dans l’aventure. J’ai vu certaines parties dériver parce que le MJ acceptait que les joueurs amènent leur propre personnage sans les examiner attentivement et se rendre compte que le PJ était trop ou trop peu puissant. D’habitude les prétirés sont bien équilibrés et fonctionnent dans le groupe, et le fait de rajouter un PJ bidouillé peut vraiment déstabiliser la dynamique [de groupe].

Bonne chance avec ça !

Article original : Diversifying PreGens and NPCs


(1) NdT : J. Baker ne fut pas seulement une star du Music-Hall mais aussi espionne pour la Résistance en France et activiste pour les droits civiques aux Etats-Unis… [Retour]

(2) NdT : Wikipedia donne une liste de femmes aventurières et exploratrices. Chacune pourrait faire l’objet d’un film… [Retour]

(3) NdT : ajoutons que les chocs culturels sont en eux-mêmes un moteur d’intrigue, de situations comiques et de roleplay ; pensez à Star Trek et son mélange recherché d'ethnies et de pays d'origine (Chekov est originaire de Leningrad…). [Retour]

(4) NdT : Petite erreur de Black Campbell : Violette Morris se compromit en fait avec Vichy et l’occupant wiki. Bon ça montre que cette période de bouleversement offrait des opportunités variées… [Retour]

Note: 
Moyenne : 8 (3 votes)
Catégorie: 
Auteur: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.