Mon premier système d'expérience

ou “Bon sang, ce que mes joueurs étaient nuls”

J’ai passé la majeure partie de l’année à fouiller mes vieux cartons, dans lesquels j’ai entassé presque tout ce que j’ai jamais possédé. C’est d’autant plus vrai pour les jeux de rôles. Au lycée et à l’université, je passais le plus clair de mon temps à créer des personnages de JdR, à écrire leurs histoires personnelles, des règles, des aventures. Et de temps à autre, je menais une partie à problèmes. La liste qui suit fut ma première tentative de créer un système d’expérience pour les choses qui vous en feraient perdre. Ça ressemble, bien évidemment, à un énorme appel au secours ; c’est aussi une liste des choses que je n’aimais pas et qui n’arrêtaient pas d’arriver dans les parties…

  • Être ennuyeux
  • Attendre que le MJ fasse quelque chose (dire que son personnage attend jusqu’à ce qu’il arrive quelque chose)
  • Être très stupide
  • Ne pas prendre de précautions
  • Abuser des règles à son avantage
  • Se disputer entre joueurs
  • Rater les indices évidents
  • Sombrer dans le mélodrame
  • Ignorer les occasions d’interpréter son rôle
  • Ne pas jouer son personnage
  • Flirter avec la mort
  • Mettre les autres en péril
  • Oublier l’univers (par exemple : un monde médiéval)
  • Gaspiller les ressources
  • Gaspiller les sorts de soin
  • Être trop violent ou querelleur
  • Faire étalage de son pouvoir ou l’utiliser à mauvais escient
  • N’aider ni les faibles, ni les innocents
  • Être une poule mouillée
  • Fuir le danger
  • Ne pas jouer selon son alignement !! (ça mérite deux points d’exclamation)

Article original : My First Experience System, or God, My Players Sucked

Note: 
Moyenne : 8 (1 vote)
Catégorie: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.