Le rêve devenu réalité

Quand j'étais petit, les jeux étaient différents. Asseyez-vous, jeunes gens, que je vous raconte cette histoire.

Le seul endroit dans ma ville où l'on pouvait acheter autre chose que le Scrabble, c'était dans une boutique appelée Napoleon's Military Bookshop. On y vendait du AD&D, uniquement du AD&D et seulement 5 livres de la gamme. Aucun d'entre eux n'était accessible à mes faibles moyens. On y trouvait aussi Talisman wiki et quelques livres de Palladium grog, toujours inabordables.

Talisman et ses suppléments

J'ai acheté la boite rouge de la gamme D&D BECMI (1), qui s'arrête au niveau 3. Lorsque je me suis senti prêt à passer à l'Expert Set, ce dernier n'était plus publié. Pour obtenir Teenage Mutant Ninja Turtles grog [TMNT - Le JdR des Tortues Ninjas], j'ai demandé à ma mère de photocopier illégalement chaque page une à une à son travail pendant sa pause du midi (2) .

Acheter des jeux de rôle, c'était comme collectionner des timbres. C'était rare et cher, seules quelques petites boutiques étranges en vendaient et personne ne pouvait les acheter. Enfin, pas moi, en tout cas. J'ai fini par avoir Talisman pour mon anniversaire, mais un ami a ensuite reçu toutes les extensions, donc on a surtout joué avec sa version. J'ai économisé pour m'acheter les livres de TMNT que je pouvais trouver, quand j'en trouvais. Ils étaient bien plus précieux que l'or et bien plus chers. Et tout cela n'avait pas de sens ; c'était comme fouiller dans des cendres pour reconstituer un trésor.

  • Ici, un scénario pour un jeu qu'on n'avait jamais vu ;
  • là, un reboot d'un système de règles dont on n'avait jamais entendu parler,
  • les règles de véhicules pour TORG grog,
  • les règles pour figurines de Paranoia grog,

...tout ça sans aucun contexte.

Je m'intéressai aussi aux jeux de société qu'on pouvait trouver dans les supermarchés, mais eux aussi étaient bien trop chers et emballés sous plastique, ce qui m'empêchait d'avoir accès à leurs secrets. Je passais des heures dans les allées du magasin à les regarder, mon désir ardent de les posséder jamais assouvi. J'allais à des bibliothèques qui avaient un jeu – un seul – pour apprendre que je ne pouvais pas l'emprunter, car je n'habitais pas dans les environs. Essayer de mettre la main sur un jeu de plateau, c'était comme essayer d'avoir la vignette de collection ultra-rare d'un joueur de baseball, mais pour un sport dont personne n'avait jamais entendu parler comme le vigoro [un sport proche du cricket, pratiqué en Australie (NdT)].

Et même si je parvenais à en obtenir un, personne ne voulait vraiment y jouer avec moi. Ma gentille famille, merci mon dieu, acceptait de se prêter au jeu, mais ce n'était pas la même chose que de jouer avec des gens qui s'y intéressaient vraiment.

Aussi, j'ai eu ce rêve, vous voyez. J'ai trouvé une solution.

Un endroit. Un club. Un dans chaque centre-ville. Un endroit où l'on pourrait jouer aux jeux de plateau et aux JdR. Cela serait une grande salle, avec seulement des rangées de tables. On devrait juste payer un abonnement annuel pour venir, ou payer à la séance.

Et, voici la partie la plus extraordinaire et la plus incroyable de ce rêve : il y aurait des étagères. Elle seraient remplies de jeux de plateau et de JdR du sol au plafond et, chaque fois qu'on en aurait envie, on pourrait les sortir des étagères, les lire et y jouer.

Autant qu'on voudrait.

Dans un endroit calme et sûr, rempli de tables.

Et on pourrait jouer.

Avec d'autres gens.

Mais c'était juste un rêve. Tout cela n'était que dans ma tête, à côté de « avoir une île, juste pour moi et une centaine de chiens » et « gagner un Oscar pour ma performance en tant que Tanis dans les films épiques de la série Dragonlance wiki (dont je serais aussi le réalisateur) ». Il n'y avait aucune chance que ça se réalise.

série Dragonlance

Pour être honnête, encore aujourd'hui, je ne joue pas autant que je le voudrais. Mais ce rêve-là ? Il est devenu à 100 % réalité, dans les moindres détails.

Et c'est vraiment trop dingue ! Voir des choses dont on rêvait enfant, se produire… C'est comme découvrir que Batman existe vraiment. Ou rencontrer [l'auteur de romans de science-fiction et de fantasy] Tad Williams wiki. Ce que j'ai fait sur Facebook. On discute souvent, lui et moi.

Je ne suis pas en train de me la jouer faux modeste. Ça me perturbe. C'est comme regarder quelque chose qu'on croit être une illusion, alors que non.

J'imagine que, pour les personnes plus jeunes que moi, ça doit sembler étrange. Et sans doute aussi pour les personnes plus âgées ou du même âge que moi. Je n'ai pas grandi dans une communauté geek. J'étais trop pauvre, trop isolé, trop abattu pour ça. Ce n'était pas un refuge pour moi. Ce n'était pas quelque chose que je pouvais partager avec d'autres personnes. Je faisais ça tout seul, sans aides, sans rien acheter, et sans personne qui puisse comprendre ou aimer, et je voulais pouvoir faire ça avec toutes ces choses que je ne pourrais jamais avoir, trouver ou acheter, avec des gens qui comprendraient ma passion et auraient la même que moi.

Tout est complètement dingue. Noir est devenu blanc, on marche sur la tête et je pense que j'ai toutes mes chances pour gagner mon Oscar maintenant. Et passez chez moi un jour, j'adore les jeux.

Article original : Living the dream


(1) NdT : La gamme BECMI de Donjons et Dragons se divise en plusieurs boites, chacune contenant des informations ne permettant pas d'aller au delà d'un certain niveau. « BECMI » représente la suite croissante des suppléments selon le niveau : Basic (niveau 1-3), Expert (jusqu'au niveau 14), Companion (niveau 25), Master (niveau 36) et Immortal (niveau 37 et plus). Sur le sujet des bizarreries des premières éditions de D&D, lire Parler le jargon donjonnesque [Retour]

(3) NdT : d'où l'importance du rôle des parents ptgptb dans la pratique rôliste [Retour]

Note: 
Moyenne : 6.8 (4 votes)
Catégorie: 
Nom du site d'Origine: 
Traducteur: 
Share

Commentaires

C'est vrai, que c'est un beau texte. Je passerais bien chez lui à l'occase

Auteur : 
Anonyme

Pages

Ajouter un commentaire

Mention légale importante

Nous vous encourageons à faire un lien vers cette page plutôt que de la copier ailleurs, car toute reproduction de texte qui dépasse la longueur raisonnable d’une citation (c’est-à-dire, en règle générale, un ou deux paragraphes) est strictement interdite. Si vous reproduisez une grande partie ou la totalité du texte de cette page sans l’autorisation écrite de PTGPTB (version française), et que vous diffusez ladite copie publiquement (sites Web, blogs, forums, imprimés, etc.), vous reconnaissez que vous commettez délibérément une violation des lois sur le droit d’auteur, c’est-à-dire un acte illégal passible de poursuites judiciaires.